Rechercher
Rechercher

Coronavirus

Vaccins : les transferts iraniens doivent passer par des banques américaines, affirme Rohani

"Qui peut faire confiance à des gens comme vous? Vous avez volé notre argent partout où vous l'avez retrouvé", lance le président iranien, à l'adresse de l'administration américaine.

Le président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, lors d'une réunion hebdomadaire sur l'évolution du coronavirus, dans la capitale Téhéran, le 26 décembre 2020. Photo AFP/Présidence iranienne/HO

Les Etats-Unis ont réclamé que les transferts de tous les fonds iraniens destinés à acheter des vaccins anti-Covid passent par des banques américaines, a affirmé samedi le président iranien, Hassan Rohani, en disant toutefois craindre que les Américains ne saisissent cet argent.

Le président américain, Donald Trump, a retiré unilatéralement en 2018 les Etats-Unis de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015 avec les grandes puissances et rétabli de lourdes sanctions économiques contre Téhéran. L'Iran a des avoirs gelés dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, son ennemi juré. En théorie, les aliments et les médicaments sont exemptés des sanctions américaines, mais en réalité, les banques internationales ont tendance à refuser les transactions impliquant l'Iran pour éviter d'être exposées à d'éventuels litiges.

"Nous voulions transférer les fonds du pays où se trouve notre argent" pour l'achat du vaccin et "ce pays a accepté", a dit M. Rohani lors d'une réunion du Comité de lutte contre le nouveau coronavirus, sans nommer le pays en question. "Le Bureau de contrôle des avoirs étrangers du Trésor américain (OFAC)" a, lui, dit au départ "qu'il n'y avait pas de problème" pour un tel transfert de fonds mais il "a ensuite déclaré que l'argent devrait passer par la banque américaine avant d'être transféré" pour l'achat du vaccin, a ajouté M. Rohani. "Qui peut faire confiance à des gens comme vous? Vous avez volé notre argent partout où vous l'avez retrouvé", a-t-il lancé à l'adresse de l'administration américaine.

Lire aussi

Un « grand bargain » entre Téhéran et Washington est nécessaire

En avril, M. Rohani s'est félicité d'une "belle victoire" juridique pour avoir obtenu le déblocage au Luxembourg de fonds s'élevant à 1,6 milliard de dollars gelés à la demande de Washington.

16.8 millions de doses pré-achetées

Avec plus de 54.500 morts sur près de 1.195.000 personnes contaminées, selon les statistiques officielles, l'Iran est le pays le plus durement frappé par la pandémie de Covid-19 au Proche et Moyen-Orient. Début décembre, le ministre de la Santé a annoncé que l'Iran avait "pré-acheté" environ 16.8 millions de doses de vaccin via Covax, le mécanisme d'accès équitable aux vaccins mis en place par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'achat "pourrait être plus coûteux et avoir du retard, mais ce sera certainement fait", a assuré samedi M. Rohani. L'Iran a en outre lancé un appel aux volontaires ces derniers jours pour le début des essais cliniques sur son propre vaccin qu'il a commencé à développer au printemps, selon le ministère de la Santé.


Les Etats-Unis ont réclamé que les transferts de tous les fonds iraniens destinés à acheter des vaccins anti-Covid passent par des banques américaines, a affirmé samedi le président iranien, Hassan Rohani, en disant toutefois craindre que les Américains ne saisissent cet argent.Le président américain, Donald Trump, a retiré unilatéralement en 2018 les Etats-Unis de l'accord sur le...

commentaires (1)

Quel thatre ce mollah diabolique......pour financer ses milices terroristes partout dans le moyen orient ,il n a pas de problemes...mais pour acheter des vaccins ,c est autre chose....l IRAN qui se moque du bien etre de son peuple ne compte pas depenser un seul centime pour acquerir des doses de vaccins et tente d en faire reposer la responsabilite sur le grand satan.....

HABIBI FRANCAIS

08 h 28, le 27 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quel thatre ce mollah diabolique......pour financer ses milices terroristes partout dans le moyen orient ,il n a pas de problemes...mais pour acheter des vaccins ,c est autre chose....l IRAN qui se moque du bien etre de son peuple ne compte pas depenser un seul centime pour acquerir des doses de vaccins et tente d en faire reposer la responsabilite sur le grand satan.....

    HABIBI FRANCAIS

    08 h 28, le 27 décembre 2020