Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Interrogations concernant la présence d'éléments armés du Hezbollah sur les hauteurs du Kesrouan

Un responsable local explique que la présence des hommes armés est liée aux préparatifs d'une cérémonie d'ouverture d'un puits artésien près de Hadath Baalbeck.

Interrogations concernant la présence d'éléments armés du Hezbollah sur les hauteurs du Kesrouan

Des miliciens du Hezbollah dans la banlieue de Beyrouth. Photo d'illustration / Joseph Barrak/Archives AFP

Des photos montrant la présence d'éléments armés identifiés par des témoins comme membres du Hezbollah, dans la région de Ouyoun el-Simane sur les hauteurs du Kesrouan où les Forces libanaises ont une forte présence, a suscité samedi des interrogations auprès des habitants et d'un élu local, membre des Forces libanaises. 

Cette présence a notamment été dénoncée par le député Chaouki Daccache (FL) qui a appelé l'armée libanaise "à prendre les mesures nécessaires face au déploiement d'éléments du Hezbollah sur les hauteurs de Ouyoun el-Simane et la mise en place de caméras et de barricades" par le parti chiite. Selon des médias locaux, qui citent des habitants, ces hommes armés auraient installé un barrage juste après un barrage routier de l'armée sur la route menant de Ouyoun el-Simane à Zahlé, dans la Békaa. Le média al-Modon, qui cite des habitants de la région, souligne que des éléments du Hezbollah ont placé des caméras de surveillance dans la région et arrêté plusieurs voitures qui étaient de passage, sans que les raisons de ces arrêts ne soient précisées.

Dans un entretien sur la chaîne al-Arabiya, le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, qui fait de l'opposition au Hezbollah son fer de lance, a pour sa part souligné que ce genre de "démonstration" du parti chiite dans des régions à prédominance chrétienne n'était "pas nouveau". "Le Hezbollah se promène dans toutes les régions", a-t-il souligné, appelant l'armée à se déployer dans la zone "afin de se poser en protectrice de la sécurité et de la stabilité".

Lire aussi

Pour le Hezbollah, l’ère du compromis est révolue

Afin de calmer les esprits, à l'ombre de tensions entre le parti chiite et les Forces libanaises suite aux affrontements de Tayouné le 14 octobre, le moukhtar de Kfardebiane, Wassim Mehanna, a publié un communiqué dans lequel il précise que ce déploiement est dû aux préparatifs d'une cérémonie d'ouverture d'un puits artésien près de Hadath Baalbeck. Cette explication rejoint celle de certains médias locaux qui évoquent des "mesures de sécurité en amont d'une visite du président du Conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine, dans la région afin d'inaugurer des projets de développement".

Les tensions sont vives entre les FL et le Hezbollah depuis les accrochages meurtriers qui ont éclaté le 14 octobre dernier à Tayouné, un quartier au sud de Beyrouth, entre des manifestants du tandem chiite et des habitants de quartiers chrétiens, vraisemblablement proches des FL, en marge d'une manifestation contre le juge Tarek Bitar, en charge de l'enquête sur les explosions au port de Beyrouth. Ces violences ont fait sept morts, et depuis le Hezbollah accuse les FL et leur chef Samir Geagea de vouloir mener le pays vers la guerre civile. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait dans ce cadre mis en garde M. Geagea, assurant que son parti disposait de 100.000 combattants.


Des photos montrant la présence d'éléments armés identifiés par des témoins comme membres du Hezbollah, dans la région de Ouyoun el-Simane sur les hauteurs du Kesrouan où les Forces libanaises ont une forte présence, a suscité samedi des interrogations auprès des habitants et d'un élu local, membre des Forces libanaises. Cette présence a notamment été dénoncée par le...

commentaires (26)

Une inauguration d'un puits artésien (????) aussi pacifique que la manif pacifique de tayyouneh, faudra qu'ils le paient.

Je partage mon avis

13 h 48, le 15 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (26)

  • Une inauguration d'un puits artésien (????) aussi pacifique que la manif pacifique de tayyouneh, faudra qu'ils le paient.

    Je partage mon avis

    13 h 48, le 15 novembre 2021

  • Nous allons nous dépêcher d’aller installer des panneaux photovoltaïques dans la banlieue sud pour les citoyens privés de jus dans le fief de ce vendu et on verra sa réaction. Ils se paient notre tête et les autorités lui trouvent encore des prétextes pour lui faciliter l’accès et la destabilisation des régions chrétiennes. L’armée se contente d’assister à ses provocations en attendant l’explosion alors que son rôle consiste à prévenir plutôt que de guérir. A quoi ils jouent tous? Il s’agit de vies humaines bande de crapuleux. Après le port il concocte un autre désastre et sont persuadés qu’ils peuvent tout faire avec la protection implicite de ceux qui sont sensés nous protégés et aucune voix ne s’élève pour dénoncer ces actes criminels mais préfèrent les assister jusqu’aux désastres et se cacher ensuite derrière leurs armes pour ne pas être jugés. C’est à pleurer de désespoir. Cependant il reste une autre manière d’agir et les libanais sont invités à se lever pour stopper tout ce complot qui vise à les anéantir définitivement s’ils continuent à croire au père Noël et aux miracles au lieu de se révolter et de se réunir pour sauver leur pays. Un peuple peut tout, encore faut il qu’il soit un et indivisible face à l’ennemi. A quand ce grand sursaut?

    Sissi zayyat

    11 h 49, le 15 novembre 2021

  • L'histoire se répète. Les détracteurs de la souveraineté Libanaise n'ont toujours rien compris. Cette fois il faudra que ce soit la der des der car le pays ne peut plus continuer dans cette voie. La solution est simple, c'est soit le partage soit une confédération. Le partage étant très compliqué, puisque nous sommes tous imbriqués les uns dans les autres, alors une confédération s'impose. Ainsi tout le monde sera content.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 30, le 15 novembre 2021

  • Soit dit en passant, sans l'accord diabolique de Mar Mkhayel, jamais un milicien du Hezbollah n'aurait osé pointer le bout de sa kalachnikov en territoire chrétien.

    Yves Prevost

    07 h 50, le 15 novembre 2021

  • Ah bon, donc si un village innaugure quelque chose, nous avons le droit de porter les armes, faire des barrages ! Et si c'était un parti adverse du Hezbollah aurait pretexté la même chose, Nasrallah serait déjà à la télévision avec son index au vent et menaçant ! Yeklo Khass!

    Marwan Takchi

    16 h 58, le 14 novembre 2021

  • Encore une bonne provocation pour allumer une nouvelle tension. Aucun apaisement à prévoir,,,

    Wow

    15 h 14, le 14 novembre 2021

  • Il est en train de creuser sa tombe au Kesrouan et non pas un puits. S’il croit qu’en minant notre fief il arrivera à nous vaincre il se met le doigt dans l’œil pour être polie. La situation est plus que dangereuse et nous commençons enfin à voir le bout du tunnel, alors qu’ils ne viennent pas pleurer ensuite et réclamer que justice soit faite pour avoir été combattus et chassés à coup de ce qu’il s’impose dans ce genre de situation. Un puits? Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre comme connerie.

    Sissi zayyat

    13 h 49, le 14 novembre 2021

  • Toute cette gabegie et l'arrogance du Hezbollah iranien étalées au grand jour partout au Liban, parce que notre B.B.B. = Big Boss à Baabda a cru en leur promesse de pouvoir pousser le fauteuil sur lequel il est assis actuellement, vers son gendron en 2022, en échange de son silence concernant leur main-mise sur notre pays. Cela s'appelle haute-trahison envers la patrie !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 12, le 14 novembre 2021

  • Alerte rouge…

    El moughtareb

    10 h 59, le 14 novembre 2021

  • IL MENACE DE GUERRE CIVILE LES CHRETIENS DU LIBAN, ET DIRE QU,ON A DES TRAITRES DANS NOS RANGS. MAIS ON A AUSSI DES HOMMES, DES HEROS QUI ONT CHASSE ARAFAT 1 ET N,HESITERONT POINT A LE FAIRE AVEC ARAFAT 2 QUAND LA PATRIE ET L,EXISTENCE SONT EN DANGER.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    09 h 40, le 14 novembre 2021

  • Ne nous leurrons pas! L’armée libanaise est incapable d’affronter militairement le Hezbollah pour trois raisons principales : Premièrement, la majorité des soldats sont de confession chiite et ils ne tireront jamais contre leurs coreligionnaires Deuxièmement l’armée n’a pas la puissance de feu nécessaire pour contrer le Hezbollah Troisièmement l’Etat Major de l’armée est en grande partie favorable au Hezbollah Le Hezbollah domine le pays que vous le vouliez ou pas mais rappelez vous la célèbre déclaration : Notre Liban est facile à avaler mais impossible à digérer. Alors un bon conseil à Hassan Nasrallah: garde tes barbouzes chez toi bien au chaud pour te protéger au 15eme sous sol où tu te caches, sinon ça risque de très mal finir pour eux et pour toi.

    Liberté de penser et d’écrire

    08 h 20, le 14 novembre 2021

  • Kouvrteure d'un puits n'explique rien ! On ne voit pas très bien en quoi cette cérémonie donne le droit à de simples citoyens de se promener en armes, de placer des barrages armés sur les routes, d'arrêter des gens... Et comment l'armée qui se trouve à proximité laisse-t-elle faire sans réagir ?

    Yves Prevost

    07 h 33, le 14 novembre 2021

  • Cette présence armée du Hezbollah sur les hauteurs du Kesrouan embarrasse surtout le CPL et son fondateur, Michel Aoun, le principal allié chrétien de la puissante organisation politico-militaire chiite et député de cette région avant son accession à la présidence de la République. Quelle en est la raison? Est-elle liée à l'enquête du juge Bitar? Telle est la question.

    Youssef Najjar

    06 h 43, le 14 novembre 2021

  • Tout cancer se propage en tuant son hote!

    Sabri

    04 h 16, le 14 novembre 2021

  • ET QU'ATTEND LE GENERAL JOSEPH AOUN POUR DEPLOYER L'ARMEE ET ARRETTER CES INDIVIDUS? QUE QUELQUES PERSONNES POUR DEFENDRE LEUR DROIT DE PASSAGE DANS LEUR PROPRE REGION TIRE NT SUR CES HOMMES QUI RAPPELLENT 1975 ET QUI SERONT POURSUIVI POUR CELA AU LIEU D'INTERDIRE A SES MILICIENS D'ETRE ARMES DANS LA REGION ? LE MONDE A L'ENVERS LAVERITE: C'EST BEAU D'ALLER AUX ETATS UNIS DEMANDER L'AIDE POUR SON ARMEE MAIS SI CETTE ARMEE NE TIENT PAS LE PAYS, C'EST DONNE DANS UN GOUFFRE SANS FIN COMME PARIS UN DEUX TROIS ETC...

    LA VERITE

    00 h 46, le 14 novembre 2021

  • Un tel déploiement pour un puits artésien … qu’eut il été si c’était du pétrole ? Le safiedine doit être une sacrée pointure à l’échelle du Hezbollah ….

    C…

    23 h 45, le 13 novembre 2021

  • Où sont-ils ? Monsieur le Président de la République Michel Aoun? Monsieur le Président de l’assemblée Nationale Nabih Berry, monsieur le Président du conseil Najib Mikati, Le Général Joseph Aoun Commandant en chef de l’Armée Nationale, Le commandant des Forces de sécurités intérieur, Monsieur le ministre de l’intérieur ? tout ce beau monde brille par son absence et son silence fracassant. Laissant libre cours à une milice étrangère armée de se balader comme bon lui semble partout, sur tout le territoire pour n’importe quelle occasion bonne ou mauvaise. Qu’en pense le parti du président fort de ce qui se passe sous ses fenêtres, des étrangers miliciens qui érigent des barrages et contrôlent l’identité de citoyens Libanais. On entend plus le chapon Du CPL chanter l’Hymne à la joie…ce sextennat n’est que désillusions, de décrépitude, famine, et misère. et … surtout de vacance du pouvoir de l’Etat Libanais grâce à Aoun/CPL et alliés. Il est temps que tout cela s’arrête !!!

    Le Point du Jour.

    23 h 42, le 13 novembre 2021

  • Donc les barbus installent des barrages pour un puit ... ce ne sont pas des puits qu'ils creusent mais la tombe du Liban.

    Zeidan

    23 h 24, le 13 novembre 2021

  • Premiers pas de la concretisation des frontieres de la partition du pays en principautes confessionnelles.

    Michel Trad

    23 h 13, le 13 novembre 2021

  • Oui c'est normal voire en deçà des festivités traditionnelles pour l'inauguration d'un puits artésien. C'est la crise ...

    M.E

    22 h 00, le 13 novembre 2021

  • Le flot non-stop de mensonges continue. Qu'a a voir Hadath Baalbek avec Ouyou El Simane? Et puisqu'on y est, a quand la libération des fermes de Chebaa? Ce n'est pas la porte a coté...

    Mago1

    21 h 58, le 13 novembre 2021

  • Nostalgie de 1975? Triste de voir le pays ainsi chaque jour en perte de vitesse avec la paix civile et aucun responsable digne de le gouverner.

    Antoine Sabbagha

    21 h 22, le 13 novembre 2021

  • MAIS OÙ EST L’ARME ?!?!?! CE N’EST PAS ELLE QUI DEVRAIT ÊTRE LA …. OK TRÈS BIEN QUAND SE SERA LE TOUR DES FL DE LE FAIRE …. L’ARME LIBANAISE NE DEVRAIT PAS INTERVENIR NON PLUS

    Bery tus

    21 h 15, le 13 novembre 2021

  • Ne pas trop jouer avec le feu , ça risque de devenir explosif

    Chucri Abboud

    21 h 12, le 13 novembre 2021

  • C’est une démonstration de force, voilà ce qui arrive quand des armes illégales se promènent partout par des voyous recrutés pour la circonstance. C’est un avertissement sans frais au peuple Libanais, qui confirme la déclaration de Nasrallah de ses 100.000 individus entrainés. Il a quand même réussi à créer la panique dans toute la région et ailleurs. Il s’agit se prendre cet événement au sérieux et, se préparer à un prochain affrontement par cette milice toxique, contre toute personne où groupe et parti qui s’opposerait à elle. Nous rentrons dans le vif du sujet, celui qui fait une marche arrière toute, aura perdu la bataille avant qu’elle ne commence. Sachant que cette bande d’assassins est loin d’être composée d’enfants de chœur. Que Dieu bénisse le peuple Libanais qui défend son Pays et sa liberté. Amen/ Amine !

    Le Point du Jour.

    20 h 59, le 13 novembre 2021

  • Déploiement, barrages ce qui veut dire contrôle d’identité, ça ne vous rappelle pas 1975…ils se substituent à l’armée tout simplement

    Karam Georges

    20 h 35, le 13 novembre 2021

Retour en haut