Rechercher
Rechercher

Politique - Crise gouvernementale

Bassil : Certains ont fait parvenir des "informations tendancieuses" à Moscou

Pour le chef du CPL, le drame du 4 août et le soulèvement d'octobre font partie d'une même "campagne" visant son camp.

Bassil : Certains ont fait parvenir des

Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil (au centre sur la photo), lors d'une réunion avec des députés russes à Moscou, le 30 avril 2021. Photo tirée du compte Twitter de M. Bassil @Gebran_Bassil

Le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, qui poursuivait vendredi sa tournée à Moscou, a donné une interview au journal russe Kommersant, dans laquelle il a accusé certaines parties de faire parvenir "des informations tendancieuses" à la Russie concernant la crise politique au Liban. L'ancien ministre des Affaires étrangères, qui cherche, avec sa visite en Russie, à briser son isolement diplomatique, faisait probablement allusion au Premier ministre désigné, Saad Hariri, qui s’était rendu mi-avril à Moscou. Avec le chef de l'Etat, Michel Aoun, qui est aussi son beau-père, M. Bassil est engagé depuis des mois dans un bras de fer avec Saad Hariri concernant la formation du futur gouvernement, attendu depuis près de neuf mois, alors que le Liban subit des crises multiples. Les deux parties ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente concernant la nomination des ministrables et la répartition des portefeuilles et s'accusent mutuellement de chercher à obtenir la majorité au sein de la future équipe.  

Dans son interview à la presse russe, dont il a publié des extraits sur son compte Twitter, Gebran Bassil a souligné que, pour assurer la stabilité du Liban, des réformes doivent être mises en œuvre et que celles-ci nécessitent la mise sur pied d'un gouvernement "qui respecte la volonté et la diversité des Libanais". A ce sujet, Moscou "n'entre pas dans les détails" des tractations, les obstacles devant être surmontés "par les Libanais" eux-mêmes. Il a toutefois critiqué le fait que "certaines parties transmettent ou font parvenir à la Russie des informations erronées et tendancieuses qui peuvent déformer la réalité", dénonçant des "mensonges politiques qu'il se doit de démentir". M. Bassil est considéré par ses opposants politiques et par certains pays, comme la France, d'être à l'origine du blocage des tractations gouvernementales.

Les réformes contre la présidence
Réitérant ses accusations contre Saad Hariri, le chef du CPL s'est interrogé : "Les autres parties acceptent-elles que le PM désigné cherche à atteindre la majorité absolue au sein du futur cabinet et qu'il nomme tous les ministres ? Le Hezbollah, le Tachnag, Sleiman Frangié (chef des Marada, ndlr) et Walid Joumblatt (chef du Parti socialiste progressiste, ndlr) acceptent-ils cela ?" Et de souligner que Saad Hariri doit "nommer un gouvernement qui obtient l'approbation du président Aoun et la confiance du Parlement". Il a encore démenti les informations selon lesquelles il fait tout pour accéder à la présidence de la République, estimant qu'il s'agit de "mythes". "Qu'ils (ses opposants politiques, ndlr) nous donnent les réformes et qu'ils prennent la présidence", a-t-il déclaré.

Lire aussi

Le Drian attendu à Beyrouth mercredi prochain

"Je suis la cible de sanctions de la part de Washington parce que je n'ai pas voulu me plier à la décision américaine de me désolidariser du Hezbollah", a poursuivi Gebran Bassil, dénonçant un "assassinat politique et moral" contre sa personne, motivé par le fait qu'il veut "la souveraineté du Liban", refuse toute implantation des réfugiés palestiniens et syriens sur le territoire libanais et s'oppose à "la classe politique corrompue". Il a ajouté que ces sanctions n'avaient eu aucun impact sur lui, et que nombre de ses soutiens "dans le monde entier" avaient compris "l'injustice" de ces mesures "qui ne se basent sur aucune preuve ni dossier concret". "Lorsque les sanctions contre moi seront levées, je reviendrai encore plus fort et victorieux", a-t-il lancé.

Volonté d'affaiblir le Hezbollah
Concernant ses relations avec le parti chiite, Gebran Bassil a reconnu que si l'entente entre les deux formations avait permis de protéger l'unité nationale et de défendre le Liban contre le terrorisme, elle s'était montrée insuffisante pour "construire un Etat et lutter contre la corruption", ce qui avait motivé une "révision" de l'accord de Mar Mikhael, conclu en 2006. Il a encore dénoncé la volonté de certaines parties qu'il n'a pas nommées de mener le Liban vers l'effondrement afin d'affaiblir le Hezbollah, "sauf que cela provoque un chaos qui ne sert à personne". L'ex-ministre a en outre estimé que la Russie a les capacités d'aider à "stabiliser" le Proche-Orient "parce qu'elle comprend la région sans s'ingérer dans les affaires internes" des différents pays. "Moscou n'a pas proposé d'initiative concernant le Liban, mais a exprimé sa volonté d'aider à résoudre la crise", a ajouté Gebran Bassil. "Nous sommes prêts à répondre à toute volonté d'aider notre pays, sans toutefois chercher à impliquer d'autres pays dans nos affaires internes", a-t-il souligné. 

Le 4 août et la révolte, une "campagne internationale"
Par ailleurs, Gebran Bassil a estimé que la double explosion du 4 août dans le port de Beyrouth et le soulèvement du 17 octobre 2019 contre la classe politique libanaise seraient, l'un comme l'autre, des éléments d'une même "campagne" visant le chef de l'Etat et sa personne. La double explosion du 4 août a été provoquée par un incendie qui s'est déclaré dans un hangar contenant 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, stockés sans précaution depuis 2014. Elle a fait plus de 200 morts et 6.000 blessés.

Lire aussi

Gebran Bassil dans les pas de Michel Aoun ?

"Nous espérons que la nomination d'un nouveau juge d'instruction près la cour de justice permettra de mettre l'enquête sur la bonne voie et de découvrir la vérité sur ce qu'il s'est passé", a souligné M. Bassil, dans une interview jeudi soir à Russia Today. Il a appelé à ce que l'enquête ne se limite pas "à révéler qui a fait preuve de négligence professionnelle et a permis que le nitrate d'ammonium (qui a causé la déflagration, ndlr) reste stocké" dans le hangar numéro 12, "mais aussi qui a utilisé ces matières, les a cachées, les a fait sortir du pays en contrebande et surtout, ce qui est le plus crucial, qui a provoqué l'explosion". Il a dans ce cadre estimé que le drame du 4 août "n'est pas sans lien avec les événements successifs qui ont eu lieu au Liban : l'isolement financier et économique du pays, la révolte financée par l'étranger qui a ciblé notre camp", en référence au président Aoun et à sa personne. A partir du 17 octobre 2019 et pendant plusieurs mois, des milliers de Libanais sont descendus dans la rue pour demander la refonte totale du régime et la fin de la corruption endémique dans le pays. M. Bassil avait été particulièrement visé par les slogans des contestataires. "Cette révolution nous a visés, voire assassinés, politiquement et a provoqué un effondrement soudain du Liban", a-t-il déclaré. Il a dénoncé une "campagne internationale" ciblant son camp, dans le cadre de laquelle aurait eu lieu la double explosion du 4 août. "Dès que la déflagration a eu lieu, nous avons été ciblés politiquement, le président Aoun et moi, comme si nous l'avions nous-mêmes provoquée", a encore regretté M. Bassil. Ces propos ont été critiqués sur les réseaux sociaux par certains internautes.

