Rechercher
Rechercher

Économie - Tech

Ramp, une start-up américaine cofondée par un Libanais, valorisée à 3,9 milliards de dollars

Ramp, une start-up américaine cofondée par un Libanais, valorisée à 3,9 milliards de dollars

Eric Glyman (à gauche) et Karim Atiyé, cofondateurs de la start-up Ramp. Photo DR

La start-up américaine Ramp, fondée il y a deux ans par le Libanais Karim Atiyé et l’Américain Eric Glyman, ne cesse décidément pas de faire parler d’elle. Après avoir réussi, mi-avril, à lever 115 millions de dollars en série B pour une valorisation estimée à 1,6 milliard de dollars, elle vient d’annoncer une nouvelle levée de 300 millions de dollars en série C pour une valorisation à 3,9 milliards de dollars. Dirigée par Founders Fund, avec la participation de Redpoint Ventures, Thrive Capital, D1 Capital Partners, Spark Capital, Coatue Management, Iconiq, Altimeter, Stripe, Vista Public Strategies, Lux Capital, A* Partners, Definition Capital, Honeycomb, Kinetic et d’autres anciens investisseurs, cette nouvelle enveloppe porte le total des fonds amassés depuis ses débuts, en mars 2019, à plus de 620 millions de dollars.

Deux précédentes campagnes de financement avaient permis à Ramp de lever 30 millions de dollars en série A et 8 millions de dollars en capital d’amorçage.

Selon le communiqué de presse publié pour l’occasion, Ramp souligne que ce financement en série C sera utilisé pour accélérer le développement de sa plateforme d’automatisation financière, conçue de façon à permettre aux entreprises de « gagner du temps et de l’argent ».

Basée à New York, Ramp propose des cartes de paiement professionnelles et un service de gestion et de suivi des dépenses des entreprises, leur permettant de réduire leurs frais. Résultat, ce sont « plus de 2 000 clients » qui réalisent, « en moyenne, 3,3 % d’économies en utilisant nos cartes d’entreprise », indique la start-up. Grâce aux solutions qu’elle propose, les équipes financières sont en mesure de comptabiliser et d’enregistrer toutes leurs dépenses professionnelles à la fin du mois en « un peu plus de 2 heures dans la plupart des cas, ce qui représente une réduction de 90 % du temps » par rapport à la pratique traditionnelle, continue-t-elle.

En parallèle, Ramp a aussi annoncé avoir acquis la start-up Buyer, une plateforme de négociation qui permet à ses clients d’économiser en moyenne 27,3 % sur leurs gros achats tels que les contrats logiciels annuels. Les détails de la transaction n’ont en revanche pas été communiqués.

Karim Atiyé, ancien du collège Notre-Dame de Jamhour, qui est ensuite passé par l’Université de Harvard pour des études en génie électrique et informatique, n’en est pas à son premier partenariat avec Eric. « Nous avions fondé Paribus ensemble, en 2014, une start-up qui permettait aux consommateurs d’épargner de l’argent en automatisant leur éventuel remboursement si le prix d’un produit venait à baisser, rachetée en 2016 par Capital 1 », racontait Karim, en avril, au Commerce du Levant.

« Avec Ramp, nous avons voulu proposer des cartes de paiement qui ne reposent pas sur le seul service de “cashback” permettant au client de réduire une fraction de ses dépenses par carte. On a eu envie de développer davantage de fonctionnalités pour l’utilisateur afin de lui permettre de gagner du temps et, in fine, de réduire les dépenses de l’entreprise », expliquait-il à l’époque.


La start-up américaine Ramp, fondée il y a deux ans par le Libanais Karim Atiyé et l’Américain Eric Glyman, ne cesse décidément pas de faire parler d’elle. Après avoir réussi, mi-avril, à lever 115 millions de dollars en série B pour une valorisation estimée à 1,6 milliard de dollars, elle vient d’annoncer une nouvelle levée de 300 millions de dollars en série C pour une...

commentaires (3)

Combien d'emplois Ramp a-t-elle créé au Liban ? A-t-elle investi au Liban pour y faire développer tout ou partie de ses produits et services ? Arrêtons de mettre en avant des personnes qui n'apportent rien à leur pays. Ces gens n'ont de Libanais que le nom.

K1000

14 h 32, le 29 août 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Combien d'emplois Ramp a-t-elle créé au Liban ? A-t-elle investi au Liban pour y faire développer tout ou partie de ses produits et services ? Arrêtons de mettre en avant des personnes qui n'apportent rien à leur pays. Ces gens n'ont de Libanais que le nom.

    K1000

    14 h 32, le 29 août 2021

  • Voilà parfaitement le profil idéal d’un ministre qui peut contribuer à un rayonnement futur de notre pays . Et en quelques mois seulement .

    Wow

    13 h 04, le 28 août 2021

  • pauvre karim Atiye qui va etre harcele par les bienfaiteurs libanais .... mais aussi par des membres honorables de KELLON j'en suis sur!

    Gaby SIOUFI

    09 h 17, le 28 août 2021

Retour en haut