Rechercher
Rechercher

Politique - Sérail

Le Premier ministre confirme la tenue des législatives en mars

Le palais Bustros lance le mécanisme de vote des émigrés.

Le Premier ministre confirme la tenue des législatives en mars

Les élections parlementaires ont été au menu d’un entretien Mikati-Tarraf. Photo Dalati et Nohra

À la veille du Conseil des ministres qui doit se tenir aujourd’hui à Baabda et qui doit officiellement marquer le lancement du chantier gouvernemental pour freiner la descente aux enfers du pays, le Premier ministre Nagib Mikati a eu une série d’entretiens politiques et diplomatiques autour des dossiers prioritaires pour son équipe. Des dossiers exposés durant l’interview qu’il avait accordée lundi soir à la chaîne LBCI.

Avec le président du Parlement Nabih Berry à Aïn el-Tiné, M. Mikati a notamment évoqué les textes (projets ou propositions) de loi qui attendent d’être examinés par le Parlement ou que son équipe prévoit de lui transmettre. Tous s’inscrivent dans le cadre des réformes structurelles que le Liban est appelé à réaliser afin de pouvoir bénéficier des aides internationales, indispensables à son redressement.

Selon les explications de M. Mikati à la presse, le dialogue avec Nabih Berry a également porté sur les délais liés aux prochaines législatives, pour que celles-ci puissent se tenir avant le mois de ramadan, qui tombera en avril l’an prochain.

M. Mikati a ainsi confirmé que le scrutin aura bien lieu en mars. Il l’avait annoncé la veille sur la LBCI, en précisant qu’il compte s’entretenir sous peu de cette question avec le ministre de l’Intérieur. Il s’est aussi dit en faveur du vote des émigrés « en amendant la loi actuelle si possible ». Quelques heures plus tard, le ministère des Affaires étrangères devait annoncer avoir mis en place le mécanisme nécessaire pour que les émigrés puissent prendre part à la consultation populaire. Le ministre Abdallah Bou Habib a ainsi fixé du 1er octobre au 20 novembre 2021 la période d’inscription des Libanais de l’étranger sur les listes électorales, afin de leur permettre de participer aux législatives.

La tenue des élections figurait également au menu des discussions entre le Premier ministre et le chef de la mission diplomatique de l’Union européenne, Ralph Tarraf, qu’il a reçu au Sérail. « Nous avons évoqué plusieurs dossiers et la manière de les traiter, en insistant sur les priorités urgentes en lien avec la crise économique que connaît le Liban et les moyens de l’en sortir », a expliqué le diplomate à la presse.

« Nous étions d’accord sur le fait que l’élément principal pour cela est d’entamer des négociations sérieuses avec le FMI (...) Nous avons également insisté sur l’importance d’organiser les élections dans les délais, ainsi que sur les moyens disponibles pour traiter la crise du réseau électrique », a-t-il ajouté. « Nous savons que les solutions discutées ne seront pas appliquées immédiatement, mais il était encourageant de voir que le Premier ministre œuvre pour obtenir des avancées sur ce plan. De notre côté, nous continuerons de soutenir le Liban (...) », a conclu M. Tarraf.


À la veille du Conseil des ministres qui doit se tenir aujourd’hui à Baabda et qui doit officiellement marquer le lancement du chantier gouvernemental pour freiner la descente aux enfers du pays, le Premier ministre Nagib Mikati a eu une série d’entretiens politiques et diplomatiques autour des dossiers prioritaires pour son équipe. Des dossiers exposés durant l’interview qu’il...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut