Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban-Sud

Nouvelle réunion tripartite Liban-Finul-Israël à Nakoura

Nouvelle réunion tripartite Liban-Finul-Israël à Nakoura

Un convoi de blindés de la Finul près de Nakoura, au Liban-Sud, le 13 octobre 2020. Photo d'archives Mahmoud Zayyat/AFP

Le commandant en chef de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul), Stefano Del Col, a présidé mercredi à Ras Nakoura (Liban-Sud) une nouvelle réunion entre le Liban, Israël et la Finul, durant laquelle la situation le long de la Ligne bleue (de démarcation entre le Liban et Israël) a notamment été évoquée.

Selon un communiqué publié par les Casques bleus, les discussions ont porté "sur la situation le long de la Ligne bleue, les violations aériennes et terrestres, ainsi que d'autres questions qui tombent sous le mandat de la Finul en vertu de la résolution 1701 du Conseil de sécurité". Cette résolution porte sur le cessez-le-feu entre Israël et le Liban suite au conflit meurtrier de 33 jours qui avait opposé en 2006 l'État hébreu au Hezbollah. Le général Del Col a encouragé les parties "à continuer à avoir recours au mécanisme de liaison et de coordination de la Finul afin d'éviter de potentielles tensions et mesures d'escalade". "Notre mécanisme a une nouvelle fois prouvé sa valeur sur le plan de la réduction des tensions le long de la Ligne bleue et en matière de résolution de contentieux à travers des engagements constructifs", s'est félicité le général italien. Il a également appelé le Liban et Israël à mettre en œuvre les recommandations de la Finul présentées au Conseil de sécurité par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, le 1er juin 2020.

Pour sa part, l'armée libanaise a affirmé avoir condamné lors de cette réunion "les violations israéliennes continues de la souveraineté libanaise, par voies terrestre, maritime et aérienne". La partie libanaise a également affirmé son engagement à respecter la résolution 1701 de manière intégrale et insisté sur la nécessité du retrait israélien de tous les territoires (libanais) occupés.

Le Liban et Israël, toujours techniquement en état de guerre, ont entrepris l'année dernière des pourparlers indirects pour délimiter leur frontière maritime, sous l'égide des Nations Unies et avec la médiation des États-Unis. Le 4e round de négociations, qui devait se tenir le 2 décembre dernier, a été reporté sine die. Les pourparlers ont été suspendus lorsque le Liban est revenu sur son plan de départ en réclamant, en plus des 860 km² sollicités, une zone d’exploitation qui engloberait 1 430 km² supplémentaires.


Le commandant en chef de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul), Stefano Del Col, a présidé mercredi à Ras Nakoura (Liban-Sud) une nouvelle réunion entre le Liban, Israël et la Finul, durant laquelle la situation le long de la Ligne bleue (de démarcation entre le Liban et Israël) a notamment été évoquée.Selon un communiqué publié par les Casques bleus, les discussions ont...