Rechercher
Rechercher

Politique - Fait divers

Altercation entre Bassil et une femme dans un restaurant à Batroun

Une altercation a eu lieu hier en cours de journée dans un restaurant en bord de mer à Batroun entre le député et chef du CPL Gebran Bassil et une femme qui l’aurait insulté en le filmant. Les gardes du corps de M. Bassil s’en seraient ensuite pris à la dame en la brutalisant, selon des images qui circulent sur les réseaux sociaux et le témoignage de cette dernière à la chaîne MTV. Celle-ci a affirmé avoir seulement dit « Tfeh » (marque de dégoût) à M. Bassil avant d’être « violemment agressée par ses gardes de corps ».

Dans une vidéo de mauvaise qualité, on entend des gens crier et plusieurs gardes du corps de M. Bassil courir vers la femme. « Gebran Bassil est venu et puis on a cassé le téléphone portable de la femme et on l’a battue. Honte à toi, Gebran Bassil ! » lance une autre femme qui filmait la scène.

La réaction du CPL n’a pas tardé : « Pendant que le député Gebran Bassil déjeunait avec sa famille dans une atmosphère amicale dans un restaurant récemment inauguré à Batroun, et au moment où il s’apprêtait à quitter les lieux, une femme l’a insulté alors qu’il montait dans son véhicule. C’est alors que certaines personnes présentes et les gardes du corps ont eu une réaction naturelle, pacifique et civilisée en la faisant taire afin qu’elle arrête d’insulter M. Bassil, et ce sans la frapper », rapporte un communiqué du bureau de presse du chef du CPL.

Le texte souligne ensuite qu’une « machine de rumeurs s’est alors mise en branle » et dément les versions des faits rapportées sur les réseaux sociaux. « Le député Bassil demande toujours aux partisans, responsables et membres du CPL de ne jamais se taire, et de répliquer aux insultes ou agressions morales ou physiques de la part de personnes qui ne respectent pas les dignités. Le temps des insultes sans réponses est révolu », ajoute le bureau de presse dans ce qui sonne comme une menace contre toute personne qui s’en prendrait au chef du parti aouniste.


Une altercation a eu lieu hier en cours de journée dans un restaurant en bord de mer à Batroun entre le député et chef du CPL Gebran Bassil et une femme qui l’aurait insulté en le filmant. Les gardes du corps de M. Bassil s’en seraient ensuite pris à la dame en la brutalisant, selon des images qui circulent sur les réseaux sociaux et le témoignage de cette dernière à la chaîne...

commentaires (6)

Le gendre officiel de la République ne supporte aucune critique ! pour avoir osé dire tout haut ce que la grande majorité des Libanais disent et pensent tout bas, une Dame audacieuse certes, a été mal menée par ses gardes du corps virulent, ne lui laissant aucune chance d’exposer ses griefs, ils lui ont arraché son téléphone la faisant hurler pour se défendre et, alerter les passants sur ce qu’il lui arrive . Quel courage ! Voilà ce que nous promet cet ex-ministre qui ambitionne d’occuper la Présidence de la République… pffff . Le Président Emmanuel Macron, n’est pas intervenu après la lâche attaque contre sa personne et a laissé les institutions et la justice s’occuper de l’agresseur. Contrairement au gendre dont le parti a fait des menaces pour quiconque s’aventurerait à interpeler l’ex- ministre et futur ex-député qui ne pourra jamais accéder à la magistrature suprême vue son arrogance et son mépris du peuple Libanais

Le Point du Jour.

19 h 32, le 14 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Le gendre officiel de la République ne supporte aucune critique ! pour avoir osé dire tout haut ce que la grande majorité des Libanais disent et pensent tout bas, une Dame audacieuse certes, a été mal menée par ses gardes du corps virulent, ne lui laissant aucune chance d’exposer ses griefs, ils lui ont arraché son téléphone la faisant hurler pour se défendre et, alerter les passants sur ce qu’il lui arrive . Quel courage ! Voilà ce que nous promet cet ex-ministre qui ambitionne d’occuper la Présidence de la République… pffff . Le Président Emmanuel Macron, n’est pas intervenu après la lâche attaque contre sa personne et a laissé les institutions et la justice s’occuper de l’agresseur. Contrairement au gendre dont le parti a fait des menaces pour quiconque s’aventurerait à interpeler l’ex- ministre et futur ex-député qui ne pourra jamais accéder à la magistrature suprême vue son arrogance et son mépris du peuple Libanais

    Le Point du Jour.

    19 h 32, le 14 juin 2021

  • Pensez un peu s'il va voir les gens qui souffrent , ils vont le faire en morceau , meme a l'étranger il est mal vu .......

    Eleni Caridopoulou

    13 h 06, le 14 juin 2021

  • En fait , cette jeune femme a réagi plutôt décemment à ce qu’il mérite. Lui, comme les autres ont tellement de mal à accepter et reconnaître leur impuissance et leur incompétence. Mais g.basil est l’un des plus arrongants d’entre tous. Quelque soient dures les réactions des libanais, cela reste insuffisant. Ces politiciens méritent d’être trainés dans la boue.Il ose encore mentionner “dignités”.

    Hoda Touma

    11 h 07, le 14 juin 2021

  • "Le député Bassil demande toujours aux partisans, responsables et membres du CPL de ne jamais se taire, et de répliquer aux insultes ou agressions morales ou physiques de la part de personnes qui ne respectent pas les dignités." Mais La question qui se pose est: de quel respect est-il digne?

    Yves Prevost

    06 h 45, le 14 juin 2021

  • Insulte et aggression morale de la part de personnes qui ne respectent pas les dignités!!!! Indiquez-nous de quelle façon nous pouvons exprimer notre dégoût envers vous tous. Quel est le premier mot qui vous sortirait de la bouche en voyant un tas de bouse....Tfeh naturellement .... si cette femme est coupable d' "aggression morale et d'atteinte à la dignité", quel nom peut on donner à ce dont vous êtes coupables vous et les autres? Effectivement, elle l'a bien dit: Tfeh. Partagez-vous le tous.

    CK

    05 h 37, le 14 juin 2021

  • Comportements miliciens!

    Alexandre Husson

    00 h 08, le 14 juin 2021

Retour en haut