Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

B’Tselem dénonce un régime d’apartheid entre le Jourdain et la Méditerranée

Dans un rapport publié hier, l’organisation de défense des droits de l’homme juive israélienne de premier plan B’Tselem estime qu’Israël maintient un régime d’apartheid entre le Jourdain et la Méditerranée, ne faisant pas de distinction entre l’État hébreu et les territoires palestiniens occupés. B’Tselem estime que cette distinction n’a plus de sens depuis la conquête des territoires par Israël en 1967. Cette distinction « obscurcit le fait que l’ensemble de la zone située entre la mer Méditerranée et le Jourdain est organisé selon un unique principe : faire avancer et cimenter la suprématie d’un groupe – les juifs – sur un autre – les Palestiniens », juge l’organisation. « Nous voulons changer le discours sur ce qui se passe ici. L’une des raisons pour lesquelles rien ne bouge, c’est que la situation n’est pas analysée correctement », affirme le directeur exécutif de l’ONG, Hagaï el-Ad. Selon B’Tselem, ce constat est le résultat de deux débats récents au sein de la société israélienne. D’abord, celui qui a mené en 2018 à la loi fondamentale définissant Israël comme « foyer national du peuple juif », ensuite le débat ayant porté sur l’annexion d’une partie de la Cisjordanie, mentionnée par le deal du siècle, annoncé par Donald Trump.



Dans un rapport publié hier, l’organisation de défense des droits de l’homme juive israélienne de premier plan B’Tselem estime qu’Israël maintient un régime d’apartheid entre le Jourdain et la Méditerranée, ne faisant pas de distinction entre l’État hébreu et les territoires palestiniens occupés. B’Tselem estime que cette distinction n’a plus de sens depuis la conquête...

commentaires (0)

Commentaires (0)