Rechercher
Rechercher

Campus - FORMATION CONTINUE

L’UPT élargit son auditoire

L’Université pour tous de l’USJ forme les auditeurs en présentiel et en ligne, et s’ouvre aux lycéens.

L’UPT élargit son auditoire

Le professeur Gérard Bejjani assurant un cours dans les locaux de l’UPT. Photo DR

Pour la première fois depuis sa fondation par le professeur Mounir Chamoun en 1998, l’Université pour tous (UPT), qui s’aligne désormais à la répartition semestrielle en vigueur dans toutes les facultés de l’Université Saint-Joseph, développe son offre de formation pour y inclure de nouveaux cours conçus spécialement pour les lycéens. « Nous avons constaté que les cours particuliers ou de renforcement pour les jeunes bacheliers sont devenus très onéreux, un luxe pour les familles moyennes, et nous nous sommes dit qu’il serait bon d’assurer pour des groupes réduits des cours de culture générale et de préparation aux épreuves du baccalauréat assurés hebdomadairement par la formatrice Nancy Saab », explique le professeur Gérard Bejjani, directeur de l’UPT depuis 2009, en précisant : « Nos cours sont désormais programmés en deux semestres : octobre-décembre et janvier-mars, à raison de dix séances par semestre, avec la possibilité d’un troisième semestre avril-juin. » Les adolescents âgés de 15 ans et plus peuvent s’inscrire pour suivre d’autres cours et ateliers à l’UPT, et se préparer ainsi à faire leur entrée à l’université. Et parce que tout le monde a le droit d’avoir accès à l’éducation, l’UPT propose, depuis la rentrée 2018-2019, une formation inclusive destinée aux étudiants à besoins spécifiques. « Le programme a été conçu par une équipe d’orthopédagogues qui assurent sa mise en exécution. Il comprend quatre modules principaux : l’horticulture, la restauration, l’hôtellerie et les arts, avec pour finalité de préparer les étudiants à la vie professionnelle, sociale et active par le biais d’une théorisation et de stages adaptés », souligne le directeur de l’UPT. La première promotion composée de 12 étudiants a été diplômée en juin 2021, et 19 autres jeunes suivent actuellement ce programme. « Le facteur pécuniaire n’est nullement un obstacle entravant la formation de ces personnes, dans la mesure où nous avons un fonds inclusion », précise Gérard Bejjani.

Se former continuellement

Les auditeurs de l’UPT se voient proposer, chaque semestre, une offre de cours parmi lesquels figurent le cinéma, la littérature, la philosophie, la psychologie, la mythologie, la médiation, l’histoire de l’art, les langues, les ateliers d’écriture, le chant et la photographie. Cette université ouverte à tous, qui œuvre à la démocratisation de la culture depuis 23 ans, a pu poursuivre sa mission malgré la pandémie de Covid-19 en proposant au public de se former en présentiel et en ligne. « D’octobre à décembre 2020, l’UPT a assuré des cours en présentiel dans le campus des sciences humaines puisque les bâtiments originaux de l’UPT dans le quartier jésuite avaient été détruits (lors des explosions au port de Beyrouth le 4 août 2020, NDLR). De janvier en mars 2021, les cours ont été donnés uniquement en ligne et, avec le printemps, ils ont repris de manière hybride, à la fois en ligne et en présentiel », relève le professeur Bejjani. Actuellement, les cours proposés à Jbeil (dans les locaux de la YWCA) sont suivis en présentiel, tout comme les ateliers de peinture et d’aquarelle. À Beyrouth, les cours se donnent de manière hybride, en général 60 % des auditeurs les suivent en présentiel dans l’enceinte de l’UPT et 40 % en ligne, parmi eux des auditeurs de l’étranger. « La formation continue n’a pas d’âge, elle est ce qui nous grandit encore dans un monde où il est si facile de se perdre. L’UPT ouvre ses portes pour dispenser des cours de haute qualité académique, mais en même temps, elle est un espace convivial, familial, où les gens se retrouvent au sens propre : se rencontrer et se reconnaître en esprit et en humanité », promet le professeur Bejjani.



Pour la première fois depuis sa fondation par le professeur Mounir Chamoun en 1998, l’Université pour tous (UPT), qui s’aligne désormais à la répartition semestrielle en vigueur dans toutes les facultés de l’Université Saint-Joseph, développe son offre de formation pour y inclure de nouveaux cours conçus spécialement pour les lycéens. « Nous avons constaté que les cours...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut