Rechercher
Rechercher

Sport - Basket-ball / Coupe du monde 2023 – Qualifications

Début idéal pour le parcours du Liban

La sélection nationale a battu vendredi soir l’Indonésie (96-38), qu’elle retrouvera encore cet après-midi au complexe Nohad Naufal de Zouk Mikael, cimentant sa 1re place du groupe C.

Début idéal pour le parcours du Liban

Pour le sélectionneur Joe Moujaès, la clé de la victoire libanaise a été une défense solide : « Nous nous sommes concentrés sur l’aspect défensif du jeu, que nous devrons (…) privilégier. » Sur cette image, un joueur libanais effectuant un lay-up contre l’Indonésie vendredi soir. ProPhoto

Sous les yeux de son public pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, l’équipe nationale de basket-ball s’est imposée facilement vendredi soir à domicile contre l’Indonésie, sur le score de 96 à 38 points, dans le cadre de la première fenêtre de qualification à la Coupe du monde 2023 de basket-ball.

Dans une atmosphère flamboyante sur le parquet du complexe sportif Nohad Naufal, à Zouk Mikael, les Cedars se sont démarqués de leurs adversaires dès la première minute de la rencontre et n’ont plus lâché prise. Bien qu’il n’ait pas entamé aisément la rencontre, le cinq de départ – composé de Ali Haïdar, Waël Arakji, Ater Majok, Sergio Darwiche et Élie Chamoun – a profité de la précipitation offensive des joueurs indonésiens lors du premier quart-temps et menait à la fin des dix premières minutes (19-10). Et plus le temps s’écoulait, plus l’écart se creusait entre les deux équipes, la différence de niveau étant apparente aux yeux des spectateurs. Toutefois, la sélection libanaise n’a pas dormi sur ses lauriers et a donné à ses supporteurs le show qu’ils réclamaient : de multiples tirs à 3 points réussis et des dunks spectaculaires étaient bien au menu de la soirée.

Lire aussi

Sacré, le Liban retrouve l’élite continentale après dix ans d’absence

À la mi-temps, les Indonésiens étaient sous le fait accompli, menés sur le score de 46 à 22 points. Et, privés de leur centre Lester Prosper (2,07 mètres, testé positif au Covid-19 juste avant le début de la rencontre), ils n’étaient pas au bout de leurs peines. Dans le troisième quart-temps, les Cedars ont imposé leur rythme, accroissant l’écart à 42 points (75-33). Le point culminant de cette troisième période a été l’entrée en jeu du jeune Youssef Khayat (18 ans), qui a joué au-delà des attentes des supporteurs. « Khayat est le futur du basket-ball libanais », a lancé l’entraîneur national Joe Moujaès, lors de la conférence de presse d’après-match. « Il a un grand potentiel et apporte un plus à notre équipe. Je peux parler d’une relation donnant-donnant, vu que Youssef a joué pour ses coéquipiers qui, eux aussi, se sont investis pour lui », a-t-il poursuivi. Les Cedars ont maintenu la cadence dans le quatrième et dernier quart-temps du match, pour finir la rencontre avec 96 points donc, et cimentent ainsi leur place en tête du groupe C, qui comporte également la Jordanie, victorieuse vendredi soir face à l’Arabie saoudite (68-61).

Depuis le banc de touche, le coach Moujaès n’a eu de cesse de guider ses troupes avec enthousiasme tout au long du match. Pour lui, la clé de la victoire a été la défense solide de l’équipe. « Nous nous sommes concentrés sur l’aspect défensif du jeu, que nous devrons aussi privilégier lors de notre deuxième match lundi (cet après-midi à 16h00, également contre l’Indonésie et toujours au complexe Nohad Naufal de Zouk Mikael). Mes joueurs sont responsables et ne se laisseront pas griser par ce résultat », a-t-il confirmé, après avoir été interrogé sur ses intentions tactiques pour le match d’aujourd’hui.

Jeu collectif et soif de victoires

L’actuelle sélection libanaise de basket-ball, contrairement à celles qui l’ont précédée, se distingue par son jeu collectif et sa volonté de gagner des matches, non seulement des titres individuels. Tous les joueurs sont au service de l’équipe, un aspect reflété clairement sur le banc de touche. « Avec les bons joueurs que nous avons, il est important de maintenir un esprit d’équipe », a noté le capitaine de la sélection nationale, Ali Haïdar, dans un entretien accordé à L’Orient-Le Jour. « En demandant moi-même au coach de me retirer (Haïdar a été remplacé en cours de match), j’ai cédé la place à mes coéquipiers et les ai encouragés depuis la ligne de touche pour qu’ils fassent de même quand eux ne jouaient pas », a-t-il expliqué. Douze joueurs ont ainsi porté vendredi soir le maillot de l’équipe nationale : Ali Haïdar (capitaine, 4 points), Sergio Darwiche (17 points), Youssef Khayat (12 points), Amir Saoud (12 points), Waël Arakji (11 points), Hayk Gyokchian (11 points), Ater Majok (9 points), Jad Khalil (7 points), Aziz Abdel Massih (7 points), Jimmy Salem (6 points), Ali Mansour et Élie Chamoun.

Par ailleurs, en dépit du coût de transport élevé, le public libanais n’a pas hésité à se rendre massivement à Zouk Mikael pour assister au match de son équipe. « Le sport est l’une des dernières échappatoires aux multiples crises que nous subissons actuellement », a souligné Jad, un jeune fan venu de Batroun pour soutenir les Cedars. Un avis appuyé par Hussein, un autre supporteur qui confirme vouloir se déplacer de nouveau aujourd’hui pour le second match. « Cette équipe représente mon seul espoir en ce moment, assure-t-il. Pour une heure et demie, ma seule préoccupation est la victoire du Liban. » Ravi par cette présence du public, le sélectionneur national Joe Moujaès a affirmé à L’OLJ : « Nous étions très heureux de pouvoir accueillir les spectateurs de nouveau dans ce stade, surtout avec les multiples crises auxquelles fait face le Liban aujourd’hui. En ces moments difficiles, le basket-ball représente la lueur d’espoir dans ce tunnel sombre que nous traversons, et je promets des performances similaires tout au long de ce parcours de qualification. »


Sous les yeux de son public pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, l’équipe nationale de basket-ball s’est imposée facilement vendredi soir à domicile contre l’Indonésie, sur le score de 96 à 38 points, dans le cadre de la première fenêtre de qualification à la Coupe du monde 2023 de basket-ball. Dans une atmosphère flamboyante sur le parquet du...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut