Rechercher
Rechercher

CITOYENNETÉ

À l’USJ, un cours pour apprendre les valeurs et les pratiques citoyennes

Tous les étudiants inscrits au cours optionnel Action bénévole et citoyenne ont choisi de remplacer l’évaluation finale par une action bénévole accomplie auprès de la population affectée par la double explosion du 4 août.

À l’USJ, un cours pour apprendre les valeurs et les pratiques citoyennes

Le soutien que les étudiants ont offert aux personnes sinistrées a pris différentes formes : soutien psychologique pour les enfants, rénovation d’immeubles et de maisons, étude des pertes... Photo DR

« Avoir une identité citoyenne constitue l’une des exigences primordiales que tout Libanais doit avoir afin de sauver le pays ; et ceci l’USJ l’a bien compris », lance d’emblée Gloria Abdo, directrice du service de la vie étudiante à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) qui dispense, depuis 2014, un optionnel de deux crédits intitulé Action bénévole et citoyenne, offert par l’École libanaise de formation sociale à l’USJ. Pour la version actuelle de ce cours qui vise à dispenser aux jeunes un bagage citoyen pour mieux penser l’avenir, tous les étudiants sans exception ont choisi de remplacer l’évaluation finale qui consiste en un projet de recherche réalisé depuis le confort de leur maison par une action bénévole accomplie sur le terrain auprès de la population affectée par la double explosion du 4 août où se concrétisent toutes les notions apprises dans le cours. Le soutien aux personnes sinistrées offert par les étudiants a pris différentes formes : soutien psychologique pour les enfants, rénovation d’immeubles et de maisons, étude des pertes des commerçants et mise en place de plan de relance... « Travailler sur le terrain est une expérience unique. J’ai eu grâce à cette action la chance d’expérimenter de nouvelles choses, d’apprendre de mon vécu et de développer mes compétences », avance avec beaucoup d’émotion Caline Salameh, étudiante en deuxième année de psychomotricité qui s’est occupée de jeunes enfants touchés par la tragédie de Beyrouth. « Nous avons divisé les enfants en petits groupes pour qu’ils puissent participer aux différents ateliers thérapeutiques que nous avions préparés. Nous voulions donner aux enfants l’opportunité de s’exprimer, de dépasser le traumatisme de l’explosion et retrouver le sourire », poursuit-elle, en soulignant que « c’est l’engagement de chacun de ses membres qui permet à une société d’évoluer tout en restant soudée. »

Lire aussi

Quand les étudiants libanais s’engagent contre la corruption

« Dans un contexte aussi difficile que celui que nous traversons actuellement, j’ai voulu laisser un impact positif dans la vie des autres et sur mon entourage. C’est pour cette raison que j’ai choisi de m’inscrire à ce cours », confie Majd Mouawad, étudiant en deuxième année de licence en travail social. Le jeune ajoute que grâce à cette formation, il a réussi à s’engager davantage dans la vie citoyenne ; d’une part, en étant sur le terrain et en voyant la misère de ses propres yeux et, de l’autre, en devenant acteur du changement et non pas simple spectateur. Malgré leurs différents horizons, les étudiants se retrouvent autour de l’importance des valeurs de la citoyenneté. Joe el-Hage, étudiant en 3e année de médecine, qui a choisi cette option pour « aider la société et participer à la vie citoyenne », estime : « N’importe quelle personne peut prendre son ordinateur et faire une recherche à n’importe quel moment; j’ai plutôt préféré être plus efficace et descendre sur le terrain. »

Valeurs citoyennes

À travers ce cours, Gloria Abdo explique les savoir-être et savoir-faire relatifs à la pratique citoyenne par divers moyens. « La formation vise à familiariser les apprenants avec un contexte socioculturel différent, souvent oublié, et à mieux découvrir le bénévolat », explique la responsable du cours. Parmi les objectifs figurent également l’apprentissage des sept valeurs citoyennes : le sens du bien commun, la responsabilité citoyenne, l’identité nationale, la connaissance des droits de l’homme, l’esprit critique, la laïcité et de bonnes techniques d’expression.

Lire aussi

Des étudiants appellent à l’union sacrée pour protéger leurs droits

« Après avoir suivi ce cours, l’étudiant sera apte à concevoir, réaliser et évaluer une action bénévole ponctuelle tout en travaillant en équipe pluridisciplinaire », conclut Gloria Abdo, en ajoutant que pour mieux fixer les notions apprises, il a été demandé à chacun des participants de réaliser son « CV de citoyen », une sorte de synthèse répondant aux questions suivantes : qui suis-je? Quelle est ma définition du bénévolat ? Quels sont mes points forts et ceux que je dois encore travailler? Quelles compétences je désire développer ? Quels sont mes objectifs à travers ce cours? Ainsi qu’une liste des forces et talents que l’étudiant peut offrir à sa communauté.

À défaut de toute initiative gouvernementale pour renforcer l’appartenance et les valeurs citoyennes chez les jeunes Libanais, l’université demeure – avec l’école – le lieu idéal pour former des citoyens responsables.



« Avoir une identité citoyenne constitue l’une des exigences primordiales que tout Libanais doit avoir afin de sauver le pays ; et ceci l’USJ l’a bien compris », lance d’emblée Gloria Abdo, directrice du service de la vie étudiante à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) qui dispense, depuis 2014, un optionnel de deux crédits intitulé Action bénévole et...

commentaires (0)

Commentaires (0)