Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Nucléaire

Le système antiaérien d’Iran peut protéger les sites sensibles, assure un général

La défense antimissile d’Iran est capable de protéger les installations sensibles du pays, a affirmé hier un haut responsable militaire à l’occasion de manœuvres au cours desquelles ce système a été utilisé pour contrer une attaque simulée aux missiles. L’Iran est engagé dans des activités nucléaires sensibles mais a toujours démenti chercher à se doter de l’arme atomique. Ce dossier nucléaire néanmoins continue d’empoisonner les relations de l’Iran avec la communauté internationale, principalement avec les États-Unis et Israël, ses ennemis jurés. Ces deux derniers pays ont maintes fois agité la menace d’une action contre l’Iran en cas d’échec de la diplomatie sur ce dossier. En septembre, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a de nouveau averti qu’il « n’allait pas permettre » à l’Iran de se doter de l’arme atomique. Et en août, le président américain Joe Biden a indiqué que son pays privilégiait la diplomatie pour régler cette question. « Mais si la diplomatie échoue, nous sommes prêts à nous tourner vers d’autres options », a-t-il alors mis en garde. « La défense aérienne d’Iran est parfaitement préparée à protéger les installations sensibles et vitales grâce à un système de défense multicouches », a assuré le général Amir-Qader Rahimzadeh, commandant de la base aérienne de Hazrat Khatam al-Anbiya, à Semnan, dans le désert central, cité par l’agence de presse Fars.


La défense antimissile d’Iran est capable de protéger les installations sensibles du pays, a affirmé hier un haut responsable militaire à l’occasion de manœuvres au cours desquelles ce système a été utilisé pour contrer une attaque simulée aux missiles. L’Iran est engagé dans des activités nucléaires sensibles mais a toujours démenti chercher à se doter de l’arme atomique....

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut