Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis / Open d’Australie

Nadal à une marche du 21e titre record en grand chelem

Nadal à une marche du 21e titre record en grand chelem

Rafael Nadal laissant éclater sa joie après s’être hissé hier en finale de l’Open d’Australie de tennis. William West/AFP

Rafael Nadal a su profiter de l’absence dans sa moitié de tableau de Novak Djokovic pour se hisser en finale de l’Open d’Australie de tennis, où il tentera demain dimanche de décrocher son 21e titre du grand chelem, nouveau record, face au Russe Daniil Medvedev. « Je ne pense qu’à l’Open d’Australie », a assuré l’Espagnol de 35 ans qui pourrait devenir demain seul détenteur du record de titres majeurs (un de mieux que ses grands rivaux suisse Roger Federer et serbe Novak Djokovic).

Pour parvenir à sa 6e finale à Melbourne, Nadal a plié le colosse italien Matteo Berrettini (6-3, 6-2, 3-6, 6-3), hier vendredi, dans une revanche mal aboutie de la demi-finale arrachée par l’Espagnol à l’US Open 2019. « J’ai très bien joué dans les deux premiers sets. Il y avait longtemps que je n’avais pas aussi bien joué », s’est félicité Nadal. « Puis il a mieux joué, moi j’ai fait un mauvais jeu sur mon service à 4-3 et il a retrouvé ses coups », a analysé le Majorquin. « Mais il faut se battre », a-t-il ajouté, provoquant une ovation du public. L’an dernier, Nadal avait été éliminé en quarts de finale par Stefanos Tsitsipas après avoir mené 2 sets à 0. En termes de matches gagnés, l’Open d’Australie est son 2e meilleur Majeur (derrière Roland-Garros), mais celui qui lui réussit le moins en termes de titres. Il n’en a gagné qu’un (2009), alors que Djokovic a gagné les 9 finales qu’il a jouées. Les deux hommes ont joué en 2012 la plus longue finale de l’histoire des tournois du grand chelem, le Serbe s’imposant après 5 heures et 53 minutes.

S’il décroche le titre demain, Nadal deviendrait aussi le deuxième joueur de l’ère Open, le 4e dans l’histoire, à avoir remporté au moins deux fois chacun des Majeurs. Un exploit réalisé par Djokovic l’an dernier quand il a remporté Roland-Garros pour la 2e fois. Mais pour cela, il faut encore passer l’obstacle Medvedev. Et quel obstacle !

Le Russe, finaliste l’an passé et qui a sauvé une balle de match pour remporter un mémorable quart de finale contre Félix Auger-Aliassime mercredi, s’est montré une nouvelle fois impressionnant face à Stefanos Tsitsipas hier. Il a mis 2h30 pour écarter le Grec au terme d’un match très spectaculaire, mais tendu. Au point que le Russe s’en est pris vertement à l’arbitre lors d’un changement de côté. Après avoir perdu sa mise en jeu en commettant deux doubles fautes et une faute directe pour permettre à Tsitsipas de mener 5-4 et de servir pour égaliser à un set partout, Medvedev a été averti pour avoir proféré des paroles obscènes. Assis sur son banc, il a alors interpellé l’arbitre. « Tu es fou ? Pourquoi (cet avertissement) ? » a-t-il lancé, avant de faire remarquer à l’arbitre qu’il ne disait rien quand le père de son adversaire parlait, selon lui, à son fils. « Et son père peut parler à chaque point ? Es-tu idiot ? » a-t-il interrogé avant de répéter trois fois, en haussant le ton à chaque fois : « Son père parle à tous les points ! » « Réponds-moi ! Son père peut parler à chaque point ?

Comment peux-tu arbitrer une demie de grand chelem alors que tu es si mauvais ? Regarde-moi quand je te parle ! » a-t-il poursuivi.

« Je ne pense pas que ce type d’émotions soient bonnes, a-t-il regretté par la suite. Ça me fait perdre de l’énergie, alors je me suis tout de suite dit que ce n’était pas bien. Je me suis dit que le match était quand même important et que je devais me reprendre. » Il l’a très bien fait et affrontera donc Nadal pour tenter de devenir le premier joueur de l’ère Open (depuis 1968) à remporter coup sur coup ses deux premiers titres du grand chelem. Naomi Osaka l’a fait chez les femmes lorsqu’elle a remporté son premier Majeur à l’US Open 2018 puis son deuxième à l’Open d’Australie 2019. « Je vais rejouer contre l’un des plus grands joueurs et de nouveau contre un joueur qui va tenter de décrocher son 21e titre du grand chelem », s’est amusé Medvedev en référence à sa finale remportée lors du dernier US Open contre Novak Djokovic. Il avait alors privé le Serbe d’un 21e Majeur, mais également du grand chelem calendaire, puisque son adversaire avait remporté l’Open d’Australie, Roland-Garros et Wimbledon à la suite.

Source : AFP


Rafael Nadal a su profiter de l’absence dans sa moitié de tableau de Novak Djokovic pour se hisser en finale de l’Open d’Australie de tennis, où il tentera demain dimanche de décrocher son 21e titre du grand chelem, nouveau record, face au Russe Daniil Medvedev. « Je ne pense qu’à l’Open d’Australie », a assuré l’Espagnol de 35 ans qui pourrait devenir demain seul...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut