Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Iran

Le complexe nucléaire de Natanz touché par un acte de "terrorisme", affirme Téhéran

Les autorités n'accusent nommément aucun groupe ou Etat pour cette attaque et ne donnent aucune indication sur l'état des installations visées.

Le complexe nucléaire de Natanz touché par un acte de

Vue de la centrale nucléaire de Natanz, à 250km au sud de Téhéran, dans une photo datée du 30 mars 2005. Photo REUTERS/Raheb Homavandi

L'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz, dans le centre de l'Iran, où les autorités ont annoncé dimanche une "panne de courant" d'origine suspecte, a été visée par un acte de "terrorisme antinucléaire", selon un communiqué officiel diffusé par la télévision d'Etat.

"La République islamique d'Iran, tout en condamnant cette action futile, souligne la nécessité pour la communauté internationale et l'Agence internationale de l'énergie atomique de faire face à ce terrorisme antinucléaire", affirme ce communiqué du chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Ali-Akbar Saléhi.

Le communiqué n'accuse nommément aucun groupe ou Etat pour cette attaque et ne donne aucune indication sur l'état des installations visées.

Lire aussi

Entre Israël et l’Iran, la guerre maritime se poursuit

"Cette action reflète (...) l'échec des opposants aux négociations (...) pour lever les sanctions cruelles" des Etats-Unis à l'encontre de l'Iran, ajoute M. Saléhi en référence aux négociations en cours à Vienne pour tenter de faire revenir les Etats-Unis dans l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien et lever les sanctions imposées par Washington contre Téhéran depuis 2018. Elle montre aussi "la défaite des opposants au progrès industriel et politique du pays dans le but d'empêcher un développement éclatant de l'industrie nucléaire", juge le chef de l'OIEA.

Lire aussi

Téhéran veut tester la levée des sanctions américaines

M. Saléhi promet que son pays "continuera également de poursuivre sérieusement l'expansion de la technologie nucléaire d'une part et ses efforts pour lever les sanctions cruelles d'autre part, afin de contrecarrer les objectifs des commanditaires de cet acte terroriste".

Plus tôt dimanche, le porte-parole de l'OIEA, Behrouz Kamalvandi avait annoncé qu'une "panne de courant" s'était produite dans la matinée dans l'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz, l'un des principaux centres du programme nucléaire de la République islamique, où avaient été lancées la veille de nouvelles cascades de centrifugeuses interdites par l'accord sur le nucléaire iranien de 2015.


L'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz, dans le centre de l'Iran, où les autorités ont annoncé dimanche une "panne de courant" d'origine suspecte, a été visée par un acte de "terrorisme antinucléaire", selon un communiqué officiel diffusé par la télévision d'Etat."La République islamique d'Iran, tout en condamnant cette action futile, souligne la nécessité pour la communauté...

commentaires (8)

Vous êtes maudits, quitter le Liban et le parti du diable ???

Eleni Caridopoulou

18 h 10, le 12 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Vous êtes maudits, quitter le Liban et le parti du diable ???

    Eleni Caridopoulou

    18 h 10, le 12 avril 2021

  • "Panne de courant" C'est plus facile de parler de terrorisme alors que tout simplement l'Iran se Libanise, incompetence et gabegie. On devrait leur envoyer nos experts en la matiere, nos anciens ministres de l'energie le patron de l'EDL pour retablir le courant.? Ou peut etre leur conseiller de s'adresser a Erdogan ?

    Michel Trad

    23 h 41, le 11 avril 2021

  • En 1981,les avions israéliens ont attaqué en Irak un projet nucléaire et puis, on a provoqué la guerre avec l'Iran sur une dizaine d'années. Juste après la fin de cette guerre, Bush avait incité à l'invasion du Koweït, puis, ils ont envahi l'Irak. En résumé, pas de permis pour une installation nucléaire au moyen Orient, autre que pour les puissances connues.

    Esber

    20 h 20, le 11 avril 2021

  • Une opportunité pour nos opérateurs de moteurs-générateurs : fournir de l'électricité à la station nucléaire iranienne produisant l'électricité. Diesel gratos offert par les barbus locaux... Illa el Est doorr!

    Wlek Sanferlou

    16 h 02, le 11 avril 2021

  • ISRAEL A LA MAIN TRES LONGUE. LES MOLLAHS ET LEURS ACCESSOIRES EN FONT L,EXPERIENCE TOUS LES JOURS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 29, le 11 avril 2021

  • L Iran fait semblant de vouloir negocier quand son seul but est d avoir la bombe afin de maintenir au pouvoir les mollahs pendant mille ans.....

    HABIBI FRANCAIS

    08 h 23, le 11 avril 2021

  • Une gifle lancée aux pays occidentaux ! Et qui justifie a posteriori la politique de Trump. Un programme purement pacifique? A qui veulent-ils le faire croire? Pourquoi un pays producteur de pétrole aurait besoin de centrales nucléaires ? Surtout pour une utilisation civile, tous les spécialistes vous diront que ces centrifugeuses sont totalement inutiles

    Yves Prevost

    14 h 08, le 10 avril 2021

  • ILS CROIENT LES MOLLAHS AVEC CA OBTENIR PLUS DE CONCESSIONS. AU CONTRAIRE IL AURONT PLUS DE CONDITIONS. ON S,ATTEND A DE GRANDS DECULOTTAGES DES ENTURBANES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 35, le 10 avril 2021

Retour en haut