Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Le Drian attendu à Beyrouth mercredi prochain

Le chef de la diplomatie française s'entretiendra jeudi avec des officiels et chefs de file libanais. 

Le Drian attendu à Beyrouth mercredi prochain

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Photo d'archives AFP / ARIS OIKONOMOU

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, arrivera à Beyrouth dans le courant de la semaine prochaine pour une visite officielle. Selon notre correspondante Hoda Chédid, qui cite une source libanaise officielle, M. Le Drian arrivera mercredi au Liban et s'entretiendra avec des responsables pendant la journée de jeudi. Il devrait également rencontrer les chefs des différents partis, avant de quitter Beyrouth jeudi soir ou vendredi matin. 

Jean-Yves Le Drian a notamment demandé à s'entretenir avec le président, Michel Aoun, et le président du Parlement, Nabih Berry, rapporte Reuters se basant sur une note envoyée par l'ambassade. Il souhaite également rencontrer le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, gendre de Michel Aoun, qui est soumis à des sanctions américaines depuis novembre pour corruption présumée et en raison de ses liens avec le Hezbollah. Le ministère français des Affaires étrangères n'a ni confirmé ni démenti le déplacement de Jean-Yves Le Drian au Liban.

Cette visite intervient alors que M. Le Drian avait annoncé jeudi que la France avait commencé à mettre en œuvre des mesures restrictives en matière d’accès au territoire français à l’encontre de personnalités impliquées dans le blocage politique au Liban ou dans la corruption. Aucune précision n’a été fournie par le ministre français sur la nature des restrictions qui ont commencé à être adoptées, ni surtout sur l’identité des responsables touchés par ces mesures. "Les responsables du blocage doivent comprendre que nous ne resterons pas inactifs", avait-il déclaré, précisant qu’il n’était pas exclu que la France adopte "des mesures supplémentaires à l’encontre de tous ceux qui entravent la sortie de crise (...), en coordination avec (ses) partenaires internationaux".

Lire aussi

La France passe à l’acte, sans les Européens...

La France s’efforçait depuis plusieurs semaines d’entraîner ses partenaires de l’Union européenne dans une politique de sanctions à l’égard de responsables libanais, mais le mécanisme de prise de décisions diplomatiques au sein de l’UE, où l’unanimité des 27 membres est nécessaire, rendait l’exercice vain, dans la mesure où certains pays membres traînaient les pieds. En visite au Liban le week-end dernier, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, qui a rencontré le chef du Courant patriotique libre (CPL, aouniste), Gebran Bassil, avait ainsi déclaré sans ambages que Budapest s’opposerait à tout projet de sanctions européennes visant "le plus grand parti chrétien libanais".

Le Liban sombre dans une crise socio-économique et financière aiguë depuis l'été 2019. La situation s'est aggravée en raison de l'impasse politique actuelle, qui empêche la formation d'un gouvernement depuis plus de huit mois, sur fond de bras de fer politique et de rivalités personnelles entre le président de la République Michel Aoun, et le Premier ministre désigné Saad Hariri. La France s'est fortement impliquée, sans résultats tangibles jusqu'à présent, pour tenter de débloquer la crise politique en lançant le 1er septembre 2020 une initiative en faveur du Liban. Cette feuille de route table sur la mise en place d'un cabinet de mission formé d'experts qui lancerait le chantier de réformes exigées par les pays donateurs pour débloquer des aides financières. 


Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, arrivera à Beyrouth dans le courant de la semaine prochaine pour une visite officielle. Selon notre correspondante Hoda Chédid, qui cite une source libanaise officielle, M. Le Drian arrivera mercredi au Liban et s'entretiendra avec des responsables pendant la journée de jeudi. Il devrait également rencontrer les chefs des...

commentaires (5)

Servez-vous du bâton de pèlerin de Macron pour cogner les judas bien nombreux,,

Wow

12 h 34, le 01 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Servez-vous du bâton de pèlerin de Macron pour cogner les judas bien nombreux,,

    Wow

    12 h 34, le 01 mai 2021

  • Yalla habibi Macron !!!

    Wow

    01 h 32, le 01 mai 2021

  • Nous voulons un protectorat français , vive la France ?? ??

    Eleni Caridopoulou

    16 h 52, le 30 avril 2021

  • Surtout ne rencontrez pas le dénommé Bassil, qui fait du tourisme en Hongrie et Russie ces temps-ci...

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 17, le 30 avril 2021

  • Nous vous attendons avec plein d’enthousiasme et prions pour que vos actes soient à la hauteur de nos espoirs Monsieur Le Drian. L’heure de la France de montrer son rôle dans le monde est arrivée et le Liban ne vous sera jamais assez reconnaissant de l’avoir sauvé une fois de plus d’une mort certaine. En attendant. Vive la France.

    Sissi zayyat

    15 h 41, le 30 avril 2021

Retour en haut