Rechercher
Rechercher

Économie - Justice

Le Luxembourg demande au Liban des informations sur les finances de Riad Salamé

Pour le gouverneur de la BDL, une telle demande d'entraide judiciaire entre deux pays est "une procédure normale" et ne peut pas être considérée comme des poursuites.

Le Luxembourg demande au Liban des informations sur les finances de Riad Salamé

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé. Photo Joseph Eid/AFP

Le Liban a reçu un courrier des autorités luxembourgeoises lui demandant des informations relatives aux comptes bancaires et avoirs du gouverneur de la banque centrale, Riad Salamé, a confirmé une source judiciaire haut placée à Reuters, sans toutefois élaborer. En novembre, un porte-parole de la justice luxembourgeoise avait déjà confirmé à la même agence de presse l'ouverture d'une "affaire criminelle" concernant M. Salamé, ses entreprises et ses biens.

La justice luxembourgeoise et le ministre libanais de la Justice, Henri Khoury, n'ont pas immédiatement répondu aux sollicitations de Reuters concernant cette information.

Lire aussi

Affaire Salamé : pourquoi le juge Tannous n'était pas à Paris pour une réunion avec ses homologues européens

De son côté, M. Salamé a affirmé à l'agence de presse qu'une telle demande d'entraide judiciaire entre deux pays était "une procédure normale" et ne pouvait pas être considérée comme des poursuites lancées contre lui. Si le Luxembourg "avait lancé des poursuites judiciaires, il n'aurait pas besoin d'aide dans l'enquête", a-t-il ajouté, démentant faire l'objet d'accusations par les autorités du Grand-duché. Il a rappelé que la Suisse et la France avaient déjà envoyé des demandes de coopération similaires au Liban. 

Le bureau du procureur général suisse avait indiqué en 2021 avoir demandé une aide judiciaire du Liban dans le cadre d'une enquête lancée pour "blanchiment d'argent aggravé et possibles malversations financières" pour un montant de plus de 300 millions de dollars, impliquant le gouverneur de la Banque du Liban. La France et le Liechtenstein ont également lancé des enquêtes pour possible blanchiment d'argent impliquant M. Salamé.

Le Liban a reçu un courrier des autorités luxembourgeoises lui demandant des informations relatives aux comptes bancaires et avoirs du gouverneur de la banque centrale, Riad Salamé, a confirmé une source judiciaire haut placée à Reuters, sans toutefois élaborer. En novembre, un porte-parole de la justice luxembourgeoise avait déjà confirmé à la même agence de presse l'ouverture d'une...
commentaires (11)

Bonne nouvelle Monsieur Salameh, Claude Gueant va sans doute être libéré ce jour, une place est donc libre dans le carré VIP de La Santé et elle vous attend. Vous y serez bien au chaud malheureusement sans caviar ni champagne

Lecteur excédé par la censure

11 h 35, le 07 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Bonne nouvelle Monsieur Salameh, Claude Gueant va sans doute être libéré ce jour, une place est donc libre dans le carré VIP de La Santé et elle vous attend. Vous y serez bien au chaud malheureusement sans caviar ni champagne

    Lecteur excédé par la censure

    11 h 35, le 07 février 2022

  • BEN OUI, BIEN SUR. PARCE QUE LES LUXEMBOURGEOIS EUX SONT RECONNUS POUR LEUR HONNETETE HEIN ? DIEU QUE C'EST DROLE ! EN TOUS CAS LES LIBANAIS ONT SU A QUELLES PORTES FRAPPER POUR =RELANCER= LEUR BATAILLE ANTI SALAME.

    Gaby SIOUFI

    10 h 44, le 07 février 2022

  • ÉPAULÉ PAR RAÏ....POUR QUEL SERVICE LUI A FAIT ?

    Gebran Eid

    14 h 04, le 06 février 2022

  • AOUN ET BASSIL DERRIERE TOUTES LES DEMANDES DE PAYS EUROPEENS SUR RIAD SALAME ET DE LEUR SERVANTE AOUNIQUE AU LIBAN.. UN PRESIDENT VENDICATIF A CE POINT IL N,Y A QUE CHEZ NOUS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 23, le 06 février 2022

  • Faudrait mettre en taule ceux qui sont déjà condamnés par la justice et qui courent toujours dans la nature et ne pas chercher en ce moment crucial que traverse le pays à condamner ceux qui n ont pas été jugé jusqu à ce jour , pour induire la population en erreur …. Cette dernière action d irresponsables , peut être à tout moment fatal à la crédibilité du pays à l étranger ou du moins ce qu il en reste et enfoncer encore plus et pour de bon toute une population dans la vase des enfers …..

    Menassa Antoine

    02 h 28, le 06 février 2022

  • Pour 90000 euros : oublies: dans sa valise et trouves par les douanes francaises il a eu droit a une petite amende de 2700 euros en France et a garde son pactole COMME IL NE LES A PAS DECLARE EN SORTANT DU LIBAN, LA DOUANE LIBANAISE DEVRAIT IMMEDIATEMENT LUI DEMANDER CETTE SOMME PLUS UNE AMENDE. POURTANT RIEN N'ARRIVE ET IL NE PEUT MEME PAS JUSTIFIER CET OUBLI CAR COMMENT A T IL EU ACCES A 90000 EUROS CASH ALORS QU'AUCUN LIBANAIS N'A ACCES A DES DEVISES FRAICHES? LA VERITE: L'HISTOIRE DU LIBAN EST QU'IL Y A DES LOIS POUR CERTAINS ( EN PARTICULIER CEUX QUIFONT PARTIE DE LA THAWRA ET UNE AUTRE POUR LES PUISSANTS :.LIBANAIS VOTONS EN MAI AU LIBAN ET A L'ETRANGER POUR CHANGER TOUTE CETTE CLIQUE AU POUVOIR POUR ENFIN METTRE DES GENS DONT LA PRINCIPALE RAISON DE DEVENIR DEPUTE EST DE TRAVAILLER POUR LE BIEN DU PAYS ET PAS POUR SE METTRE DES MILLIONS OU MEME DES MILLIARDS DE DOLLARS DANS LEURS POCHES AMEN

    LA VERITE

    00 h 58, le 06 février 2022

  • LA SEULE LOGIQUE QUI S'IMPOSE, C'EST QUE LES PERSONNES QUI CONTINUENT À DÉFENDRE SALAMÉ C'EST QU'ILS SONT PLONGÉS AVEC LUI DANS LES MAGOUILLES ET LE BLANCHIMENT D'ARGENTS. DES MAFIEUX VOLEURS POUR ÊTRE CLAIR.

    Gebran Eid

    22 h 23, le 05 février 2022

  • Mr. Salame should not be allowed to keep his job as the head of Banque du Liban and a member of the negotiating team with the IMF. He should be removed from his position until all investigations are completed.

    Mireille Kang

    18 h 33, le 05 février 2022

  • Corruption caracterisee, pots de vin, utilisation de pretes-noms, detournement de fonds, enrichissement illicite, abus de pouvoir, toute la panoplie y passe. Mais, attention, les demandes des justices Luxembourgeoise, Francaise, Suisse, Brittanique, j'en passe et des meilleures, ca ne veut pas dire poursuites.... Kellon ya3ne kellon.

    Michel Trad

    17 h 03, le 05 février 2022

  • Résultat : l’épargne des libanais est bloquée dans les banques et le plan génial du gouvernement de bandits veulent en voler plus que la moitié en leur rendant l’autre moitié en monnaie de singe sur 15 ans. Monsieur Salameh devrait être en prison depuis très longtemps

    Lecteur excédé par la censure

    15 h 08, le 05 février 2022

  • Monsieur Salameh a déclaré à Mainers reprises et durant des années qu’il se portait garant de la stabilité de la livre libanaise, de lavsolidité de la BdL et de la bonne tenue de l’économie. Il a appelé, tout comme les banquiers, les émigrés à envoyer leur épargne au Liban en leur donnant un bon rendement, ce que beaucoup d’émigrés ne fait. Pendant ce temps Monsieur Salameh faisait fuir sa fortune personnelle (acquise de façon de plus en plus douteuse vu les informations judiciaires ouvertes à son encontre) à l’étranger en achetant de l’immobilier. Résultat: l’étranger

    Lecteur excédé par la censure

    15 h 05, le 05 février 2022

Retour en haut