Rechercher
Rechercher

Économie - Finances

Lancement de la procédure d’acquisition de Bank Audi Egypt par First Abu Dhabi Bank

Lancement de la procédure d’acquisition de Bank Audi Egypt par First Abu Dhabi Bank

Une branche de Bank Audi au Liban. Photo d’archives AFP

Dans un communiqué publié hier, le groupe émirati First Abu Dhabi Bank (FAB) a annoncé le démarrage de la procédure de transfert de 100 % des parts de la filiale égyptienne du groupe libanais Bank Audi, précisant que la fusion des actifs et des opérations entre Bank Audi Egypt et FAB ne se fera qu’au terme de ce processus. Une fusion définitive prévue pour 2022, selon le communiqué, qui « contribuera à faire de FAB l’une des plus grandes banques internationales opérant en Égypte en termes d’actifs, dépassant les 8,5 milliards de dollars après l’accord ».

Cet accord définitif de vente avait eu lieu début janvier, avec le consentement de la Banque centrale d’Égypte, sans que la valeur de cette transaction n’ait été communiquée. Les actifs de Bank Audi Egypt sont estimés à 5,3 milliards de dollars et son capital à 479 millions. Une vente qui « représente la meilleure issue possible pour nos clients et nos employés en Égypte, surtout au vu des défis que nous rencontrons au Liban », s’était réjoui fin janvier le PDG de Bank Audi, Samir Hanna. Dans son communiqué d’hier, Hana al-Rostamani, PDG du groupe FAB, a souligné « l’importance stratégique de cette opération qui répond aux ambitions de développement international de la banque émiratie et qui accélérera l’expansion de ses activités ».

Cette acquisition intervient alors que la restructuration du système bancaire libanais est en cours, sur fond d’une crise qui dure au Liban depuis plus d’un an et demi. D’autres transactions similaires ont d’ailleurs eu lieu ces derniers mois. BLOM Bank avait ainsi annoncé en début d’année avoir vendu ses actifs en Égypte (BLOM Bank Egypt SAE) à la banque ABC du Bahreïn, tandis que Bank Audi avait annoncé, fin décembre dernier, la cession de ses actifs en Jordanie et en Irak à la banque jordanienne Capital Bank.

Cette refonte imposée aux banques se définit notamment par une augmentation de leur capital de 20 % et le placement auprès de leurs banques correspondantes à l’étranger d’au moins 3 % des dépôts libellés en devises qu’elles possédaient au 31 juillet dernier. Des conditions à remplir au risque d’être exclues du marché libanais et dont la date butoir avait été fixée au 28 février de cette année. Ces derniers jours, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a affirmé à divers médias locaux et internationaux le respect de ces conditions par « la majorité des banques », sans donner plus de détails, dans l’attente qu’une déclaration officielle soit publiée par la Commission de contrôle.


Dans un communiqué publié hier, le groupe émirati First Abu Dhabi Bank (FAB) a annoncé le démarrage de la procédure de transfert de 100 % des parts de la filiale égyptienne du groupe libanais Bank Audi, précisant que la fusion des actifs et des opérations entre Bank Audi Egypt et FAB ne se fera qu’au terme de ce processus. Une fusion définitive prévue pour 2022, selon le...

commentaires (1)

BRAVO AUDI BANQUE SAL!!

Marie Claude

07 h 30, le 22 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • BRAVO AUDI BANQUE SAL!!

    Marie Claude

    07 h 30, le 22 avril 2021

Retour en haut