Rechercher
Rechercher

Politique

Aoun demande à Wehbé de suivre l’affaire de la marée noire au Sud avec l’ONU

Aoun demande à Wehbé de suivre l’affaire de la marée noire au Sud avec l’ONU

La plage de Tyr souillée par la marée noire. Photo site al-Bahaa/Syndicat des plongeurs professionnels

Le président de la République, Michel Aoun, a suivi hier l’affaire de la pollution au goudron constatée depuis lundi sur les plages du Sud, notamment de Nakoura et Tyr, et venant d’Israël où une grande marée noire a lieu depuis dimanche. Le président Aoun a ainsi demandé au ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, de suivre cette affaire auprès des Nations unies, en vue d’une plainte contre Israël pour cause de pollution de la côte libanaise, d’autant plus que le Liban souffre toujours des conséquences de la marée noire de juillet 2006. Celle-ci avait été causée par un bombardement israélien sur la centrale électrique de Jiyé au Sud, aux premiers jours de la guerre de juillet. Le président a également demandé au ministre des Travaux publics et des Transports Michel Najjar de prendre les mesures nécessaires pour traiter cette pollution au goudron. Des filaments noirs ont souillé les plages de sable du Sud, notamment la plage publique relevant de la réserve de Tyr, ainsi que la côte vierge de Nakoura. Le goudron est toxique et particulièrement nocif pour la faune et la flore marines. 


Le président de la République, Michel Aoun, a suivi hier l’affaire de la pollution au goudron constatée depuis lundi sur les plages du Sud, notamment de Nakoura et Tyr, et venant d’Israël où une grande marée noire a lieu depuis dimanche. Le président Aoun a ainsi demandé au ministre sortant des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, de suivre cette affaire auprès des Nations unies,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut