Rechercher
Rechercher

Économie - Finance

Faible baisse du nombre d’agences bancaires au Liban à fin septembre 2020

Le nombre d’agences bancaires au Liban s’est élevé à 1 126 agences à fin septembre 2020, constituant une baisse de 2,3 % en glissement annuel. Les banques commerciales possédaient alors 1 105 branches, contre 1 131 à la même période un an plus tôt, dont 548 à Beyrouth et sa périphérie, soit 53 % du total des branches locales. S’ensuivent les régions du Mont-Liban, avec 205 agences (20 %), du Liban-Sud (107 agences, 10,4 %), du Liban-Nord (106 agences, 10,3 %) et de la Békaa (66 agences, 6,4 %). De plus, les neuf banques commerciales étrangères opérant au Liban possédaient 22 branches, tandis que les quatre banques islamiques, elles, en opéraient 15 à fin septembre dernier. À la même période, les banques libanaises avaient 73 agences à l’étranger, soit un même nombre en glissement annuel. Un chiffre qui, depuis, a certainement diminué, plusieurs banques ayant vendu leurs filiales à l’étranger, alors qu’une restructuration du secteur bancaire annoncée depuis plus d’un an par le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, s’approche à grands pas dans le but de redonner du souffle à un secteur en perdition dans un Liban en crise économique et financière depuis la fin de l’été 2019.


Le nombre d’agences bancaires au Liban s’est élevé à 1 126 agences à fin septembre 2020, constituant une baisse de 2,3 % en glissement annuel. Les banques commerciales possédaient alors 1 105 branches, contre 1 131 à la même période un an plus tôt, dont 548 à Beyrouth et sa périphérie, soit 53 % du total des branches locales. S’ensuivent les régions du...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut