Rechercher
Rechercher

Le Commerce du Levant dans le groupe L’OLJ : face aux défis, des décisions stratégiques

Le Commerce du Levant dans le groupe L’OLJ : face aux défis, des décisions stratégiques

Ces dernières années, les différents titres du groupe L’Orient-Le Jour se sont adaptés rapidement aux mutations du paysage médiatique : une partie de nos équipes travaille quasiment 24 heures sur 24 sur l’information instantanée du « live news » tandis qu’une autre partie creuse, fouille, analyse, pour expliquer en profondeur les causes et les conséquences de cette actualité. Le modèle économique a également changé : la publicité continuant sa chute vertigineuse, la rentabilité s’est appuyée grandement sur les abonnements numériques et l’édition papier du Commerce du Levant a été abandonnée au profit de sa version numérique.

Aujourd’hui, la réalité économique nous impose une nouvelle décision stratégique : afin de canaliser notre force éditoriale, nous allons consolider les équipes de L’Orient-Le Jour et du Commerce du Levant en les regroupant au sein d’un seul titre, celui de L’OLJ. Les supports papier et numériques de L’OLJ seront ainsi alimentés par une production journalistique plus fournie avec une couverture des sujets sociaux et économiques renforcée. La navigation sur une seule plateforme de même que la refonte des offres d’abonnement permettront au lecteur d’accéder à tout le contenu enrichi de L’OLJ à partir du site web OLJ ou de l’application mobile dont la nouvelle version, plus moderne et conviviale, verra le jour à l’automne prochain.

Le 10 juin, nous arrêtons donc le site indépendant du Commerce du Levant. Cet arrêt coïncidera avec le départ de Sahar al-Attar, rédactrice en chef du CDL, qui quitte le pays. Simultanément, plusieurs journalistes du CDL rejoindront le service local et le service économique de L’OLJ, sous la direction de nos rédacteurs en chef. Vous retrouverez désormais, dans votre quotidien, les signatures de Nada Maucourant Atallah, Salah Hijazi, Fouad Gemayel, Justine Babin ainsi que les sujets thématiques sur l’immobilier, l’hôtellerie et la restauration, la tech...

Émotionnellement, il est sûrement difficile de suspendre une publication presque centenaire, qui a accompagné – avec quelques arrêts – l’histoire économique du Liban. Le Commerce du Levant a été porté par des noms de référence de la presse francophone libanaise : tout d’abord son fondateur Toufic Mizrahi, ensuite successivement Charles Hélou, Kesrouan Labaki, Ghassan Tuéni, Pierre Sehnaoui, Michel Pharaon.

Depuis 1998, L’Orient-Le Jour est devenu l’actionnaire majoritaire du titre économique, lui permettant de se développer, avec le soutien d’un conseil d’administration que je préside, toujours convaincu de l’importance d’un journalisme de qualité et de son rôle citoyen. Les rédacteurs en chef qui se sont succédé au fil de toutes ces années sont Édouard Saab, Clovis Rizk, Nicolas Sbeih, Sibylle Rizk et dernièrement Sahar al-Attar, des noms tous prestigieux. La mémoire du CDL sera soigneusement conservée dans nos archives, accessibles aux lecteurs et aux chercheurs, avec l’espoir de pouvoir faire revivre le titre en saisissant de nouvelles opportunités dans un contexte plus favorable.

En toutes circonstances, L’Orient-Le Jour s’engage à rester le défenseur des valeurs sur lesquelles repose une presse libre et indépendante.

Merci pour votre confiance.


Ces dernières années, les différents titres du groupe L’Orient-Le Jour se sont adaptés rapidement aux mutations du paysage médiatique : une partie de nos équipes travaille quasiment 24 heures sur 24 sur l’information instantanée du « live news » tandis qu’une autre partie creuse, fouille, analyse, pour expliquer en profondeur les causes et les conséquences de cette...

commentaires (5)

Triste, a l'image du pays qui s'éteint. Merci pour tout le plaisir que vous m'avez apporte avec la lecture de vos articles. Bonne chance

CW

23 h 54, le 11 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Triste, a l'image du pays qui s'éteint. Merci pour tout le plaisir que vous m'avez apporte avec la lecture de vos articles. Bonne chance

    CW

    23 h 54, le 11 juin 2021

  • D'après la citation ci-après : "la critique est aisée, mais l'art est difficile" ! .... Merci à l'OLJ et au CDL pour leur effort et leur perséverance dans la publication de cette presse francophone si chère à mon coeur!! Bon courage Mme.!

    Zaarour Beatriz

    17 h 28, le 11 juin 2021

  • QUAND ON COMMENCE A EXPLIQUER C,EST QUE CA CLOCHE ET QU,ON VEUT ESSAYER DE GAGNER LA COMPREHENSION DES ABONNES POUR GARANTIR LEUR FUTURE LOYAUTE. TOUT CA C,EST BON SI AVANT TOUT ON CHANGE DANS LE TRAITEMENT DES REACTIONS OU LA LIBRE EXPRESSION DES ABONNES QU,ON DEVRAIT RESPECTER POUR LES GARDER ATTACHER AU JOURNAL. ET POUR CA IL FAUT QUE LES COMMENTAIRES DES ABONNES QUI SONT DESTINES A L,OPINION PUBLIQUE SOIENT FACILE D,ACCES A CETTE DERNIERE ET NON CACHES DANS LES TREFONDS DES ARTICLES. CHAQUE ABONNE LIT SON COMMENTAIRE POUR VOIR S,IL ESTT PUBLIE OU CENSURE ET LIT PEUT-ETRE UN AUTRE COMMENTAIRE D,UN AUTRE ABONNE. L,OPINION PUBLIQUE N,Y EST PAS A CAUSE DE LA MAUVAISE PRESENTATION DES REACTIONS. QUAND AUX NOUVELLES QUE MADAME DIT VOUS ETES A L,AFFUT DES TOUTES DERNIERES, PERMETTEZ-MOI DE VOUS DIRE QUE LE LES LIS AILLEURS MAIS PAS DANS CES DEUX JOURNAUX. LA REPETITION DES MEMES ARTICLES SUR PLUSIEURS JOURS N,EST PAS CHERCHER LES TOUTES DERNIERES NOUVELLES. ON EN EST INFORME AVANT L,OLJ. ET POUR FINIR LES ABONNES, MEME DE LA DIASPORA, S,ABONNENT POUR DONNER LEURS LIBRES AVIS ET EXPRESSIONS SUR CE QUI SE PASSE DANS LEURS PAYS. LA CENSURE VA FAIRE TRES MAL AU JOURNAL CAR TOUS EN ONT MARRE. METTEZ DE L,ORDRE DANS LA BOUTIQUE, MODERNISEZ-LA C,EST TRES BIEN MAIS N,OUBLIEZ PAS CE A QUOI ASPIRENT VOS ABONNES. JE VOUS SOUHAITE BON TRAVAIL ET MODERNISATION... ET UN CONSEIL : GARDEZ VOS ABONNES !

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    19 h 35, le 09 juin 2021

  • EN DECADENCE COMME LE JOURNAL.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    11 h 56, le 09 juin 2021

  • Triste. Bonne chance. Nous vous restons fidèles. Merci pour tout.

    Gros Gnon

    06 h 58, le 09 juin 2021

Retour en haut