Rechercher
Rechercher

Politique - Législatives

Les FL annoncent la candidature de Ghassan Hasbani au siège orthodoxe de Beyrouth I

Les FL annoncent la candidature de Ghassan Hasbani au siège orthodoxe de Beyrouth I

L'ex-ministre de la Santé Ghassan Hasbani. Photo d'archives Dalati et Nohra

Le chef des Forces libanaises (FL) Samir Geagea a annoncé hier la candidature de l’ex-ministre Ghassan Hasbani pour le siège grec-orthodoxe de Beyrouth I, trois jours après avoir décrété la « mobilisation générale » de son parti en vue des législatives du 15 mai prochain.

« En réponse aux exigences de la bataille prochaine en vue d’un changement, et suite aux consultations, délibérations et appels téléphoniques effectués, le comité exécutif a décidé de présenter la candidature de Ghassan Hasbani à Beyrouth I », a annoncé le leader maronite lors d’une réunion par visioconférence avec des responsables de son parti. M. Geagea a appelé les partisans FL de cette circonscription à « activer leurs machines électorales et à se mettre immédiatement au travail ». Il a une nouvelle fois souligné la nécessité de remporter une « majorité parlementaire » afin de « sortir de l’enfer dans lequel l’alliance Hezbollah-Courant patriotique libre (CPL) et d’autres petits partis qui gravitent autour d’eux nous a fait tomber ». « La responsabilité repose sur nous tous afin d’aller vers une confrontation et de se frayer un chemin vers le changement », a-t-il plaidé. « Si nous gagnons les élections, cela mènera inévitablement à une amélioration du taux de change de la livre libanaise par rapport au dollar », a encore déclaré M. Geagea, évoquant notamment « l’atmosphère positive » que provoquerait une éventuelle victoire électorale des FL concernant le sauvetage du pays et le fait que son parti « a le meilleur programme économique ». Le leader maronite a enfin indiqué que « les candidatures se succéderont progressivement, notamment dans les circonscriptions de Beyrouth I et II », relevant que « des appels sont en cours et se poursuivront ».

Huit sièges sont à pourvoir dans la circonscription de Beyrouth I : trois arméniens-orthodoxes, un arménien-catholique, un maronite, un grec-orthodoxe, un grec-catholique et un minoritaire. La place convoitée par M. Hasbani est déjà occupée, au sein de l’actuel Parlement, par un député FL, Imad Wakim. Il s’agit de la seconde candidature officiellement annoncée jusqu’à présent par les FL, après celle de Ghayath Yazbeck, rédacteur en chef de la chaîne locale MTV, qui sera candidat à l’un des deux sièges maronites du caza de Batroun, fief du chef du CPL Gebran Bassil, dans la circonscription du Liban-Nord III.

Se présentant comme le chantre de l’opposition à la classe politique au pouvoir, Hezbollah et CPL en tête, Samir Geagea avait décrété samedi dernier la « mobilisation générale » de son parti en vue des législatives du 15 mai, affirmant vouloir « sauver le Liban ». Il avait estimé que ses « chances de réussite sont très élevées en raison du grand changement dans l’opinion publique ». Quelques jours auparavant, le leader chrétien avait accusé les deux formations alliées d’avoir conduit les Libanais en enfer, et assuré qu’il était impossible qu’un nouvel accord de Meerab soit conclu pour faire parvenir Gebran Bassil à la présidence » lors de l’élection prévue en octobre 2022, en référence à l’accord FL-CPL qui avait porté Michel Aoun à la tête de l’État en 2016.

Les Libanais espèrent que les législatives provoqueront un changement dans le pays, paralysé depuis plus de deux ans par la pire crise socio-économique et financière de son histoire contemporaine, au moment où une importante tranche de la population accuse la classe au pouvoir d’incompétence et de corruption. Mais en raison de la profonde crise politique actuelle qui paralyse le gouvernement de Nagib Mikati, certains observateurs redoutent un report pur et simple des élections.


Le chef des Forces libanaises (FL) Samir Geagea a annoncé hier la candidature de l’ex-ministre Ghassan Hasbani pour le siège grec-orthodoxe de Beyrouth I, trois jours après avoir décrété la « mobilisation générale » de son parti en vue des législatives du 15 mai prochain.« En réponse aux exigences de la bataille prochaine en vue d’un changement, et suite aux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut