Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Le ministère de l'Économie revoit à la hausse les prix des paquets de pain

La "rabta" de pain arabe blanc est vendue à 2.750 (au lieu de 2.500 livres) dans les boulangeries et 3.000 livres dans les autres commerces, mais son poids passe de 960 grammes à 975 grammes.

Le ministère de l'Économie revoit à la hausse les prix des paquets de pain

Le ministère libanais de l’Économie et du Commerce a revu jeudi à la hausse le poids du paquet de pain. AFP / ANWAR AMRO

Le ministère libanais de l’Économie et du Commerce a revu jeudi à la hausse le poids du paquet de pain libanais. Ainsi, la "rabta" de pain arabe blanc est vendue à 2.750 (au lieu de 2.500 livres) dans les boulangeries, et 3.000 livres dans les autres commerces, mais son poids passe de 960 grammes à 975 grammes, soit une hausse du prix du pain de 7,4 % . Le petit paquet, lui, voit son prix augmenter de 6,03 %, son poids passant de 385 à 415 grammes, et son prix fixé à 1.750 livres (au lieu de 1.500 livres) dans les boulangeries et de 2.000 livres dans les autres établissements.

Depuis le 17 avril, deux tarifications différentes du pain pour le même poids et la même qualité coexistent au Liban. En effet, le ministère de l’Économie, en concertation avec les principaux acteurs de la filière, notamment les boulangers et les distributeurs, avait décidé de rendre plus cher le pain vendu hors des boulangeries. Cette mesure faisait suite à l’annonce début avril d’une hausse du poids de la "rabta" sans modification du prix, ce qui avait poussé le syndicat des boulangeries à limiter la vente à leurs commerces en guise de protestation. Or, cette situation avait été pénible pour les habitants des régions rurales éloignées de la capitale où se concentre l’essentiel des usines de pain libanais, ainsi que pour les distributeurs des régions du Nord, du Sud et de la Békaa notamment, qui se plaignaient de ne plus avoir de travail, alors que le pays traverse une grave crise économique et financière.

Le prix du pain est essentiellement fixé en fonction des cours mondiaux du blé, et ne dépend plus directement de la fluctuation du taux de change dollar/livre sur le marché parallèle depuis le début du mois d'avril, la Banque du Liban (BDL) ayant décidé de fournir 100 % des devises aux importateurs au taux officiel de 1.507,5 livres, contre 85 % depuis octobre 2019. Le reste devait être fourni par les importateurs eux-mêmes, au taux du marché parallèle, qui a atteint près de 14.700 livres pour un dollar aujourd'hui.


Le ministère libanais de l’Économie et du Commerce a revu jeudi à la hausse le poids du paquet de pain libanais. Ainsi, la "rabta" de pain arabe blanc est vendue à 2.750 (au lieu de 2.500 livres) dans les boulangeries, et 3.000 livres dans les autres commerces, mais son poids passe de 960 grammes à 975 grammes, soit une hausse du prix du pain de 7,4 % . Le petit paquet, lui, voit son prix...

commentaires (2)

JE REPRENDS MON CRACHAT DE PEUR QU,A LEUR CONTACT IL N,ATTRAPE LE COVID !

LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

16 h 29, le 11 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • JE REPRENDS MON CRACHAT DE PEUR QU,A LEUR CONTACT IL N,ATTRAPE LE COVID !

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    16 h 29, le 11 juin 2021

  • IL NE VA RESTER AUX CITOYENS AFFAMES QUE LA COLLECTE DES HERBES SAUVAGES COMESTIBLES. ET EUX, TOUTES CES CLIQUES MAFIEUSES SE GAVENT DE TOUS LES PRODUITS ALIMENTAIRES EUX ET LEURS FAMILLES ET PARENTS ET AMIS PROCHES ET SE MOQUENT DU COMMUN DU PEUPLE. TFEH 3ALA HEYK 3ALAM !

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    16 h 11, le 11 juin 2021

Retour en haut