Rechercher
Rechercher

Économie - Hydrocarbures

Nouvelle hausse du prix de l’essence et du mazout, celui du gaz en baisse

Les prix de l’essence et du mazout au Liban ont augmenté hier pour la deuxième semaine consécutive, alors que celui de la bonbonne de gaz a diminué, selon les tarifs relayés hier par l’Agence nationale d’information. Cette tarification se base sur les cours mondiaux du baril de pétrole et le taux de change de la livre libanaise face au dollar, qui s’échangeait autour de 12 500 livres hier.

Selon les nouveaux tarifs, le prix des 20 litres d’essence à 95 octanes a augmenté de 500 livres pour s’établir à 39 100 livres, tandis que celui des 20 litres de 98 octanes (qui n’est quasiment plus importé sur le marché local) a augmenté de 400 livres, se fixant à 40 200 livres. Les 20 litres de mazout, eux, se vendent désormais à 26 700 livres après une majoration de 600 livres. Quant à la bonbonne de gaz, elle se vend cette semaine à 24 500 livres suite à une baisse de 200 livres.

Les prix des carburants sont à nouveau publiés une fois par semaine, le mercredi, alors que récemment la tarification était fixée deux fois par semaine. Après une légère inflexion la semaine dernière, les prix sont repartis à la hausse, suivant la tendance générale observée depuis le début de l’année, dans un contexte de chute de la monnaie locale et d’hyperinflation. Le Liban est toujours en proie à une crise économique sans précédent depuis plus d’un an et demi.


Les prix de l’essence et du mazout au Liban ont augmenté hier pour la deuxième semaine consécutive, alors que celui de la bonbonne de gaz a diminué, selon les tarifs relayés hier par l’Agence nationale d’information. Cette tarification se base sur les cours mondiaux du baril de pétrole et le taux de change de la livre libanaise face au dollar, qui s’échangeait autour de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut