Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Mode

Sarah’s Bag parmi les « Five » de Mastercard pour la Journée internationale de la femme

Sarah’s Bag parmi les « Five » de Mastercard pour la Journée internationale de la femme

Création Sarah’s Bag 2021. Photo tirée du compte Instagram @sarahsbag

Pour célébrer la Journée internationale de la femme en mars, Mastercard lance Five, une série de cinq courts documentaires qui suivent les parcours individuels de cinq femmes inspirantes du monde entier, dont les entreprises ont un impact positif sur leurs sociétés.

Aux côtés de 4 femmes des États-Unis, d’Inde, du Brésil et de Croatie, c’est Sarah’s Bag, la petite entreprise d’accessoires brodés qui a été choisie pour représenter le Liban et les femmes arabes dans cette émouvante série de documentaires. Le film présente également une chef pâtissière de Chicago, dont les cours de cuisine adressés aux enfants des communautés mal desservies comprennent des leçons sur la nutrition et la budgétisation. On y rencontre aussi une mère croate qui, confrontée au manque de ressources dans sa propre langue pour enseigner à sa fille souffrant de déficience intellectuelle, s’est instruite et a créé sa propre maison d’édition. Une journaliste indienne, qui a vu les effets néfastes des pesticides sur sa communauté, enseigne à présent aux agriculteurs d’autres manières de protéger leurs récoltes. Une femme de São Paulo en fauteuil roulant se donne pour mission de guider les entreprises dans l’embauche et la valorisation des personnes handicapées. Ces cinq histoires ainsi mises en lumière ont pour objectif de sensibiliser aux problèmes les plus critiques que peuvent rencontrer les petites entreprises fondées et gérées par des femmes. On y découvre la manière dont les femmes entrepreneures du monde entier favorisent l’inclusion, créent un impact positif, stimulent l’action et contribuent à la construction de meilleures communautés. « Tant de cœur et d’âme sont enracinés dans ce qui se cache derrière Sarah’s Bag, Harfa, Justice of The Pies, ONganic Foods et Talento Incluir présentés dans le documentaire », indique le communiqué de Mastercard qui poursuit : « Nous vous invitons à nous aider à faire prendre conscience de ces belles causes et de ces histoires ambitieuses et des moments difficiles vécus par les femmes qui en sont les héroïnes. Soyez un partenaire pour partager Five avec le monde, dans l’espoir que cela inspirera de plus belles histoires et ouvrira de nouvelles opportunités. »

Sarah Beydoun dans une création Sarah’s Bag. Photo tirée du compte Instagram @sarahsbag

De la prison à la pandémie, la conscience du moment

La marque Sarah’s Bag, fondée par la Libanaise Sarah Beydoun, s’est donné pour vocation dès le départ de soutenir les prisonnières laissées pour compte dans des conditions carcérales inhumaines. Étudiante en sociologie au moment de se lancer dans ce projet, la créatrice avait eu l’idée de mettre à profit le principal travail manuel auquel ces femmes avaient accès : la broderie avec ou sans perles. Pour donner un caractère autant utilitaire qu’esthétique à leur production, elle l’avait appliquée à des sacs de plus en plus élaborés avec le temps, surfant tantôt sur la vague rétro et nostalgique, tantôt sur le néo-glamour des années 2010. Une fois libérées de prison, les ouvrières regagnaient leurs communautés la tête haute puisqu’elles étaient chargées à leur tour de former de nouvelles artisanes, leur assurant ainsi un indispensable revenu. Sarah’s Bag, avec son histoire émouvante, son sens de la mode et sa vaste culture artistique a réussi à se propulser en tête des must-have entre papier glacé et Instagram.

Pour mémoire

Six Libanais parmi les vingt-quatre finalistes du prix Fashion Trust Arabia

Avec la pandémie et les confinements successifs, le sac, de jour comme de soirée, a été relégué au profit de nouvelles lignes plus adaptées au mode de vie du moment. Ainsi, Sarah’s Bag s’est récemment lancée dans la confection de vêtements d’intérieur brodés, pour hommes et femmes, à la croisée de l’abaya et du kimono. Les broderies elles-mêmes sont dictées par les thèmes en cours, le baiser puisqu’il est interdit, ou des citations de Camus dont le chef-d’œuvre La Peste a été le plus lu et relu depuis l’apparition de la pandémie. En ces temps où nous perdons de plus en plus d’êtres chers, comment ne pas être hanté par la mort sans se l’avouer vraiment? Sarah’s Bag propose aussi une ligne sur mesure de portraits-hommages brodés de lauriers dorés dans le goût des années 20 du XXe siècle. Qui mieux que cette entreprise, avec sa générosité, sa persévérance, son intransigeance sur la qualité et son sens de l’entraide, pour figurer parmi les cinq entreprises féminines à travers le monde sélectionnées par Mastercard pour célébrer la Journée de la femme ?


Pour célébrer la Journée internationale de la femme en mars, Mastercard lance Five, une série de cinq courts documentaires qui suivent les parcours individuels de cinq femmes inspirantes du monde entier, dont les entreprises ont un impact positif sur leurs sociétés. Aux côtés de 4 femmes des États-Unis, d’Inde, du Brésil et de Croatie, c’est Sarah’s Bag, la petite entreprise...

commentaires (2)

Creations éblouissantes, qu’un homme se plait à offrir...

LeRougeEtLeNoir

14 h 26, le 01 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Creations éblouissantes, qu’un homme se plait à offrir...

    LeRougeEtLeNoir

    14 h 26, le 01 mars 2021

  • Une femme merveilleuse qui mérite tout son succès et qui reste humble et humaine.

    karim souki

    08 h 01, le 01 mars 2021

Retour en haut