Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - LIBYE

Haftar gèle ses fonctions militaires en vue de la présidentielle

Le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL), s’est retiré provisoirement de ses fonctions militaires hier avant une candidature attendue à la présidentielle prévue le 24 décembre. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est en proie à des violences sanglantes et à des luttes entre pouvoirs rivaux dans l’est et l’ouest du pays.

Homme fort de l’Est libyen, le maréchal Haftar, 77 ans, a annoncé dans un communiqué la nomination « d’un remplaçant provisoire à la tête de l’ANL » jusqu’au 24 décembre, date des élections législatives et présidentielle. Cette annonce officielle intervient deux semaines après l’adoption d’une loi électorale controversée qui permet à M. Haftar de se porter candidat à la présidentielle et de pouvoir retrouver son poste militaire s’il n’était pas élu. La loi électorale controversée avait été ratifiée par le chef du Parlement, Aguila Saleh, un allié de M. Haftar, sans être soumise à un vote, au grand dam des caciques de l’Ouest libyen.



Le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL), s’est retiré provisoirement de ses fonctions militaires hier avant une candidature attendue à la présidentielle prévue le 24 décembre. Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est en proie à des violences sanglantes et à des luttes entre pouvoirs rivaux dans l’est et...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut