Rechercher
Rechercher

Politique - Crise au Liban

Geagea appelle les députés à démissionner

"Les manifestations de mardi soir étaient spontanées", affirme le chef des Forces libanaises, en allusion aux protestations de colère dans tout le pays en réaction à un record de dévaluation de la livre.

Geagea appelle les députés à démissionner

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea. Photo ANI

Le chef des Forces libanaises, le leader chrétien Samir Geagea, a appelé mercredi les députés à démissionner pour paver la voie à des élections législatives et le chef de l'Etat, Michel Aoun, à céder sa place, au lendemain de manifestations de colère dans tout le pays, au moment où le dollar s'échangeait contre 10.000 livres libanaises, un record absolu dans l'histoire du pays en crise.

"La question essentielle aujourd'hui aux dirigeants, et je veux dire par là le président de la République, le Premier ministre désigné (Saad Hariri), et la majorité parlementaire : Ne voyez-vous pas et ne sentez-vous pas ce qui se passe sur le terrain ?", a lancé M. Geagea, dans un entretien accordé à Radio Liban Libre (RLL). "Comment les dirigeants acceptent-ils de rester en place à l'ombre de tous ces événements et des problèmes actuels ?", s'est encore demandé celui qui se veut le fer de lance de l'opposition au pouvoir.

Législatives anticipées et internationalisation

"Je ne cherche pas à donner de leçon, je m'exprime après quatre ans et demi", s'est défendu Samir Geagea, en allusion à la date de l'élection de Michel Aoun à la présidence de la République en octobre 2016. Pourtant, le chef des FL avait apporté son soutien au président Aoun, dans le cadre d'un accord politique entre leurs deux partis. Aujourd'hui, M. Geagea affirme avoir fait cela afin d'éviter au pays une plus longue vacance au pouvoir, la première magistrature étant restée inoccupée durant plus de deux ans en raison d'une crise politique.

"Le chemin le plus court vers une sortie de crise sont les élections législatives anticipées et l'internationalisation" du dossier libanais, a encore estimé M. Geagea, alors que le scrutin est prévu à l'été 2022, mais pourrait, selon certains observateurs, être reporté sine die en raison de la crise. Des élections législatives partielles sont censées se tenir le mois prochain pour combler dix sièges laissés vacants après la mort de deux élus, et la démission de huit autres dans la foulée de l'explosion meurtrière du 4 août 2020 au port de Beyrouth.

Lire aussi

« Nous avons tout perdu » : le même cri de désespoir hier, partout au Liban

Quant au terme "internationalisation", il renvoie à l'appel du patriarche maronite, Béchara Raï, pour la tenue d'une conférence internationale sous l'égide de l'ONU autour du dossier libanais. Une initiative cautionnée par les Forces libanaises, mais rejetée par le Hezbollah et ses alliés.

"J'appelle le reste des députés à démissionner du Parlement et d'aller vers des législatives anticipées. Avec ces élections, la majorité parlementaire changera, et nous irons vers l'élection d'un nouveau président et la formation d'un nouveau gouvernement", a estimé Samir Geagea. "La solution consiste soit en la démission de la majorité parlementaire et la démission du président de la République, soit la démission du plus grand nombre de députés pour aller vers un scrutin anticipé", a-t-il ajouté.

"Il y a des partisans FL parmi ceux qui manifestaient dans la rue"

Le chef des FL avait laissé planer la menace d'une démission des députés de sa formation après l'explosion du 4 août, mais avait finalement renoncé à un tel choix. S'il affirme soutenir la révolte populaire déclenchée le 17 octobre 2019 contre toute la classe politique, ses détracteurs l'accuse de faire partie du système et de vouloir surfer sur la vague de la contestation populaire.

Commentant les manifestations de colère qui se sont propagées dans tout le pays mardi soir, Samir Geagea a affirmé qu'il s'agit de "mouvements populaires spontanés et d'un accès de colère normal en raison de la situation actuelle". "Il y a des partisans FL parmi ceux qui manifestaient dans la rue, car ils font partie des classes qui souffrent, mais les accusations selon lesquelles les FL sont responsables d'avoir mobilisé la rue sont fausses", s'est-il défendu.

L'édito de Issa GORAIEB

Une sain(t)e horreur du vide

Au lendemain de cette nuit de colère, plusieurs routes du pays étaient encore bloquées par des manifestants, alors que d'autres axes ont été rouverts à la circulation par l'armée, sans que des heurts ne soient enregistrés.

La livre libanaise a atteint mardi un plus bas historique sur le marché noir mardi, frôlant les 10.000 livres pour un dollar et suscitant la colère de la rue dans un pays en plein effondrement économique. Officiellement, la monnaie locale reste indexée sur le billet vert au taux de 1.507 livres pour un dollar, observé depuis plus de deux décennies. Mais sur le marché noir, elle connaît depuis l'automne 2019 une dégringolade sans précédent. La crise a été aggravée par la pandémie de coronavirus et l'explosion meurtrière du 4 août au port de Beyrouth. Accusée de corruption tant par la population que par la communauté internationale, la classe politique se trouve dans une impasse et le pays est sans gouvernement depuis bientôt sept mois. Toute aide financière internationale est conditionnée à des réformes.


Le chef des Forces libanaises, le leader chrétien Samir Geagea, a appelé mercredi les députés à démissionner pour paver la voie à des élections législatives et le chef de l'Etat, Michel Aoun, à céder sa place, au lendemain de manifestations de colère dans tout le pays, au moment où le dollar s'échangeait contre 10.000 livres libanaises, un record absolu dans l'histoire du pays en...

commentaires (14)

Opportuniste qui avait aidé , avec ses armes , à la réintégration de la présence syrienne en 1990 et au fameux accord de Taëf qui a été appliqué par ses fondateurs à leur goût et qui nous fait coûter et subir autant de malheurs sur tous les plans : politique , économique , valeurs , et dépendance de la Justice des politiciens . Charité bien ordonnée commence par soi .

Lecteurs OLJ

13 h 47, le 05 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Opportuniste qui avait aidé , avec ses armes , à la réintégration de la présence syrienne en 1990 et au fameux accord de Taëf qui a été appliqué par ses fondateurs à leur goût et qui nous fait coûter et subir autant de malheurs sur tous les plans : politique , économique , valeurs , et dépendance de la Justice des politiciens . Charité bien ordonnée commence par soi .

    Lecteurs OLJ

    13 h 47, le 05 mars 2021

  • Appeler tout le monde à démissionner . Seul l accord de Merab a pu venir à bout de l'imposture aouniste. L antidote du aounisme étant Aoun lui-même. Malheureusement la leçon a un coût très cher. Mais si c est la volonté du peuple....

    Sandra Khawam

    08 h 23, le 04 mars 2021

  • Monsieur le donneur de leçon et par qui le régime a mis son popotin sur le siège. Pq ne pas démissionner déjà de votre côté, vous les FL ?? Pas de souci: Partez et laissez les se dépatouiller avec la communauté international

    radiosatellite.online

    23 h 13, le 03 mars 2021

  • ÇA NE VAUT PLUS RIEN DEPUIS LONGTEMPS LES PAROLES DE GEAGEA. UN OPPORTUNISTE QUI PASSE ENTRE LES GOUTTES. QU'EST CE QU'IL ATTEND DE DÉMISSIONNER LUI ET SES DÉPUTÉS ? QUI LE RETIENT ? LES GENS COURAGEUX L'ONT FAIT DEPUIS LE 17 OCTOBRE. YACOUBIAN, LES KATAEBS ET DES AUTRES. ASSEZ DE VOS CONSEILS. ON VEUT DES ACTES. DEMISSIONNES TU AS ÉCHOUÉ PARTOUT. ASSEZ

