Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Des femmes à un match de foot, une première à Téhéran depuis près de trois ans

Des femmes ont été autorisées hier pour la première fois depuis près de trois ans en Iran à assister dans un stade à Téhéran à un match de football opposant l’équipe nationale à l’Irak, comptant pour la qualification au Mondial 2022 au Qatar. Depuis environ 40 ans, la République islamique interdit généralement l’accès des stades aux spectatrices, notamment pour des matches de football, car les religieux qui jouent un rôle prépondérant dans ce pays musulman soutiennent qu’elles doivent être protégées de l’atmosphère masculine et de la vue des hommes partiellement dévêtus. En septembre 2019, la FIFA, instance dirigeante du football mondial, avait ordonné à l’Iran de permettre aux femmes d’accéder sans restrictions aux stades. Un mois plus tard, elles avaient pu assister au stade Azadi de Téhéran à la rencontre opposant l’Iran au Cambodge, match de qualification pour le Mondial 2022. Mais depuis, les matches de l’équipe nationale se sont tenus à huis clos en raison des restrictions liées au Covid-19. Hier, les femmes ont pénétré dans le stade par une entrée spéciale via un parking où des policières en tchador avec un badge rouge sur le bras contrôlaient les arrivantes. Les hommes y ont accédé par une autre entrée.


Des femmes ont été autorisées hier pour la première fois depuis près de trois ans en Iran à assister dans un stade à Téhéran à un match de football opposant l’équipe nationale à l’Irak, comptant pour la qualification au Mondial 2022 au Qatar. Depuis environ 40 ans, la République islamique interdit généralement l’accès des stades aux spectatrices, notamment pour des matches...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut