Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Sur la scène sunnite, le bras de fer entre Hariri et Siniora

Les deux anciens Premiers ministres s’opposent sur le fait de participer ou non aux prochaines élections.

Sur la scène sunnite, le bras de fer entre Hariri et Siniora

Les anciens Premiers ministres Fouad Siniora (g.) et Saad Hariri. Photo d’archives Dalati et Nohra

Au moment où le Hezbollah et ses alliés attaquent la bataille électorale en rangs relativement resserrés, leurs adversaires sont dans une position beaucoup moins confortable, notamment en raison du délitement de la scène sunnite. Au sein de la...

Au moment où le Hezbollah et ses alliés attaquent la bataille électorale en rangs relativement resserrés, leurs adversaires sont dans une position beaucoup moins confortable, notamment en raison du délitement de la scène sunnite. Au sein de la...

commentaires (13)

Hariri n’a jamais été préoccupé par la couleur verte du dollar mais plutôt par lerouge couleur sang.Ce sang que beaucoup de pays auraient voulu voir couler au Liban! Lui attribuer des échecs devant la puissance de feu des fossoyeurs du Liban c’est être ou inconscient ou sous informé! Nous sommes tellement désespérés que nous pensons qu’un seul homme peut régler nos problèmes. Gloire à lui il a empêché le sang de couler et c’est déjà énorme.La baguette magique allez la chercher ailleurs et arrêtons la médisance!

PROFIL BAS

08 h 53, le 16 mars 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Hariri n’a jamais été préoccupé par la couleur verte du dollar mais plutôt par lerouge couleur sang.Ce sang que beaucoup de pays auraient voulu voir couler au Liban! Lui attribuer des échecs devant la puissance de feu des fossoyeurs du Liban c’est être ou inconscient ou sous informé! Nous sommes tellement désespérés que nous pensons qu’un seul homme peut régler nos problèmes. Gloire à lui il a empêché le sang de couler et c’est déjà énorme.La baguette magique allez la chercher ailleurs et arrêtons la médisance!

    PROFIL BAS

    08 h 53, le 16 mars 2022

  • TEHERAN se dit puisque la politique mondiale actuel se réorganise avec des zones d’influence quasi officielle « l’exemple ukrainien »: Donnez-moi le Liban s'ajoutant à la Syrie et l'Irak et je vous laisse en échange tous les autres pays arabes et sunnites du monde. On fait ainsi la paix même avec Israël, quid des volontés des peuples.

    DAMMOUS Hanna

    22 h 50, le 15 mars 2022

  • . Selon des informations obtenues par L’Orient-Le Jour, sa récente visite de 24 heures à Paris avait pour objectif de rencontrer un haut responsable saoudien afin d’obtenir un appui de plus à son initiative. TOUT EST DIT DANS CETTE PHRASE., L'ARABIE SEOUDITE , LE GOLF ET LA FRANCE LE CONFIRMENT, ONT INFORME SIGNORA QU'IL NE VEULENT PAS QUE LES LEADERS SUNNITES PARTICIPENT A CES ELECTIONS ET MEME POUR CELA MIKATI NE SE PRESENTE MEME PAS PREPARONS NOUS DONC , NON PAS A UN LIBAN LIBRE MAIS PLUTOT A UN LIBAN SOUS LA COUPE DE HEZBOLLAH ET POURQUOI NON A L'ELECTION DE BASSIL A LA PRESIDENCE CAR LES CHIITES FERONT LE PLEIN DES VOIX MEME DANS LES REGIONS NON CHIITES ET FERONT PASSER LEURS CANDIDATS ET CEUX DU CPL OU AUTRE ALLIES DE HEZBOLLAH PARTOUT SURTOUT QUE LA THAWRAH N' A PAS VOULU D'ALLIANCES AVEC LES FL OU LES KATAEB POUR PROFITER DE LEURS MACHINES ELECTORALES LA VERITE: EN GAGEANT QUE LE PAYS SERA OFFICIELLEMENT SOUS LA COUPE DU HEZBOLLAH, POUR MIEUX L'AFFAIBLIR PAR DES SANCTIONS INTERNATIONALES , ELLE ESPERE AINSI DONNER LE LIBAN A L'IRAN CONTRE UNE PAIX ENTRE LE GOLF ET L'ARABIE SEOUDITE ET PEUT ETRE ARRETTER L'AIDE DE L'IRAN AUX HOUTIS CAR LE LIBAN EST UNE BIEN MEILLEURE PROIE POUR L'IRAN QUE LE YEMEN LE PROJET SEMBLE SE DESSINNER DE PLUS EN PLUS AVEC LA DEFECTION DES TENORS MUSULMANS ET LA PROBABLE FAIBLE PARTICIPATION DES SUNNITES DANS TOUT LE LIBAN JE NE PENSE PAS QUE HARRIRI EST UN LACHE MAIS PLUTOT QU'IL OBEI A DES DESIRADA DE CERTAINS BIEN PLUS FORT QUE LUI

    LA VERITE

    15 h 27, le 15 mars 2022

  • Raté un jour, raté toujours, ya pas de raison.....

    Je partage mon avis

    13 h 35, le 15 mars 2022

  • L’heure n’est point à l’amertume Mr Hariri mais à l’alliance contre les forces obscures qui nous grignotent jour après jour. Par ailleurs, On n’a rien à cirer de ses raisons personnelles . Ce qui compte c’est la patrie. Si seulement il pouvait s’inspirer des ukrainiens, ne serait-ce qu’un minimum.

