Rechercher
Rechercher

Société - Pénuries au Liban

"Nous ne pouvons pas faire de miracles" : EDZ annonce quatre heures de coupure quotidiennes

Le rationnement pourrait atteindre les 6h quotidiennes "en cas de besoin", prévient l'institution.

Les infrastructures d'EDZ dans la Békaa. Photo EDZ

Après avoir fait état en début de semaine d'un rétablissement progressif du courant, Electricité de Zahlé a annoncé samedi la mise en place d'un rationnement de quatre heures quotidiennes à partir de lundi dans les régions de la Békaa qu'elle fournit habituellement. "Nous ne pouvons pas faire de miracles", a déploré l'institution, signe que la crise et les pénuries se poursuivent.

Pour mémoire

EDZ annonce un "rétablissement progressif du courant" sur son réseau

"Alors que la couverture électrique du Liban diminue de plus en plus, il nous faut produire toujours davantage de courant et avons donc besoin de plus de mazout", a annoncé EDZ dans un communiqué. Faute de quantités de mazout disponibles, au vu de la cherté de ce produit et de l'effondrement de la monnaie nationale, "l'entreprise ne peut plus assurer les liquidités nécessaires", déplore-t-elle, regrettant qu'il n'y ait "aucune initiative de la part de l'Etat pour régler cette crise". "Nous sommes contraints en dépit de tous nos efforts de mettre en place des horaires de rationnement , en coordination avec Electricité du Liban (EDL), à partir de lundi, et ce jusqu'à ce que nous ayons pu nous fournir du mazout au prix officiel", a annoncé EDZ, soulignant que le prix des 20L sur le marché noir atteint parfois les 135.000 LL.

Groupe 1 et 2

Les régions alimentées par EDZ seront divisés en deux groupes. Pour le premier, le courant électrique sera coupé de 10h à midi et de 15h à 17h. Pour le second, il n'y aura pas d'électricité de midi à 14h et de 17h à 19h. Le rationnement pourrait être étendu de deux heures supplémentaires (2h à 4h du matin pour le groupe 1, et 4h à 6h pour le groupe 2), "en cas de besoin", ajoute EDZ, ce qui laisse présager des craintes quant à une aggravation de la crise.

Dans le groupe 1, sont concernés les résidents de la plaine de Zahlé, la zone industrielle, les alentours de l'hôpital libano-français, l'autoroute de Zahlé à partir de l'entrée de la ville en direction de Saadnayel, la fin de l'autoroute de Zahlé au niveau des boulangeries Chamsine, la région de Nafaa, Karak, les alentours de l'hôpital gouvernemental, Saadnayel, Taalabaya, la route de Damas de Chtaura à l'Université Saint-Joseph de Taanayel, Nabi Elia, Ferzol, Ablah et Niha. 

Lire aussi

Crise du carburant : l’accalmie durera-t-elle ?

Le groupe 2 comprend les habitants des quartiers intérieurs de la ville de Zahlé et du boulevard de Zahlé, Ksara, Hoch el-Oumara, Basatine, Maala'a, le quartier de Saydé, la route de Dalhamiyé, l'autoroute de Zahlé à partir de la ville jusqu'à l'université AUST, la plaine de Karak, Qaa el-Rim, Hazerta, Bar Elias, Marj, Raouda, Taanayel, la route de Damas depuis le croisement de Marj jusqu'au couvent de Taanayel, Fayda, Omriya, Ali Nahri, Riyak, Hoch Hala et Haret el-Fikani. 

EDZ est une ancienne concession d'EDL devenue prestataire de services gérant le réseau de distribution de courant à Zahlé. Présentée jusqu'à présent comme un modèle de réussite plutôt unique dans le secteur de l'énergie au Liban, caractérisé depuis des années par un rationnement de la production officielle, EDZ n'a pas été épargnée ces derniers mois par la dépréciation de la livre nationale et les pénuries de carburant. Ailleurs dans le pays, EDL ne fournit plus que quelques heures de courant par jour.


Après avoir fait état en début de semaine d'un rétablissement progressif du courant, Electricité de Zahlé a annoncé samedi la mise en place d'un rationnement de quatre heures quotidiennes à partir de lundi dans les régions de la Békaa qu'elle fournit habituellement. "Nous ne pouvons pas faire de miracles", a déploré l'institution, signe que la crise et les pénuries se poursuivent. ...

commentaires (1)

Dans un pays où le soleil brille 360 jours par an on est tributaire de carburant et de fioul? Merci qui? Cette crasse qui nous gouverne pour nous sucer le sang et que certains continuent à encenser.

Sissi zayyat

12 h 49, le 19 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Dans un pays où le soleil brille 360 jours par an on est tributaire de carburant et de fioul? Merci qui? Cette crasse qui nous gouverne pour nous sucer le sang et que certains continuent à encenser.

    Sissi zayyat

    12 h 49, le 19 juillet 2021

Retour en haut