Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

L’Autriche expulse un « espion » turc soupçonné d’avoir ciblé des personnalités

Un Italien d’origine turque qui affirme avoir été chargé de tuer des personnalités déplaisant à Ankara a été expulsé d’Autriche alors que son procès doit avoir lieu le 4 février prochain, a-t-on appris auprès de son avocate. « Les autorités ont considéré qu’il représentait un danger imminent pour la sécurité publique et il a été reconduit à la frontière italienne avant Noël », a indiqué hier Me Veronika Ujvarosi. Âgé de 53 ans et résidant en Italie, Feyyaz Öztürk est lui-même allé voir les services autrichiens du renseignement pour les prévenir qu’il devait tuer, pour le compte de la Turquie, trois personnalités autrichiennes critiques de la politique du président Recep Tayyip Erdogan, selon le récit en octobre d’une élue visée, Berivan Aslan. Le parquet a affirmé avoir ouvert une enquête en septembre, puis l’avoir inculpé pour « intelligence avec une puissance étrangère ». Il risque jusqu’à deux ans de prison. La détention provisoire arrivant à son terme, les autorités autrichiennes ont préféré expulser M. Öztürk, plutôt que de le laisser en liberté sur leur territoire, a précisé l’avocate. « Mon client va bien et désire revenir en Autriche » pour y être jugé, a expliqué Me Ujvarosi, qui a déposé une demande de levée temporaire de son interdiction de territoire afin qu’il puisse assister à l’audience.



Un Italien d’origine turque qui affirme avoir été chargé de tuer des personnalités déplaisant à Ankara a été expulsé d’Autriche alors que son procès doit avoir lieu le 4 février prochain, a-t-on appris auprès de son avocate. « Les autorités ont considéré qu’il représentait un danger imminent pour la sécurité publique et il a été reconduit à la frontière...

commentaires (0)

Commentaires (0)