Rechercher
Rechercher

Société - Liban

La Libano-Arménienne Maral Najarian, enlevée dans le Haut-Karabakh, libérée et de retour à Beyrouth

Le ministre libanais sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, remercie "le Comité international de la Croix-Rouge, ainsi que les autorités russes, azéries et arméniennes", pour cette libération.

La Libano-Arménienne Maral Najarian, enlevée dans le Haut-Karabakh, libérée et de retour à Beyrouth

La Libano-Arménienne Maral Najarian. Photo DR

La Libano-Arménienne Maral Najarian, qui avait récemment été enlevée dans la région indépendantiste du Haut-Karabakh en proie à un conflit armé entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, a été libérée et est de retour au Liban, ont annoncé les autorités libanaises jeudi.

Dans un bref communiqué, le ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, a exprimé "sa profonde joie pour la libération de Maral Najarian qui est arrivée au Liban après une période de captivité suite aux combats entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie". M. Wehbé a remercié "tous ceux qui ont contribué à la libération de Mme Najarian, surtout le Comité international de la Croix-Rouge, ainsi que les autorités russes, azéries et arméniennes". Le ministre sortant n'apporte aucune indication sur la date exacte de la libération de Maral Najarian, ni sur les circonstances de cette opération.

Pour mémoire

De Fanar aux geôles azéries, la descente aux enfers de Maral Najarian

Le député libanais Hagop Pakradounian a lui aussi confirmé cette libération, en donnant très peu de détails, affirmant que Mme Najarian se trouve à son domicile au Liban et que sa libération a été rendue possible grâce à une coopération entre le Liban et le CICR, selon l'Agence de presse arménienne Armen Press. Un peu plus tard, le parti Tachnag, dirigé par M. Pakradounian, a publié un communiqué dans lequel il précise que Maral Najarian est arrivée au Liban via Istanbul mercredi.

Maral Najarian, veuve depuis trois ans, travaillait dans son petit salon de coiffure à Fanar, dans un Liban en crise, lorsqu'elle décide de quitter le Liban en compagnie de sa soeur. Début août 2020, les deux sœurs achètent leurs billets d’avion Beyrouth-Erevan. Elles laissent derrière elles leurs enfants, avec le projet de les faire venir plus tard, si tout se passe bien. Quelques jours après leur arrivée en Arménie, les deux soeurs se rendent dans la ville de Latchin (Berdzor en arménien), dans l'enclave séparatiste du Haut-Karabakh, et restent à l’hôtel en attendant que leur logement soit prêt. Mais dès le 27 septembre, la guerre éclate dans cette région, officiellement territoire azéri. 

Dans les jours qui suivent, l’Azerbaïdjan va prendre le contrôle de plusieurs portions du Haut-Karabakh, dont Latchin, où étaient censées s’installer les deux sœurs. C'est dans ces circonstances que Maral Najarian disparaît, en plein conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Le 12 février 2021, la branche libanaise de la Croix-Rouge contacte les proches de Maral après avoir pu lui rendre visite dans son lieu de détention à Gubistan, située à 70 kilomètres de Bakou, au moment où des négociations en coulisses avaient lieu entre le Liban, l'Arménie et l'Azerbaïdjan pour sa libération.

La Libano-Arménienne Maral Najarian, qui avait récemment été enlevée dans la région indépendantiste du Haut-Karabakh en proie à un conflit armé entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, a été libérée et est de retour au Liban, ont annoncé les autorités libanaises jeudi.Dans un bref communiqué, le ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, a exprimé "sa profonde joie...
commentaires (2)

Heureuse por vous Maral.

Christine KHALIL

16 h 52, le 11 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Heureuse por vous Maral.

    Christine KHALIL

    16 h 52, le 11 mars 2021

  • Mmm! Pt'ètre qu'il faudrait aussi s'adresser à la croix rouge pour nous libérer de nos geôliers au pouvoir et leurs caïds persans...

    Wlek Sanferlou

    15 h 06, le 11 mars 2021

Retour en haut