Rechercher
Rechercher

Économie - Transport maritime

Baisse des revenus du port de Beyrouth à fin février, hausse de ceux de Tripoli

Les revenus du port de Beyrouth ont baissé de 25,8 % au cours des deux premiers mois de l’année en glissement annuel, selon le Lebanon This Week publié par Byblos Bank, atteignant 17 millions de dollars, contre 22,9 millions de dollars sur la même période en 2020. Ainsi, 832 000 tonnes de marchandises y ont transité, en hausse de 14,3 % en glissement annuel (728 000 tonnes), dont 717 000 tonnes d’importations (+19 % au même rythme) représentant 86,2 % du total des marchandises. En tout, ce sont 194 navires qui ont transité au port de la capitale libanaise en janvier et février derniers, soit une baisse de 25,4 % par rapport aux 260 bâtiments y ayant accosté à la même période l’année dernière. En rythme mensuel, les revenus du port ont atteint 9,3 millions de dollars en février, soit une hausse de 21,4 % par rapport aux 7,7 millions de dollars en janvier.

Le déclin des revenus du port de Beyrouth et la contraction de son activité sont dus aux crises qu’a connues le Liban en 2020. Entre la crise économique et financière impactant les liquidités disponibles en devises et les importations, la pandémie de Covid-19 et l’explosion en son sein, le 4 août 2020, suspendant son activité huit jours durant et quelque 300 millions de dollars de dégâts, selon la Banque mondiale fin août.

Les revenus du port de Tripoli (Liban-Nord) ont, eux, atteint 3,9 millions de dollars sur les deux premiers mois de l’année, soit un bond de 89 % par rapport aux 2,1 millions de dollars en rythme annuel. Quelque 412 115 tonnes de marchandises y ont transité, en hausse de 44,5 % par rapport aux deux premiers mois de 2020 (285 105 tonnes), dont 291 252 tonnes d’importations. Des importations représentant 70,7 % du total, soit en augmentation de 51,7 % en glissement annuel. Au total, ce sont 107 navires qui ont accosté au port de Tripoli en janvier et février derniers, en hausse de 17,6 % comparé aux 91 bâtiments y ayant transité sur la même période en 2020. Les revenus du port de Tripoli ont augmenté de 45,8 % en glissement mensuel, atteignant 2,3 millions de dollars en février contre 1,6 million de dollars en janvier.


Les revenus du port de Beyrouth ont baissé de 25,8 % au cours des deux premiers mois de l’année en glissement annuel, selon le Lebanon This Week publié par Byblos Bank, atteignant 17 millions de dollars, contre 22,9 millions de dollars sur la même période en 2020. Ainsi, 832 000 tonnes de marchandises y ont transité, en hausse de 14,3 % en glissement annuel (728 000...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut