Rechercher
Rechercher

Politique - Partis

Nouveau regain de tension entre Kataëb et FL

Alors que Samy Gemayel affirme « ne pas avoir confiance » dans les FL, le parti de Samir Geagea l’accuse de vouloir torpiller ses efforts pour « former un front d’opposition sérieux ».

Nouveau regain de tension entre Kataëb et FL

Le chef des Kataëb au cours de son entrevue avec la journaliste Layal el-Ikhtiyar sur la chaîne al-Hurra. Capture d’écran

Des propos tenus par le chef des Kataëb Samy Gemayel, dans une interview à la chaîne al-Hurra lundi soir, ont suscité une nouvelle polémique entre son parti et celui des Forces libanaises. Lors de son intervention à la télévision, M. Gemayel a formulé plusieurs critiques à l’encontre des FL, estimant notamment qu’il n’avait pas « confiance » dans le directoire de ce parti.

Les deux formations chrétiennes historiquement proches ont pris des chemins très différents au cours des dernières années, bien qu’elles se positionnent toutes deux dans l’opposition. Alors que les Kataëb affichent leur hostilité envers l’intégralité de l’establishment politique, leurs députés ayant démissionné du Parlement suite à l’explosion du port de Beyrouth le 4 août dernier, ils reprochent aux FL d’avoir contribué au compromis présidentiel ayant ouvert la voie à l’élection de Michel Aoun, allié du Hezbollah, à la présidence de la République, et de n’avoir renoncé à leur participation au pouvoir qu’à l’aune du déclenchement de la contestation populaire, le 17 octobre 2019.

« Les Kataëb n’ont plus confiance dans le directoire des FL et je pense d’ailleurs que la confiance est également rompue entre les responsables FL et leur base », a affirmé M. Gemayel. Il a souligné que si « l’audience » du parti de Samir Geagea se veut « résistante », le directoire de ce parti « a permis le compromis » avec le Courant patriotique libre (CPL, aouniste). « Je n’ai pas confiance dans le fait que les FL diffèrent de la classe politique au pouvoir alors qu’elles ont fait partie de ce compromis, qu’elles ont approuvé la loi électorale (de 2017, NDLR) qui a permis au Hezbollah d’accéder au pouvoir », a ajouté le responsable. « Les FL changent de point de vue en fonction de leurs intérêts et de leurs calculs partisans », a encore accusé Samy Gemayel.

Lire aussi

Les FL tentent de se replacer au cœur de l’opposition


Commentant la constitution d’un éventuel front d’opposition, Samy Gemayel a indiqué qu’une telle initiative « n’avait pas encore été lancée », mais qu’il était en contact avec « certaines parties » afin de proposer un cadre « fédérateur ». « Il est temps de proposer aux Libanais une alternative aux méthodes actuelles, basées sur les tricheries », a-t-il poursuivi.

La loi électorale, seule réalisation du mandat

La réponse acerbe et détaillée des FL n’a pas tardé. Dans un communiqué publié hier par le parti, celui-ci a estimé que les propos de Samy Gemayel constituaient une « tentative de torpiller les efforts (des FL) de former un front d’opposition sérieux ».

« Ce qui s’est passé ces quatre dernières années a montré que ce compromis avait été conclu principalement entre le CPL et le courant du Futur », souligne encore le texte, ajoutant que les FL ont voté pour Aoun en l’absence d’un autre candidat possible à ce moment-là.

« M. Gemayel dit ne pas avoir confiance dans le directoire des FL, mais ce dernier n’a que faire de cette confiance », affirment les FL. Ils contestent également les propos du chef des Kataëb sur « la confiance rompue entre la base et le directoire des FL », estimant que la popularité de leur parti s’est accrue, et évoquent notamment les résultats des élections législatives de 2018, qui leur ont donné 15 députés.

Lire aussi

Comment les Forces libanaises tentent de surfer sur la révolution

Concernant l’adoption de la loi électorale actuelle, qui constitue l’un des reproches qui leur sont adressés par Samy Gemayel, les FL insistent sur le fait que « cette loi est probablement la seule réalisation de ce mandat, et a assuré une réelle représentativité ». Le parti défend son entrée tardive dans le club des forces politiques qui revendiquent des élections législatives anticipées, estimant que « ce n’est pas une option qui doit être envisagée en n’importe quelles circonstances ».

En soirée, le parti Kataëb a publié un nouveau communiqué dans lequel il précise que son conflit avec l’ensemble des parties politiques, dont les FL, porte sur les choix d’une part, et sur la prestation d’autre part. « Il s’agit d’un désaccord profond sur notre approche des dossiers depuis le compromis fondé sur le partage du gâteau en 2016, dont les Libanais payent le prix à ce jour », poursuit le texte. Le parti a en outre demandé à ses membres de ne pas prendre part aux campagnes de diffamation sur les réseaux sociaux.


Des propos tenus par le chef des Kataëb Samy Gemayel, dans une interview à la chaîne al-Hurra lundi soir, ont suscité une nouvelle polémique entre son parti et celui des Forces libanaises. Lors de son intervention à la télévision, M. Gemayel a formulé plusieurs critiques à l’encontre des FL, estimant notamment qu’il n’avait pas « confiance » dans le directoire de ce...

commentaires (17)

Oui, il fait mieux que Gebran car ce dernier tire sur tout le monde sauf sur le hezb. mais Samy, si. Ya Samy, vous avez la fougue de la jeunesse "Gemayelienne" Je vous approuvais entièrement mais depuis votre démission du parlement et maintenant votre critique injuste contre les FL, vous faites fausse route, dommage!

DJACK

20 h 38, le 21 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • Oui, il fait mieux que Gebran car ce dernier tire sur tout le monde sauf sur le hezb. mais Samy, si. Ya Samy, vous avez la fougue de la jeunesse "Gemayelienne" Je vous approuvais entièrement mais depuis votre démission du parlement et maintenant votre critique injuste contre les FL, vous faites fausse route, dommage!

    DJACK

    20 h 38, le 21 janvier 2021

  • Sami Gemayel le fils de l'ex président Amin Gemayel est complètement paumé .Il tire sur toutes les formations politiques du pays. Bientôt il fera cava!Ier seul avec son son cousin..

    Hitti arlette

    15 h 13, le 21 janvier 2021

  • D'après une interview que j'ai visionné de Geagea, il affirmait que les Kataëb ont refusé sa proposition d'alliance électorale en 2018 et a expliqué que c'était l'une des causes du faible résultat électoral des Kataëb à l'époque.

    DJACK

    20 h 51, le 20 janvier 2021

  • Faut-il rappeler que Samy Gemayel et les Kataeb ont fait les élections de 2018 en alliance avec les FL, 2 ans après l’élection de Aoun. Pourquoi devons-nous avoir confiance en Samy Gemayel?

    Afiouni Nadim

    19 h 54, le 20 janvier 2021

  • Sami Gemayel a deux députés et demi. Voila sa réalité. J’écrivais encore hier dans ces colonnes que Sami Gemayel a désespérément besoin d'avoir un groupe parlementaire (5 députés au moins) pour peser dans la vie politique et legislative de ce pays. Sinon, il se condamne a rester a la marge. Penser qu'il peut prendre l’électorat FL avec ces méthodes douteuse montre une pauvreté dans l'analyse politique. Good luck pour 2022

    Lebinlon

    19 h 43, le 20 janvier 2021

  • Les Fl et les Kataeb, ;les 2 faces de la même médaille. D’un cote un leader peu charismatique, mais très expérimenté, toujours fidèle à ses principes n’hésitant pas à nouer des alliances tactiques si cela est bénéfique à la cause sans jamais renier ses principes, véritable stratège et ayant une vision à long terme sans , de l’autre coté un jeune loup charismatique, honnête , proche des gens, direct et franc mais plus émotif et fougueux que réfléchi ce qui peut devenir une arme à double tranchant. Bachir le maitre à penser du premier et l’oncle vénéré du second fut la synthèse des 2 à la fois comme il fut le lien des 2 entités nés de la même école. Messieurs Geageaet Gemayel vous savez tout les 2, comme le Liban,souffert beaucoup de l’hégémonie Syro-Iranienne alors par pitié concentrez vous su l’objectif commun et travaillez ensembles comme jadis purent le faire Pierre Gemayel, Camille Chamoun et Raymond Eddé.

    Liban Libre

    19 h 10, le 20 janvier 2021

  • yaani avouez le , le partage agree entre geagea et jobran -50%-50% n'avait rien de bon eu egard des interets du LIBAN ! ceci si on peut pardonner Meerab dans son entierete aboutissant a l'election de M Aoun a baabda.

    Gaby SIOUFI

    18 h 05, le 20 janvier 2021

  • La division du camp chrétien tant souhaité par leurs ennemis nous a mené là où nous sommes. Le CPL ayant choisi son camp de collaborateurs des fossoyeurs, il ne nous reste que les Kataëbs et les FL pour peser dans ce conflit qui n’a pas de nom. Vont ils tomber dans le piège et se déchirer pour le plus grand bonheur des ennemis de la nation? Allons MESSIEURS, vous n’êtes pas des bleus dans ce domaine alors retroussez vos manches en oubliant vos ego et unissez-vous pour sauver ce pays. Il faut oeuvrer à ramener les brebis galeuses et non à se disperser pour devenir des proies faciles aux fossoyeurs qui ne demandent pas mieux que de vous voir déchirés et affaiblis. On tourne la page et le moment de régler des comptes viendra après le sauvetage du pays. Sérieusement.

    Sissi zayyat

    15 h 04, le 20 janvier 2021

  • Quelle est cette provocation mal tombée à un moment où la communauté, la vôtre, Monsieur Gemayel, a besoin d'union réelle face à l'avenir dont on ne voit aucune lueur d'espoir ? Vous commettez des erreurs de tout temps, mais personne n'intervient dans vos choix dont vous seul payez le prix.

    Esber

    11 h 54, le 20 janvier 2021

  • Le parti Kataeb, tout comme les autres partis dit Chrétiens, a perdu de sa crédibilité au fil des années, contrairement aux FL, et en particulier depuis la venue de Sami Gemayel a sa tete. De tous les partis, les FL est le seul qui a gardé, contrairement a ce que veux faire croire Mr. Gemayel, une politique constante soutenue de positions de principes immuables et toujours dans l’intérêt du pays dans son ensemble. Ils sont cependant pragmatiques et agissent ou réagissent en fonction sans jamais changer de cap. Mr Gemayel ne peut en dire de même. De plus, les Kataeb ont malheureusement eu des ministres corrompus et ont participé a l’élaboration du système en place, alors que les FL ne l'ont jamais fait. Au lieu d'essayer de dévaloriser ses alliés, comme le fait le CPL, pour gagner des points, il ferait mieux de travailler autant que les FL et aussi proprement, au moins autant que feu son frères Pierre, que Dieu ai son âme et qu'il repose en paix. Il doit se retourner dans sa tombe a voir les actions de son frère. il sait très bien qu'aux prochaines élections les FL doubleront presque leurs nombres au parlement d'ou ses commentaires malencontreux.

    Pierre Hadjigeorgiou

    11 h 42, le 20 janvier 2021

  • Ce qui est domages c'est que cet article ne donne pas toute l'ampleur du dfebat que Sami Gemayel a malencontreusement ouvert.

    Pierre Hadjigeorgiou

    11 h 29, le 20 janvier 2021

  • Ce n’était pas malin, Mr Gemayel.....

    Je partage mon avis

    10 h 39, le 20 janvier 2021

  • C,EST TRES DOMMAGE CAR ILS ETAIENT DU TEMPS DE BACHIR UN SEUL ET UNI PARTI A DEUX AILES L,UNE POLITIQUE ET L,AUTRE MILITAIRE POUR L,OCCASION.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    10 h 17, le 20 janvier 2021

  • Les FL avaient été fondées par le Président martyr Bechir Gemayel pour être une force armée puissante et disciplinée capable de résister contre les envahisseurs palestiniens et syriens. C’était le cœur de la résistance libanaise. L’aspect politique de cette résistance était dirigé par les Kataeb et le PNL qui sont des partis politiques. La politique ne fait pas partie de l’essence même des FL, d’ailleurs Samir Geagea a lamentablement échoué en politique s’étant fait berner plus d’une fois par les requins de la politique libanaise.

    Censuré par l’OLJ

    07 h 49, le 20 janvier 2021

  • Les piques lancées par Sami Gemayel contre les FL sont malvenues . Les deux partis ne sont-ils pas, en fait, dans la même tranchée? Il est vrai que l'accord COL-FL a été un marché de dupes puisque Bassil ne l'a jamais respecté. Geagea a reconnu son erreur : pourquoi y revenir sans cesse?

    Yves Prevost

    06 h 59, le 20 janvier 2021

  • Mauvais timing , pas de place pour la politique politicienne , c’est le temps de la solidarité .

    Nour Georges

    05 h 12, le 20 janvier 2021

  • C'est un crime contre le Liban que les deux parties chrétiens se déchirent. Ils exposent le Liban et l'affaiblissent. Non seulement ils doivent s'unifier mais ils doivent s'ouvrir aux autres composantes chrétiennes et surtout des anciens du 14 mars de toutes confessions. le LIBAN EST EN PERDITION.

    Guy de Saint-Cyr

    00 h 41, le 20 janvier 2021

Retour en haut