    Gebran Eid

    21 h 59, le 03 mars 2021

  • AU LIEU DE DIRE AUX AUTRES DE DEMISSIONNER FAITES-LE AVEC VOS DEPUTES ET JOIGNEZ-VOUS AUX AUTRES QUI ONT OSE. SINON PESEZ BIEN VOS PAROLES ET VOTRE RESPONSABILITE A L,ELECTION DE LA TETE LA PLUS INCOMPETENTE JAMAIS ELUE ET QUI GOUVERNE PAR GENDRE ET MERCENAIRES INTERPOSES. VOUS EN ETES BIEN RESPONSABLE. SOUTENIR LA REVOLUTION ET Y PARTICIPER EST AUJOURD,HUI VOTRE DEVOIR.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 47, le 03 mars 2021

  • Il est un peu tard de se rattraper. Il aurait fallu avec un peu de flair et de bon sens, éviter que tout cela arrive. En rejoignant l’axe de la destruction pour leur permettre de placer leur premier pion dans ce fauteuil puis tous les autres grâce aux maronites qui leur a permis d’obtenir la majorité absolue et ainsi mettre son plan de destruction à exécution sans qu’on l’ en empêche et ce, pendant des années. Tout d’un coup tout monde fait semblent de le constater. Démissionner tous et foutez nous la paix vous ne valait pas mieux les uns que les autres. Un nouveau pouvoir entièrement étranger à tous ces gens là doit voir le jour pour remettre ce pays sur pied grâce à la volonté de son peuple qui ne veut plus d’aucun mais alors aucun de toute cette équipe incompétente et lâche.

    Sissi zayyat

    18 h 26, le 03 mars 2021

  • Le Liban a été occupé 1) par les Syriens et 2) par l'Iran par l'intermédiaire du parti de Dieu . Mr. Geagea donnez votre démission ????

    Eleni Caridopoulou

    17 h 19, le 03 mars 2021

  • Il me semble qu’au lendemain du 4 août (et plusieurs fois depuis) Geagea a affirmé avoir sa lettre de démission toute prête, toujours sur lui. Allez, à la bonne heure, courage.

    Abichaker Toufic

    16 h 11, le 03 mars 2021

  • Charité bien ordonnée commence par soi-même ...

    Ayoub Elie

    16 h 00, le 03 mars 2021

  • On ne peut plus croire aucun de vous tous, Messieurs...cela fait maintenant des années que vous nous trompez...selon d'où vient le vent ! Taisez-vous et agissez honnêtement pour sauver notre patrie et le peuple...ou alors démissionnez aussi de vos diverses fonctions, partis etc. !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 38, le 03 mars 2021

  • Que le bloc des Forces Libanaises donne le bon exemple et démissionne pour commencer!!

    Chebli Arlette

    15 h 20, le 03 mars 2021

  • Exactement, que son bloc démissionne déjà si lieu de donner des instructions aux autres!!

    Chebli Arlette

    15 h 19, le 03 mars 2021

  • Les Paroles s'envolent mon cher Docteur! Ce ne sont pas juste les Membres des FL qui souffrent ! Tout Le Peuple souffre ! Ceux qui prétendent le contraire font Partie des 3 formations aux pouvoirs ! Hezbollah, Amal et CPL! Il n'y a que les adeptes de ces 3 formations qui sont aveugles ! Leur but est de garder le pouvoir coûte que coûte ! Ces adeptes même s'ils sont dans la rue ils vont continuer à nier les faits! 

    Marwan Takchi

    15 h 12, le 03 mars 2021

  • Au lieu de paroles, demandez déjà à votre bloc de démissionner comme les Kataebs. Reconnaissez l’erreur d’avoir cédé et permis l’élection de Aoun, et de ne pas avoir démissionner du parlement en même temps que les Kataebs. Sans compter votre appel d’hier au sujet des armes du Hezb. Quand on est occupé, on ne négocie pas, on se bat.

    Bachir Karim

    14 h 33, le 03 mars 2021

Retour en haut