Rechercher
Rechercher

Culture - Polémique

Le concert de Hiba Tawaji à Damas annulé

"(...) Je me suis concertée avec mon équipe, et il s'avère que les circonstances actuelles ne sont peut-être pas propices à la tenue de ce concert", affirme la chanteuse, qui critique les médias.

Le concert de Hiba Tawaji à Damas annulé

Capture d'écran de l'affiche annonçant le concert de Hiba Tawaji à Damas en mars prochain.

Shams Academy, la société organisatrice des deux dates de concert de la chanteuse Hiba Tawaji à Damas les 9 et 10 mars prochain, a fait savoir dans un communiqué samedi après-midi que ceux-ci ont été annulés. “Nous regrettons et sommes surpris par la décision de Hiba Tawaji et d’Oussama Rahbani”, a affirmé la compagnie artistique précisant que ces derniers se sont retirés “sans raisons claires et convaincantes”.

La radio syrienne Ninar FM a quant à elle cité sur son site Internet des sources anonymes soulignant que les deux artistes libanais ont subi “des pressions de la part de certaines parties et institutions pour annuler leur participation au concert, afin de préserver certains de leurs contrats en cours”. Hiba Tawaji et Oussama Rahbani n’ont pas immédiatement répondu aux sollicitations de L’Orient-Le Jour.

La chanteuse critique les médias

Mais dans un message vidéo publié sur Instagram, Hiba Tawaji a expliqué sa démarche : "Je suis une artiste libanaise, et j'ai toujours tenu à représenter le Liban là ou je vais. J'ai toujours fait cela. Je suis aussi une artiste arabe et j'ai un public arabe qui m'aime dans la région. (...) J'ai également un large public en Syrie qui me soutient dès le début et me respecte. Ce public insistait pour que je donne un concert en Syrie", explique la chanteuse. "(...) Malheureusement, en 2020, un concert que j'avais prévu en Syrie avait été annulé en raison du coronavirus. Dernièrement, j'ai programmé un concert les 9 et 10 mars. Mais j'étais surprise que de nombreux médias et journaux ont évoqué cet événement, en se permettant de me mêler à un débat et une polémique que je n'ai pas choisis et qui ne me regardent pas (...)", dénonce-t-elle. "(...) Je me suis concertée avec mon équipe, et il s'avère que les circonstances actuelles ne sont peut-être pas propices à la tenue de ce concert", a-t-elle estimé. "Je vous promet que l'on se retrouvera bientôt", a ajouté Hiba Tawaji.

La chanteuse, mariée au musicien trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf depuis 2020, avait suscité la polémique cette semaine, après avoir fait la promotion active de ses concerts à venir dans la capitale syrienne, fief du régime Assad. Si ce dernier a repris une grande partie du territoire syrien avec l’appui de ses alliés russe et iranien, et affirme que le pays est désormais stable, des combats entre les différentes forces en présence secouent régulièrement la province du Nord-Ouest, Idleb, dernier bastion aux mains des rebelles, ainsi que le nord-est du pays, tandis que la répression des opposants par le pouvoir se poursuit à travers le pays. Le régime syrien, toujours sous sanctions internationales, pousse activement vers sa réhabilitation. Les opposants libanais à toute normalisation refusent toute légitimation du pouvoir à Damas, notamment du fait du lourd passif de la présence syrienne au Liban.

Les billets des deux dates de concerts vendus entre 70 000 livres syriennes (19 dollars, au taux du marché noir) et 130 000 LS (35 dollars) - des prix inabordables pour la majorité de la population syrienne, dont le salaire moyen ne dépasse pas les 20 dollars par mois - seront remboursés à partir de dimanche 27 février, a précisé Shams Academy. 

Shams Academy, la société organisatrice des deux dates de concert de la chanteuse Hiba Tawaji à Damas les 9 et 10 mars prochain, a fait savoir dans un communiqué samedi après-midi que ceux-ci ont été annulés. “Nous regrettons et sommes surpris par la décision de Hiba Tawaji et d’Oussama Rahbani”, a affirmé la compagnie artistique précisant que ces derniers se sont retirés...

commentaires (11)

Tawagi...origine syrienne ?

Marie Claude

13 h 57, le 27 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Tawagi...origine syrienne ?

    Marie Claude

    13 h 57, le 27 février 2022

  • 1975 a 2005 c'est qui les massacreurs(?) 1) pensez aux LIBANAIS eux-mêmes puis comme toujours passez aux SUIVANT...Ho HO la Syrie au LIBAN est a la demande de QUI ???C'est qui a profite ? Mais c'est les candidats des prochaines elections. FAUT SE REVEILLER...Et on nous fait perdre le temps avec OUI ou NON a MADAME HIBA !Allons

    aliosha

    12 h 55, le 27 février 2022

  • Cela parait tellement évident qu’il ne faut pas pactiser avec le boucher Assad. Comment des chefs d’états, des commerçants ou de simples citoyens peuvent imaginer une seule seconde le faire ? La brave Hiba a dû subir des pressions pour annuler ces spectacles ? Elle aurait pu, et dû, réfléchir 15 secondes avant d’accepter d’y aller…

    TrucMuche

    12 h 33, le 27 février 2022

  • shame on you...singing & in Damas?! our killers from 1976 till 2005 and our invaders with their 2.5million syriens refugees today on us ya Madame Hiba??

    Marie Claude

    11 h 42, le 27 février 2022

  • As t on idée? Damas? Il ya 20 autres capitales arabes de pays qui n'ont pas etés des bourraux du Liban. Assad travaille systematiquement jusqu'a aujordhui a saper notre souveraineté, et on envoie nos joyaux chez lui? Bonne decision de se retirer.

    Mon compte a ete piraté.

    10 h 19, le 27 février 2022

  • Dommage Hiba, ils ont tué l'universalité l'Art et la voix de la Paix, pas étonnant que notre monde soit un champs d'injustice et de haine ....

    Christine KHALIL

    08 h 38, le 27 février 2022

  • Qu'elle donne un concert au Liban et si le publique Syrien l'apprecie a ce point, qu'il se donne la peine de faire une heure de route. Les Syrien sont nos voisins et je n'ai aucune probleme avec le peuple, mais le regime qui m'a fait vivre dans les abris de 75 a 90, qui a mis en place tout nos politiciens corrompu, qui a erige des barrages dans ma ville, etc... sera aux premieres places pour se faire une petite operation communication et boire du petit lait. On tourne la page, mais on n'oublie pas. Hiba, dans ton concon douillet, bcp de details t'echappent....

    Elementaire

    07 h 35, le 27 février 2022

  • Quoi que tu fasses Hiba nous te soutenons ! Ton concert n'était pas destiné au régime mais au peuple Syrien. Il y a des Libanais qui savent faire la part des choses. Arrêtons de voir le mal partout, et il faut que l'on guérisse de cette schizophrénie par rapport au peuple Syrien et que l'on comprenne l'importance d'être en bons termes avec nos voisins, tous nos voisins. Je fais le voeu de voir Hiba et le Liban rayonner non seulement à Damas, mais aussi à Tel Aviv et ailleurs. Nos artistes sont les ambassadeurs de notre culture.

    K1000

    01 h 08, le 27 février 2022

  • Mais que diable allait-être faire chez les sanguinaires sans foi ni loi de Damas ? Elle me déçoit beaucoup !

    GM92190

    00 h 17, le 27 février 2022

  • Bonne chose de faite, avec tout ce que le régime Syrien a fait et continue de faire au Liban c’est comme ci une artiste Ukrainienne se représentais a Moscou devant Poutine quoi..

    Liban Libre

    22 h 57, le 26 février 2022

  • Ce concert Aurait été une insulte aux libanais massacres par les syriens et une traîtrise de premier ordre

    Robert Moumdjian

    21 h 29, le 26 février 2022

Retour en haut