    Wow

    12 h 38, le 15 mars 2022

  • Hariri, cet enfant gâté qui veut encore et toujours faire passer son ego avant l’intérêt du pays a prouvé à mainte reprises qu’il n’était pas l’homme de la situation. Avec toutes ses tergiversations et ses retournements de veste comme tous les vendus dans notre pays, il a enfoncé la nation dans un enfer duquel il est incapable de l’en tirer et préfère suicider le pays avec lui puisqu’il sait qu’il est cuit comme l’autre nabot. Siniora à mille fois raison de lui tenir tête et d’aller de l’avant pour sauver notre pays et pour ce fait il devrait lui dire entre quatre yeux tout le mal de sa tactique suicidaire dont le peuple et le pays feraient les frais. Son père doit se retourner dans sa tombe en voyant son comportement qui mènera pour sûr le pays à la catastrophe si ses supporters le suivent aveuglément. Tous les cadres du futur devraient s’unir pour éclairer le peuple sur le désastre que peuvent avoir les consignes de RIRI qui fera le plus grand cadeau aux fossoyeurs de notre pays en s’abstenant de voter. Il n’est pas à sa première mauvaise décision, il l’a déjà fait à chaque fois que le pays se trouvait à un tournant décisif et avait préféré renforcer les vendus plutôt que de les combattre alors qu’il se trouvait dans une position de force. Alors donnons lui de mouchoirs pour pleurer et agissons de notre côté pour que plus jamais le caprice d’un individu puisse anéantir le pays pour rester le seul coq sur son poulailler, qui qu’il soit.

    Sissi zayyat

    11 h 16, le 15 mars 2022

  • saad hariri n'est pas endroit d'exiger quoi que ce soit de ces anciens compagnons ni de ceux qui furent ses electeurs. il est le seul a supporter les consequences de ses erreurs. SUROUT qu'il ne fasse pas entendre QU'ON NE L'A PAS LAISSE FAIRE.... tout comme le tout pti gendron n'a de cesse de le repeter , suivi bien sur par ses aboyeurs fanatiques

    Gaby SIOUFI

    09 h 55, le 15 mars 2022

  • Voilà ce que Montaigne a évoqué dans ses Essais : avoir les yeux plus gros que le ventre

    Hitti arlette

    09 h 45, le 15 mars 2022

  • Hariri s'est lui même tiré DES balles dans LES pieds avec son comportement défaitiste. Il a peut a peut éloigné tous ces fidèles qui avaient les tnuts de tenir tête au Hezbollah. Il ne peux s'en prendre qu'a lui même. Il a fait de même avec ses alliés en les lâchant et leur imposant des choix difficiles qui ont conduit le pays a la catastrophe actuelle. Un raté qui se comporte comme un enfant a qui on a retiré sa sucette. Il n'est pas capable de gérer le pays. Nous avons cru en lui lors de discours "flaflateux" etc... mais il s'est avéré être vide de courage, de sens, de maturité et surtout de compétences. Par contre il a bien démontré que c'est un couard avec un grand "C"! Il a fait marche arrière en 2008, il a fait de même pour les élections Présidentielles, et encore une fois après la révolution d'Octobre 2019. Basta! Nous avons besoin d'homme d’état au pouvoir et pas de couilles molles. Hariri est parti, bon débarras! Les Sunnites feraient mieux de l'oublier et enfin pour une fois dans leur histoire se tenir a la hauteur des circonstances. Ces élections sont notre dernière chance pour essayer de s'en sortir sans nécessairement devoir détruire le pays par une guerre. Il faut a tout prix neutraliser le Hezbollah avant qu'il ne soit trop tard si ça ne l'est déjà.

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 14, le 15 mars 2022

  • Monsieur Hariri, en faisant de la sorte, vous torpillez les minces chances que le pays a pour s’extirper de l’emprise du Hizb et de ses allies chrétiens. Pensons a l’avenir et a l'interêt du pays plutôt qu’a autre chose…

    CW

    08 h 22, le 15 mars 2022

  • Les FL devraient mettre une condition unique et très simple pour des listes communes avec Joumblatt et / ou Sinioura, valable aussi pour les groupes de la « thaoura »: qu’ils s’engagent si majoritaires à former un gouvernement de majorité. Plus de gouvernement avec le Hezbollah tant que ses armes sont au-dessus de l’autorité de tout gouvernement. On ne veut plus du Fouad Siniora capitulard du 7 mai 2008, qui aurait dû dès le départ refuser de gouverner avec les armes illégales. On ne veut plus du Walid Joumblatt dont le ministre avait pris les décisions qui ont entraîné les évènements du 7 mai 2008, pour mieux justifier sa collaboration avec le Hezbollah qu’il avait décidée dès le départ. On ne veut plus des gens de la « thaoura » qui se font tabasser aux cris de chi3a chi3a et qui disent que c’est « kellon » au lieu de les nommer par leur nom: agents de l’axe assado-safavide au Liban. Après le 15 mai 2022, qu’il ne soit plus permis à aucun souverainiste de gouverner avec les armes illégales assado-safavides. Et que celui qui a encore peur de ces armes aille en Ukraine apprendre d’un peuple qui résiste à des armes mille fois plus puissantes.

    Citoyen libanais

    08 h 18, le 15 mars 2022

  • Fouad Siniora : le seul dirigeant libanais qui a eu la décence de pleurer pendant la guerre de juillet 2006. Rien que pour cela, il devrait être salué...

    CHAHINE Omaya

    08 h 13, le 15 mars 2022

  • Une fois de plus Saad Hariri montre que c’est un enfant gâté et qu’il est pratiquement nul en politique et vie publique. Il aurait du se retirer depuis fort longtemps pour laisser la place à des personnes plus intelligentes que lui.

    Liberté de penser et d’écrire

    08 h 00, le 15 mars 2022

Retour en haut