Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis / Open d’Australie

Shapovalov surprend Zverev

Monfils retrouve les quarts de finale, Tsitsipas et Medvedev avancent irrésistiblement.

Shapovalov surprend Zverev

Denis Shapovalov (sur la photo) a éliminé hier à la surprise générale Alexander Zverev, pourtant l’un des favoris au titre à l’Open d’Australie de tennis. Michael Errey/AFP

Denis Shapovalov a créé la surprise en éliminant l’un des candidats au titre, Alexander Zverev, hier dimanche en 8es de finale de l’Open d’Australie de tennis, où Gaël Monfils va retrouver les quarts six ans après. Ashleigh Barty et Rafael Nadal ont eux aussi été impressionnants pour atteindre les quarts.

Rafael Nadal (5e mondial) a vaincu la résistance d’Adrian Mannarino (69e mondial) dans le premier set, avant de dérouler pour s’imposer (7-6 (16/14), 6-2, 6-2). Sous un soleil de plomb, Mannarino a mené la vie dure à Nadal dans la première manche, où les deux joueurs ont évolué à très haut niveau et qui a duré 81 minutes. Malgré une balle de break à 5-5, Mannarino n’a pu éviter le tie-break. Et le match a basculé dans l’époustouflant, tant par la qualité de jeu que par l’intensité et le suspense. Durant ce jeu décisif qui a duré 28 minutes, Nadal a sauvé quatre balles de set et a conclu sur sa septième ! Mannarino révélera par la suite qu’il s’est blessé aux adducteurs en courant sur une amortie dans le tie-break.

Selon le tirage au sort, Nadal aurait théoriquement dû affronter Alexander Zverev (3e mondial) en quarts, mais ce dernier a été sorti par Denis Shapovalov (14e mondial). Pourtant, Zverev (23 ans) avait tranquillement atteint les 8es de finale, tandis que Shapovalov (22 ans) avait eu trois premiers tours éprouvants, voire exténuants. Mais, fidèle à son jeu spectaculaire (35 coups gagnants et 37 fautes directes), le demi-finaliste du dernier Wimbledon a infligé une sévère défaite (6-3, 7-6 (7/5), 6-3) à son adversaire, en 2h21 de jeu.

L’autre quart du haut du tableau opposera Gaël Monfils (20e mondial) à Matteo Berrettini (7e mondial). Monfils, qui avait quitté Melbourne dans le plus grand désarroi l’an dernier après une élimination au 1er tour, s’était hissé une fois en quarts du tournoi, en 2016, pour ce qui reste son meilleur résultat dans ce Majeur. Il a profité du retrait de dernière minute de Novak Djokovic, qu’il devait théoriquement affronter en 8es de finale, pour passer ce cap en battant (7-5, 7-6 (7/4), 6-3) Miomir Kecmanovic (77e mondial).

Un quart féminin inattendu

Dans le tableau féminin, le quart de finale entre Madison Keys (51e mondiale) et Barbora Krejcikova (4e mondiale) n’était pas forcément le match attendu. Mais Keys a démontré hier dimanche les qualités qui lui avaient permis de se hisser au 7e rang mondial en 2016, et en finale de l’US Open 2017, pour écarter (6-3, 6-1) Paula Badosa (6e mondiale). Et Krejcikova, gagnante du dernier Roland-Garros, a nettement dominé (6-2, 6-2) la double lauréate de Melbourne Victoria Azarenka (ex-n° 1 mondiale aujourd’hui classée 25e).

De son côté, Ashleigh Barty (actuelle n° 1 mondiale), qui n’avait joué que 56 minutes en moyenne par match pour passer les trois premiers tours, a été légèrement freinée par Amanda Anisimova (60e mondiale), puisqu’il lui a fallu 1h14 pour la déposer (6-4, 6-3). Lauréate de deux titres du grand chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), Barty court encore après son premier titre majeur à Melbourne. Sa prochaine adversaire sera Jessica Pegula (21e mondiale), qui a battu (7-6 (7/0), 6-3) Maria Sakkari (8e mondiale).

La veille, samedi, Daniil

Medvedev et Stefanos Tsitsipas ont progressé irrésistiblement vers un duel en demi-finales : ils ont ainsi atteint les 8es de finale avec autorité. Daniil Medvedev (n° 2 mondial) a facilement écarté (6-4, 6-4, 6-2) Botic van de Zandschulp (57e mondial) en 1h55. Au prochain tour, il affrontera Maxime Cressy (70e mondial). Stefanos Tsitsipas (4e mondial), lui, a su contenir le jeu de Benoît Paire (56e mondial), même s’il lui a concédé un set avant de s’imposer (6-3, 7-5, 6-7 (2/7), 6-4). Le demi-finaliste de l’an dernier affrontera au prochain tour Taylor Fritz (22e mondial) qui, lui, a battu (6-0, 3-6, 3-6, 6-4, 6-3) Roberto Bautista (18e mondial) pour se hisser enfin en 8es de finale à Melbourne, après trois éliminations successives au 3e tour.

Halep et Swiatek volent

Chez les dames, samedi toujours, Simona Halep (15e mondiale) n’a fait qu’une bouchée (6-2, 6-1) de Danka Kovinic (98e mondiale) en 1h04. Halep (30 ans) avance sans bruit, mais sereinement, dans le tableau et retrouvera aujourd’hui Alizé Cornet (61e mondiale) pour tenter de décrocher une place en quarts de finale. Cette dernière a fêté avec la manière son anniversaire : le jour de ses 32 ans, elle est allée au bout de ses forces pour renverser une situation compromise et battre (4-6, 6-4, 6-2) Tamara Zidansek (29e mondiale).

De son côté, Iga Swiatek (9e mondiale) a nettement dominé (6-2, 6-3) Daria Kasatkina (23e mondiale). Sa prochaine adversaire, Sorana Cirstea (38e mondiale), devra digérer sa belle victoire (6-3, 2-6, 6-2) contre Anastasia Pavlyuchenkova (11e mondiale) si elle veut avoir une chance aujourd’hui. En revanche, la qualification a de nouveau été compliquée pour Aryna Sabalenka (n° 2 mondiale). Pour la troisième fois en autant de matches, Sabalenka a été fortement mise en danger avant de s’imposer (4-6, 6-3, 6-1) face à Marketa Vondrousova (41e mondiale). Au prochain tour, elle affrontera Kaia Kanepi (115e mondiale).

Source : AFP


Denis Shapovalov a créé la surprise en éliminant l’un des candidats au titre, Alexander Zverev, hier dimanche en 8es de finale de l’Open d’Australie de tennis, où Gaël Monfils va retrouver les quarts six ans après. Ashleigh Barty et Rafael Nadal ont eux aussi été impressionnants pour atteindre les quarts.
Rafael Nadal (5e mondial) a vaincu la résistance d’Adrian Mannarino (69e...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut