Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Un membre du Hezbollah recherché par le FBI décède d'un cancer

Ali Atoui faisait partie d'une liste de trois personnes recherchées par le Bureau fédéral d'investigation américain pour leurs liens avec le détournement du vol TWA 847 vers Beyrouth le 14 juin 1985.

Un membre du Hezbollah recherché par le FBI décède d'un cancer

Le pilote américain John L. Testrake pris en otage par un homme armé, le 19 juin 1985 à bord d'un Boeing 727 de la compagnie TWA sur le tarmac de Beyrouth. Photo NABIL ISMAIL / AFP

Un membre du Hezbollah recherché par le FBI américain pour son implication dans le détournement d'un vol de la compagnie TWA vers Beyrouth en 1985 est décédé d'un cancer, a annoncé samedi à l'AFP l'un de ses proches.

Ali Atoui faisait partie d'une liste de trois personnes recherchées par le Bureau fédéral d'investigation pour leurs liens avec le détournement du vol TWA 847 vers Beyrouth le 14 juin 1985, une opération durant laquelle un marin américain, Robert Stethem, avait été torturé puis tué.

"Ali Atoui est décédé d'un cancer", a confirmé ce proche à l'AFP après avoir requis l'anonymat, et sans fournir plus de détails. Le lieu de résidence du membre du parti chiite libanais était toujours inconnu au moment de son décès.  Le Hezbollah a, pour sa part, annoncé qu'il recevait les condoléances samedi dans la banlieue sud de Beyrouth, qualifiant Ali Atoui comme l'un de ses "hommes loyaux".

Les funérailles de Ali Atoui, le 9 octobre 2021 dans la banlieue sud de Beyrouth. Photo ANWAR AMRO / AFP

Le vol TWA 847 effectuait une liaison Le Caire-San Diego avec des arrêts à Athènes, Rome, Boston puis Los Angeles. Il avait été détourné vers Beyrouth le 14 juin 1985 après avoir décollé d'Athènes. Durant 17 jours, le pilote, John Testrake, avait été forcé à sillonner la Méditerranée avec ses 153 passagers et membres d'équipage. Il avait relié Beyrouth à Alger, et avait atterri dans la capitale libanaise à trois reprises avant d'être autorisé à s'arrêter définitivement.

Dans nos archives

Poursuite de l'enquête dans l'affaire des agents libanais de la CIA

Les preneurs d'otages réclamaient la libération de musulmans chiites détenus par Israël à l'époque. Le 15 juin 1985, au cours du premier arrêt à Beyrouth, l'un des passagers, un membre de l'US Navy âgé de 23 ans, le marin Robert Stethem, avait été violemment frappé, puis abattu d'une balle à la tête à bout portant, avant que son corps ne soit jeté sur le tarmac de l'aéroport de Beyrouth.

Les Etats-Unis avaient offert une récompense allant jusqu'à cinq millions de dollars pour toute information sur Ali Atoui et son rôle dans la planification et l'exécution du piratage. La justice américaine l'avait condamné à plusieurs peines, notamment pour piratage de l'air menant à un meurtre, ainsi que pour avoir déposé un engin destructeur à bord d'un avion.

Le Hezbollah, créé en 1982 avec le soutien de l'Iran dans le cadre de la lutte contre l'occupation israélienne du Liban, a accru son influence dans le pays du Cèdre, où il est le seul à avoir conservé ses armes après la fin de la guerre civile en 1990. Il mène, en outre, des opérations militaires dans la région, notamment en Syrie, en soutien au régime de Bachar el-Assad, ou encore en Irak et au Yémen aux côtés des rebelles houthis. Une dizaine de pays, avec à leur tête les États-Unis, considèrent le parti chiite comme un groupe terroriste. C'est dans ce cadre que Washington impose régulièrement des sanctions à des cadres et membres du parti, ainsi qu'à des personnes considérées comme lui apportant un soutien financier et logistique.


Un membre du Hezbollah recherché par le FBI américain pour son implication dans le détournement d'un vol de la compagnie TWA vers Beyrouth en 1985 est décédé d'un cancer, a annoncé samedi à l'AFP l'un de ses proches.Ali Atoui faisait partie d'une liste de trois personnes recherchées par le Bureau fédéral d'investigation pour leurs liens avec le détournement du vol TWA 847 vers...

commentaires (6)

L'enfer se réjouit, el le Liban aussi.

Yves Prevost

08 h 00, le 10 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • L'enfer se réjouit, el le Liban aussi.

    Yves Prevost

    08 h 00, le 10 octobre 2021

  • Autant en emporte le vent...

    Wlek Sanferlou

    03 h 11, le 10 octobre 2021

  • Un grand patriote Libanais! Paix à son âme et quelle bénédiction d'avoir eu sur notre territoire un homme aussi courageux, ouvert d'esprit et utile à la grande cause défendue aux quatre coins de l'univers

    Georges Olivier

    18 h 17, le 09 octobre 2021

  • Le Hezbollah va ériger une statue de ce terroriste sur le tarmac de l'aéroport de Beyrouth.

    Robert Malek

    15 h 50, le 09 octobre 2021

  • RIP le Marine américain assassiné . Seul commentaire à cet article.

    radiosatellite.online

    15 h 38, le 09 octobre 2021

  • Un saint de plus ..

    LeRougeEtLeNoir

    15 h 17, le 09 octobre 2021

Retour en haut