Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Diplomatie

Le parti d’Erdogan pour un « groupe d’amitié » Turquie-Égypte au Parlement

Le parti d’Erdogan pour un « groupe d’amitié » Turquie-Égypte au Parlement

Des manifestants devant le consulat égyptien à Istanbul, le 2 mars 2019, lors d’un rassemblement contre la peine de mort en Égypte après l’exécution de neuf hommes. Photo AFP

Le groupe parlementaire du parti au pouvoir en Turquie a proposé hier la création d’un « groupe d’amitié » turco-égyptien, un nouveau signe d’ouverture d’Ankara envers Le Caire après des années de tension, selon les médias.

Une demande pour la création de ce groupe a été déposée à la présidence de l’Assemblée par le groupe parlementaire de l’AKP, le parti islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan. Cette demande survient alors que la Turquie multiplie ces derniers mois les gestes d’ouverture envers l’Égypte, avec laquelle elle entretenait des relations exécrables depuis la destitution en 2013 du premier président égyptien démocratiquement élu, Mohammad Morsi, issu des Frères musulmans et soutenu par Ankara. Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a ainsi annoncé le 15 avril qu’une délégation turque devrait se rendre début mai en Égypte pour discuter d’une « normalisation » des relations entre les deux pays. M. Cavusoglu avait estimé la veille que les relations entre Ankara et Le Caire étaient entrées dans une « nouvelle ère » de détente, après des années de tensions.

Les deux puissances régionales se sont affrontées ces dernières années sur de nombreux dossiers, en particulier sur la Libye où elles ont soutenu chacune un camp opposé.Les gestes d’ouverture de la Turquie interviennent alors qu’elle cherche à sortir de son isolement diplomatique en Méditerranée orientale, où la découverte d’importants gisements de gaz naturel ces dernières années a donné lieu à un partage entre les pays riverains dont Ankara se sent exclu. Début avril, un animateur égyptien connu pour ses virulentes critiques du régime égyptien sur une chaîne basée à Istanbul a annoncé se mettre en « congé illimité », après que la Turquie a demandé aux médias égyptiens d’opposition opérant sur son territoire de baisser le ton à l’égard du Caire. Cette amorce de dégel entre Ankara et Le Caire coïncide avec un apaisement en cours entre l’Égypte et le Qatar, principal allié de la Turquie dans la région.

Source : AFP


Le groupe parlementaire du parti au pouvoir en Turquie a proposé hier la création d’un « groupe d’amitié » turco-égyptien, un nouveau signe d’ouverture d’Ankara envers Le Caire après des années de tension, selon les médias.Une demande pour la création de ce groupe a été déposée à la présidence de l’Assemblée par le groupe parlementaire de l’AKP, le parti...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut