Rechercher
Rechercher

Économie - Indicateur

Les dépenses détaxées des touristes au Liban en baisse de 14 % en 2021

Les dépenses détaxées des touristes au Liban en baisse de 14 % en 2021

Les dépenses détaxées effectuées par les touristes au Liban ont baissé de 14 % en 2021. Photo M.A.

Les dépenses détaxées effectuées par les touristes au Liban ont baissé de 14 % en 2021 par rapport à l’année précédente, selon le rapport publié par Global Blue, une société suisse spécialisée dans la restitution de la TVA sur les achats des touristes. Celles-ci avaient déjà chuté de 68 % lors de l’exercice 2020. Quant au nombre de détaxes réalisées, il est, lui, en baisse de 28 % en 2021.

Les achats de plus de 5 000 euros (soit 5 700 dollars, ou 142,5 millions de livres libanaises au taux du marché parallèle) constituent 69 % du montant des détaxes effectuées lors de l’année 2021, contre 48 % lors de l’exercice précédent, tandis que ce sont les dépenses de moins de 300 euros (soit 340 dollars ou 8,5 millions de livres) qui représentent la plus petite part de celles détaxées avec 4 % en 2021, contre 13 % en 2020.

Les dépenses détaxées s’étaient effondrées lors du premier trimestre de l’année (-49 %) en raison du confinement strict pour lutter contre le Covid-19, imposé entre le 14 janvier et le 8 février, avant de laisser place à un déconfinement progressif. Bien que l’Aéroport international de Beyrouth soit resté ouvert durant cette période, les commerces avaient, eux, fermé leurs portes et n’ont pas pu rouvrir avant le 1er mars. Suite à leur réouverture, les dépenses détaxées ont explosé : +2 205 % lors du deuxième trimestre. Des résultats en glissement annuel qui s’expliquent aussi par le fait que l’aéroport était fermé entre mi-mars et juin 2020 à cause de la pandémie de Covid-19. Les évolutions enregistrées lors des prochains trimestres repassent ensuite dans le rouge, enregistrant des baisses de 23 % et de 46 %, respectivement lors des troisième et quatrième trimestres.

Dans le détail, ce sont les visiteurs émiratis, avec 17 % du total, qui ont représenté la plus grande part des dépenses détaxées effectuées par des touristes au Liban en 2021. Ils sont suivis des Égyptiens et des Syriens, ex aequo en deuxième position avec 6 % du total, des Koweïtiens et des Qataris (chacun 5 %) et des Saoudiens (4 %). Les dépenses cumulées détaxées des ressortissants venus d’ailleurs atteignent 58 % du total. En termes d’évolution, seules les dépenses des ressortissants qataris et koweïtiens ont enregistré une hausse lors de cet exercice, en augmentation de 50 % et de 42 %, respectivement, alors que celles des Saoudiens (-63 %), des Syriens (-36 %), des Égyptiens (-32 %) et des Émiratis (-4 %) sont en baisse. Les dépenses des visiteurs des autres pays ont baissé de 9 %.

Les achats détaxés ont principalement été effectués dans l’habillement (68 %, en hausse de 2 %) et dans les bijouteries et les montres (23 %, en baisse de 25 %). La majorité des dépenses ont été effectuées à Beyrouth (79 %), loin devant les autres régions.


Les dépenses détaxées effectuées par les touristes au Liban ont baissé de 14 % en 2021 par rapport à l’année précédente, selon le rapport publié par Global Blue, une société suisse spécialisée dans la restitution de la TVA sur les achats des touristes. Celles-ci avaient déjà chuté de 68 % lors de l’exercice 2020. Quant au nombre de détaxes réalisées, il est,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut