Rechercher
Rechercher

Économie - Infrastructures

Le secteur de l’électricité en tête de l’ordre du jour de la Banque mondiale au Liban

L’aide à apporter au Liban pour résoudre la crise de l’électricité est « en tête de l’ordre du jour » de la Banque mondiale (BM), a déclaré le directeur régional pour le Moyen-Orient de l’organisation, Saroj Kumar Jha, à l’issue d’une réunion avec le ministre des Finances Youssef Khalil. Il s’agissait du premier rendez-vous entre les deux hommes, le gouvernement de Nagib Mikati ayant été formé le 10 septembre et n’ayant reçu la confiance du Parlement qu’en début de semaine.

Saroj Kumar Jha a confirmé que la BM travaillait bien sur les possibilités de financement de l’importation de gaz et d’électricité en provenance de « pays partenaires », en référence au projet visant à faire parvenir au Liban du gaz égyptien et de l’électricité jordanienne via la Syrie. Une référence à l’initiative américaine dont les grandes lignes ont été dévoilées en août dernier par la diplomatie américaine au Liban. Une réunion quadripartite entre les ministres de l’Énergie libanais, égyptien, jordanien et syrien a déjà eu lieu et d’autres rendez-vous ont été annoncés.

Saroj Kumar Jha et Youssef Khalil ont de plus souligné l’importance de lancer le « filet de sécurité sociale », qui devrait venir en aide à quelque 200 000 familles dans le cadre d’un prêt financé par la BM. Ce projet avait été approuvé par les autorités, qui tardent toutefois à avancer dans sa mise en œuvre et n’ont toujours pas fourni les listes des familles bénéficiaires.

Dans un Liban en crise et où le secteur de l’électricité était déjà défaillant, une majorité de Libanais se sont habitués à vivre une partie de la journée sans courant, Électricité du Liban et les générateurs privés rationnant tous deux leurs productions respectives. Une situation que la levée des subventions sur le carburant risque de durcir, avec l’augmentation des factures pour les abonnés aux générateurs privés. Électricité de Jbeil (EDJ), qui gère plusieurs générateurs privés, a ainsi prévenu ses abonnés que les factures doubleront en octobre en raison, d’une part, d’une baisse prévue des heures de rationnement et, d’autre part, de la levée des subventions.


L’aide à apporter au Liban pour résoudre la crise de l’électricité est « en tête de l’ordre du jour » de la Banque mondiale (BM), a déclaré le directeur régional pour le Moyen-Orient de l’organisation, Saroj Kumar Jha, à l’issue d’une réunion avec le ministre des Finances Youssef Khalil. Il s’agissait du premier rendez-vous entre les deux hommes, le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut