Rechercher
Rechercher

Politique - Communautés

Mise en garde des évêques maronites contre tout empiètement sur la Zone économique exclusive du Liban

Mise en garde des évêques maronites contre tout empiètement sur la Zone économique exclusive du Liban

La réunion mensuelle des évêques maronites au siège patriarcal de Bkerké. Michel Akl/ Bkerké

Réunie à Bkerké pour sa session mensuelle, l’Assemblée des évêques maronites a de nouveau appelé hier à accélérer la formation du gouvernement en particulier afin de préserver les richesses en hydrocarbures du pays. Les ressources gazières et pétrolières du Liban sont « intangibles », a rappelé l’Assemblée, dans une référence directe aux contentieux existants avec Israël et la Syrie, au sujet de la Zone économique exclusive (ZEE) du Liban, sur laquelle ces deux pays empiètent.

Dans son communiqué final, l’Assemblée affirme : « Les évêques se font un devoir de rappeler aux dirigeants que les droits financiers, juridiques et administratifs des Libanais, ainsi que les droits de l’État libanais sont menacés, les dernières menaces en date ayant trait à la Zone économique exclusive (ZEE) du sud au nord du littoral, avec ses richesses gazières et pétrolières. Ces droits sont intangibles et ne sauraient être ni négligés ni bradés, sous quelque prétexte que ce soit. Il y a là assez pour inciter à la formation rapide d’un gouvernement et à un retour à la légalité indispensable à la préservation de ces droits. »

Les évêques ont par ailleurs salué la « mobilisation arabe et internationale constructive » qui se manifeste en ce moment, en référence aux pressions actives des diplomaties occidentales et arabes en faveur d’un gouvernement de réformes, alors même que le chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Chukri, est en visite à Beyrouth. Ils ont espéré que le Liban trouvera, grâce à ces pressions diplomatiques, « le moyen de se libérer des tensions internes et des ingérences extérieures » qui le paralysent.

Les évêques ont par ailleurs apporté leur plein soutien à la campagne que mène depuis des mois le patriarche Béchara Raï, appelant les Libanais « à faire assumer à leurs dirigeants la responsabilité du blocage et de l’impasse apparemment insoluble » qui empêche la formation d’un gouvernement et la mise en œuvre des réformes ouvrant la voie à une aide internationale. Ils ont enfin remercié le pape François pour le souci qu’il manifeste à l’heure actuelle pour le Liban et l’appui diplomatique et moral qu’il lui apporte pour qu’il reste « terre de rencontre, de vivre- ensemble et de pluralisme ».


Réunie à Bkerké pour sa session mensuelle, l’Assemblée des évêques maronites a de nouveau appelé hier à accélérer la formation du gouvernement en particulier afin de préserver les richesses en hydrocarbures du pays. Les ressources gazières et pétrolières du Liban sont « intangibles », a rappelé l’Assemblée, dans une référence directe aux contentieux existants...

commentaires (3)

Le premier pas vers le progrès serait de séparer l'église et l'état!

Politiquement incorrect(e)

16 h 27, le 09 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Le premier pas vers le progrès serait de séparer l'église et l'état!

    Politiquement incorrect(e)

    16 h 27, le 09 avril 2021

  • La Syrie , l'Iran et Israel veulent détruire le Liban ???

    Eleni Caridopoulou

    20 h 07, le 08 avril 2021

  • ....""Les ressources gazières et pétrolières du Liban sont « intangibles... "" les eveques maronites avaient ils eleve la voix a ce meme sujet s'agissant de nos frontieres maritimes au sud du Liban ?

    gaby sioufi

    11 h 20, le 08 avril 2021

Retour en haut