Rechercher
Rechercher

Économie - Secteur privé

Le nouveau gouvernement sera jugé sur ses actes, assure Ian Collard au RDCL

Le nouveau gouvernement sera jugé sur ses actes, assure Ian Collard au RDCL

L’ambassadeur du Royaume-Uni, Ian Collard (g.), et le président du RDCL, Nicolas Boukhater. Photo DR

L’ambassadeur du Royaume-Uni, Ian Collard, a assuré hier que Londres observera de près les mesures concrètes adoptées par le nouveau gouvernement pour gérer la crise au Liban. « Le fait que le gouvernement ait été formé est positif. Mais comme je le répèterai à chacun des ministres du nouveau gouvernement : nous les jugerons sur les actes, par sur les paroles », a déclaré le diplomate en introduction d’un table ronde organisée à Beyrouth par le Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dirigé depuis le début de l’été par Nicolas Boukhater.

« Ce que nous voyons au Liban est une tragédie absolue », a ajouté Ian Collard, avant de poursuivre : « En tant qu’ambassade (…), nous avons aussi pour objectif d’assurer une relation mutuelle prospère entre le Liban et le Royaume-Uni. » Il a en outre relevé que le Liban faisait face à un véritable « défi » pour continuer à attirer ses partenaires étrangers, compte tenu de l’état dans lequel se trouvent son économie, son secteur bancaire et ses institutions.

Le président du RDCL a pour sa part présenté les attentes des entrepreneurs libanais vis-à-vis de Londres, qui portent principalement sur les recherches d’opportunité de joint-ventures et de partenariats public-privé, afin de contribuer à notamment faire du Liban un pays « productif » et capable d’augmenter sa capacité à exporter.

Un appel à collaborer qui ne pourra se faire sans une batterie de réformes visant à renforcer la gouvernance et la transparence de l’État, et qui passera fatalement par une rationalisation du nombre de fonctionnaires, l’audit et la restructuration de la banque centrale comme du secteur bancaire, ou encore le sauvetage d’une classe moyenne qui a payé un des plus lourds tributs de la crise, selon les échanges effectués entre Nicolas Boukhater, Ian Collard et les autres membres du RDCL présents.

Pour l’anecdote, Ian Collard est le premier ambassadeur à visiter les nouveaux locaux de l’organisation au centre-ville. Une espace mobilisé « gratuitement » par les membres du RDCL, a précisé son président.


L’ambassadeur du Royaume-Uni, Ian Collard, a assuré hier que Londres observera de près les mesures concrètes adoptées par le nouveau gouvernement pour gérer la crise au Liban. « Le fait que le gouvernement ait été formé est positif. Mais comme je le répèterai à chacun des ministres du nouveau gouvernement : nous les jugerons sur les actes, par sur les paroles », a...

commentaires (1)

REMERCIEMENTS TRES TRES CHALEUREUX A MR. L'AMBASSADEUR DE LA TRES GRANDE BRETAGNE. POUR UNE ASSURANCE DES PLUS INEDITES.

Gaby SIOUFI

10 h 58, le 22 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • REMERCIEMENTS TRES TRES CHALEUREUX A MR. L'AMBASSADEUR DE LA TRES GRANDE BRETAGNE. POUR UNE ASSURANCE DES PLUS INEDITES.

    Gaby SIOUFI

    10 h 58, le 22 septembre 2021

Retour en haut