Poursuivant sa tournée auprès de responsables russes, Gebran Bassil a été reçu vendredi par le président de la commission parlementaire russe des relations internationales, Leonid Sloutsky. Jeudi, il avait été reçu par Mikhaïl Bogdanov, représentant personnel de Vladimir Poutine pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, puis par le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. A l'issue de sa réunion avec ce dernier, le député de Batroun avait indiqué lui avoir demandé de jouer le rôle nécessaire pour "inciter le Premier ministre désigné à clore le dossier de la formation du gouvernement", avant de rejeter la balle de la responsabilité du blocage dans le camp haririen.

Appuyant l'initiative française, Moscou est en faveur d’un cabinet d’experts où les équilibres politiques sont respectés et au sein duquel aucune partie ne peut détenir de veto quelconque. Après avoir reçu le 15 mars dernier une délégation du Hezbollah, Moscou a accueilli le 14 avril Saad Hariri qui cherchait à obtenir un appui dans le bras de fer qui l’oppose au camp aouniste. Le chef des Marada, Sleiman Frangié, le chef du PSP, Walid Joumblatt, ainsi que son adversaire politique, Talal Arslane, devraient également se rendre prochainement en Russie.


Le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, qui poursuivait vendredi sa tournée à Moscou, a donné une interview au journal russe Kommersant, dans laquelle il a accusé certaines parties de faire parvenir "des informations tendancieuses" à la Russie concernant la crise politique au Liban. L'ancien ministre des Affaires étrangères, qui cherche, avec sa visite en...

commentaires (32)

La Turquie pays flexible en matière de règlement des commissions relatives aux affaires des bateaux générateurs. Qui en ont été les bénéficiaires et qui en ont profité ?

DRAGHI Umberto

13 h 13, le 02 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (32)

  • La Turquie pays flexible en matière de règlement des commissions relatives aux affaires des bateaux générateurs. Qui en ont été les bénéficiaires et qui en ont profité ?

    DRAGHI Umberto

    13 h 13, le 02 mai 2021

  • Mon commentaire n’a pas été publié pourtant et pour une fois il ne contenait aucun mot blessant...mais bon, c’est comme ça. Bassil, comme tous les politiques libanais, sont à « côté de la plaque ». Au lieu de réfléchir comment sortir le pays de cet enfer, ils passent leur temps à se tirer dans les pattes. Esprit étriqué et compétence extrêmement limitée sauf bien sûr pour le chapardage où ils excellent. Bon dimanche et joyeuses Pâques pour les orthodoxes.

    mokpo

    13 h 10, le 02 mai 2021

  • VOUS ALLEZ TOUS VOIR BIENTOT LES DISCUSSIONS AVEC ISRAEL SANS LES 1460 M2 SUPPLEMENTAIRES DEMANDES PAR L'ARMEE ET PROBABLEMENT SOIT TOUS LES 850 M2 AU LIBAN OU UN PARTAGE 90% AU LIBAN 10% A ISRAEL POUR LUI AUVER LA FACE LA VERITE AOUN CRIERA VICTOIRE ET ETRE LE SEUL A AVOIR FAIT PLIER ISRAEL ET SURTOUT SON BEAU FILS LE DENOMME GEBRAN BASSIL POURRA RESPIRER UN PEU MIEUX CAR LES ETATS UNIS DIRONT BIENTOT REVOIR LE DOSSIER DANS LEQUEL IL ETAIT ACCUSE DE CORRUPTIONS LA VERITE 1460M2 EN MOINS AU LIBAN POUR QUE GEBRAN SOIT DE NOUVEAU UN TYPE HONNETTE , C'EST PAS TROP PAYE POUR AOUN CAR DE TOUTE FACON IL DOIT QUITTER DANS UN AN ET QUELQUES MOIS ET METTRA LA RESPONSABILITE SUR D'AUTRES COMME A L'ACCOUTUME CE BASSIL A PLUS D'UN TOUR DANS SON SAC ET IL A SU FAIRE UN " DONNANT DONNANT AVEC LES ETATS UNIS TOUT EN AYANT LA POSSIBILITE DE CRIER VICTOIRE QU'IL A RESOLU LE PLUS GROS PROBLEME DE LA DELIMITATION MARITIME AVEC ISRAEL GRACE A SON INTELLIGENCE ET PERSPICACITE BRAVO MR BASSIL VOUS AVEZ MERITE DU PAYS ET LA LEGION D'HONNEUR

    LA VERITE

    03 h 05, le 02 mai 2021

  • 1) Il est ridicule de toujours rappeler que M. Bassil est le gendre du Président Aoun. M. Bassil, comme l'autre gendre du Président, existent par eux-mêmes. Et s'ils étaient sans qualité, ils n'auraient pas pu épouser les filles du Général . C'est un militaire, il ne faut pas l'oublier. 2) Depuis le départ de Chirac, les responsables français sont au service d' Israel. Donc quiconque peut s'opposer à Israel est pour eux " ce pelé, ce galeux.." Les journalistes de l'OLJ devraient se demander qui défendra avec le plus de sincérité les intérêts du Liban, face à Israel, M. Bassil ou.... 3) L'explosion du port, c'est l'incendie du Reichtag. Hitler l'a utilisé pour tuer les communistes, d'autres voulaient l'utiliser pour faire tomber le Président et le Hezbollah. 4) Si le malheur arrivait, un grand nombre de libanais, les plus pauvres, finiraient dans des camps de réfugiés. Il est temps de comprendre et de faire comprendre cela.

    NASSER Jamil

    20 h 59, le 01 mai 2021

  • Le grand film " Psyco " vous vous souvenez ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 26, le 01 mai 2021

  • Il vendra son âme au diable ???

    Eleni Caridopoulou

    16 h 14, le 01 mai 2021

  • Vous avez toujours été un redresseur de tort, Saint Gabriel... hahahhahaha

    LeRougeEtLeNoir

    15 h 24, le 01 mai 2021

  • Parlons en des complots. Il est tres au fait de la chose apparemment. Qui a comploté contre son propre pays avec des vendus qui tous les jours lui déclarent en face qu’ils sont là pour détruire son pays contre les intérêts du sien et qu’il continue à les appeler en renfort pour finir leur tâche? Ça n’est sûrement pas Hariri ni Jumblatt ni les américains ni les russes ni personne d’autre que le président de leur république et ses acolytes. Il persistent et signent en faisant croire à leurs alliés que c’est un complot contre les chrétiens libanais alors qu’ils ont laisser envahir leurs régions pour en faire des bombes à retardement ou les ont fait fuir vers d’autres horizons pour faire de la place aux iraniens vendus pour faire de leur pays une bourgade iranienne sous leur dictature en faisant régner la terreur et le chaos et procèdent méticuleusement en faisant souffler la moitié de leur ville et en assassinant les vrais résistants à les exterminant proprement sans bruit et sans preuves, tout ça sous l’excuse que les sunnites ne devraient pas avoir de droits ni même les chrétiens d’ailleurs par ce qu’ils représentent un danger pour l’Iran. Alors où voit il une protection des chrétiens? Les libanais devraient se révolter et chasser ces individus à coups de pieds quelqu’en soit le prix, ils ont décidé de pratiquer la politique de la terre brûlée alors faisons barrage à leur plan avant qu’il ne soit trop tard. Seuls les libanais sauveront leur pays.

    Sissi zayyat

    11 h 47, le 01 mai 2021

  • ..... fik bi ....

    Jack Gardner

    11 h 17, le 01 mai 2021

  • En voyant Bassil fanfaronner de Moscou, comment ne pas se souvenir que la couleur orange de son parti avait été "empruntée" à la révolution ukrainienne "orange" de 2004 justement contre l'emprise de son hôte russe et pour le rapprochement avec l'Occident? En réaction à l'orange arboré par les manifestants du 14 mars 2005, Nasrallah les avait alors douchés en déclarant "le Liban n'est pas l'Ukraine", ce qui non seulement n'avait pas empêché mais avait probablement encouragé leurs chefs, Bassil et son beau-père en tête, à opérer leur pitoyable revirement de février 2006.

    M.E

    10 h 35, le 01 mai 2021

  • pti gendre & les autres comme lui devraient revoir le livre d'histoire concernant la russie - quoique' alors encore appelee Union Sovietique-mais dont le style éminemment strategique et les ideaux seront toujours "differents" de ceux occidentaux, l'Union Sovietique donc avait SIMPLEMENT puni de mort quelques elements qui avaient ose egratigne sa sensibilite en enenlevant des citoyens sovietiques au Liban... reaction qui a eu comme resultat immediat leur liberation. C;est pour dire que les mensonges que les mafieux libanais serviront aux russes ne passeront pas-pire risquent de faire effet contraire en les accablants plutot.

    gaby sioufi

    10 h 33, le 01 mai 2021

  • Gendrounet, spécimen unique parmi nos politiciens, perd complètement le nord...et ses hôtes, russes et autres...doivent bien s'amuser ! - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 21, le 01 mai 2021

  • Quel toupet, mais quel toupet et quel Ego surdimensionné, enfin comme celui de tous les libanais qu’il représente, probablement !

    TrucMuche

    08 h 55, le 01 mai 2021

  • Non monsieur, vous faites l’objet de sanctions américaines car les autorités financières américaines possèdent un dossier étayé de preuves de corruption aggravée à votre encontre. Que vous le vouliez ou non vous êtes le seul leader politique faisant l’objet de telles sanctions et les autres sanctions européennes vont suivre

    Liberté de Penser

    08 h 49, le 01 mai 2021

  • "... MBassil a dénoncé une "campagne internationale" contre son camp ..." - C’est vrai, il a tout à fait raison. Un jour, les nations internationales s’étaient réunies pour discuter des priorités du moment. Covid-19, crises économiques, guerres par-ci par-là, ils y en avait des choses à traiter. A un moment donné, un des participants, je crois que c’est Belzébuth l’Américain, a crié haut et fort: mais vous êtes tous des inconscients ou quoi? Vous ne voyez pas le "camp" de MBassil? Oublions tout le reste et complotons vite contre lui avant qu’il ne soit trop tard. Et ce qui fut dit fut fait. Et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux pendant très longtemps. Fin.

    Gros Gnon

    08 h 04, le 01 mai 2021

  • Lorsque l'on pense a l’alliance malefique entre un Bassil paranoiaque ,fabulateur et bassement politicien avec la milice sectaire armee on realise combien est difficile la recuperation du Liban d’antan. Le CPL et le hezbollah ont detruit notre pays l’un par amour maladif du pouvoir et l’autre par sa soumission criminelle a un pays retrograde etranger

    Goraieb Nada

    08 h 04, le 01 mai 2021

  • C’est affligeant, comment retirer ce sinistre personnage de la scène politique qu’il prend en otage lui, son beau-père et leur clan (qui s’étiole pourtant de plus en plus au fil des défections...) ?

    AntoineK

    04 h 20, le 01 mai 2021

  • Ok. Il faut donc attendre notre tour aussi ?? Pour aller en Russie?? Vous nous informez svp? Ca sera en car? Ok, nous attendrons. Y a 4 Millions de libanais à prévoir pour ce petit tour de pélerinage en Russie puisque c'est la mode. Ca sera le pélerinage comme pour Bassil. Pour prier le Saint Poutine en live .

    radiosatellite.online

    01 h 51, le 01 mai 2021

  • Qu'est ce qu'il est lourd...Mais lourd... Faut vraiment le supporter ce gamin... Plus anitpathique, y a pas. Ce sont les paroles de S Franjieh voici 1 an environ à la TV.

    radiosatellite.online

    01 h 46, le 01 mai 2021

  • Ignoramus...

    Rene Malek

    01 h 18, le 01 mai 2021

  • Ce type refuse de respecter le souhait des libanais et se vend au plus offrant , un jour aux syriens et celui d’après aux iraniens,, Judas s’est repenti mais lui continue de jongler comme un vrai diable avec des forces obscures.

    Wow

    00 h 57, le 01 mai 2021

  • Donc l'explosion du port avait pour but de faire démissionner Michel Aoun???

    CBG

    00 h 38, le 01 mai 2021

  • "Il a dénoncé une "campagne internationale" ciblant son camp,..." Woooooow... Une coalition in-ter-na-tio-nale... pas moins, j'oserai même rajouter "et providentielle" étant donné les positions des différents hommes religieux qui eux aussi voient le ridicule de ses positions et déclarations...waynak ya Louis de Funès pour défendre ton titre à La Folie des Grandeurs!?

    Wlek Sanferlou

    23 h 40, le 30 avril 2021

  • Toujours le même laïus, bis repetita à souhait, n’ayant rien d’autre a inventé et encore moins à dire. Cet individu prétend être capable de diriger le pays alors qu’il n’est même pas capable de tenir une conférence de presse digne de ce nom en apportant des preuves tangibles étayées par des faits palpables. Son beau-Père est toujours au pouvoir, lui aussi par ricochet, ils tiennent les tenants et les aboutissants de toutes décisions même les plus futiles. Pourquoi n’a-t-il pas fait les réformes tant désirées qu’il réclame aujourd’hui à Cor et à cris. Comme d’habitude il accuse les autres d’avoir fomenté l’incendie du 4 Août. Il n’arrive pas à innover, Avec Bassil c’est toujours la faute des autres, lui n’a rien fait, rien vu, au courant de rien pauvre innocent ! Qu’il nous énumère ce qu’il a fait de positif pendant tout ce temps au pouvoir. Il sourit béatement quand il annonce ses accusations contre les autres sans les citer, et pour masquer son mal-être, il regarde les autres cherchant leurs soutiens par manque d’assurance en lui-même.

    Le Point du Jour.

    22 h 57, le 30 avril 2021

  • Bassil au sujet de la Russie de Poutine : " Elle comprend la région sans s'ingérer dans les affaires internes" Surtout en Syrie je suppose ? Comment veut il etre pris au serieux quand il avance des insanites pareilles ?

    Michel Trad

    22 h 45, le 30 avril 2021

  • Non mais quel ... celui-là, mais quel ... !

    Robert Malek

    22 h 19, le 30 avril 2021

  • Le défendeur des Chrétiens d'Orients se propose de mener sa croisade au Liban.

    DRAGHI Umberto

    21 h 35, le 30 avril 2021

  • Un simple député ancien ministre qui avait été nommé à la tête de deux ministères très juteux, dont celui de l’énergie, trotte à travers le monde derrière le premier ministre désigné Saad Hariri pour le dénigrer devant les responsables étrangers. Est-il normal qu’aucune loi ne permette de le poursuivre en justice pour avoir débité des mensonges à l’encontre du chef du Gouvernement démissionnaire dans un pays étranger ?

    Honneur et Patrie

    21 h 31, le 30 avril 2021

  • Bassil est le contre-exemple typique d’un homme d’état!

    Alexandre Husson

    21 h 22, le 30 avril 2021

  • Une psychose de plus qui se rajoute à son dossier... la paranoïa.

    CK

    20 h 49, le 30 avril 2021

  • Il se croit au centre de l'univers, et que tout est lié à sa personne d'une façon ou d'une autre. Un peu de sursaut est nécessaire pour qu'il retourne, s'il le peut encore, à sa modestie qu'il a malheureusement oublié.

    Esber

    20 h 39, le 30 avril 2021

  • Bassil " a encore dénoncé la volonté de certaines parties qu'il n'a pas nommées de mener le Liban vers l'effondrement afin d'affaiblir le Hezbollah". Une logique assez étrange. Il s'agit plutôt d'affaiblir le Hezbollah pour éviter l'effondrement du Liban.

    Yves Prevost

    20 h 23, le 30 avril 2021

Retour en haut