Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Plus de 1.600 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h, 420 personnes aux soins intensifs

"Les comportements irresponsables auxquels nous pourrons assister en période de fêtes coûteront des vies chères", prévient le Dr Firas Abiad.

Plus de 1.600 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24h, 420 personnes aux soins intensifs

Des membres du personnel soignant libanais à l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, le 20 novembre 2020. Photo Hussam Shbaro

A moins d'une semaine de Noël, le Liban a enregistré 1.626 cas de Covid-19 et onze décès au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi. Le taux de résultats positifs moyen pour les deux dernières semaines, par rapport au nombre de tests effectués est de 12,7 %. Ces chiffres font grimper à 156.570 le nombre cumulé des contaminations depuis l’apparition du virus au Liban en février, au nombre desquels 1.270 décès et 110.635 guérisons. Parmi les personnes actuellement contaminées, 998 sont hospitalisées, dont 420 en soins intensifs.

La ministre libanaise sortante de la Jeunesse et des Sports, Varty Ohanian Kevorkian, fait partie des personnes contaminées, comme elle l'a annoncé en début de soirée.

Le Liban avait entamé le 30 novembre un déconfinement partiel après deux semaines de fermeture quasi-totale. Un couvre-feu reste cependant en vigueur de 23h30 à 5h le lendemain, et les bars et boîtes de nuits fermés pendant plusieurs semaines ont pu rouvrir leurs portes depuis lundi, sous conditions. Les restaurants avaient pu reprendre leur service avec le début du déconfinement. Toutefois, ces établissements ne peuvent actuellement rouvrir qu'entre 5h et 22h30 et les pistes de danse y sont interdites.

Lire aussi

Au Liban, l’ombre du coronavirus plane au-dessus des fêtes

Dans ce contexte, le comité interministériel en charge du suivi de la pandémie s'était réuni vendredi au Grand Sérail et avait "débattu des mesures à mettre en place pendant les fêtes de fin d'année", selon un communiqué laconique publié après cette réunion, sans plus de précisions. Mais L'Orient-Le Jour a pu confirmer qu'en dépit des inquiétudes liées à la croissance du nombre de contaminations, le comité a entériné la recommandation de prolongation des heures d'ouverture dans les établissements touristiques jusqu'à 3h du matin formulée mercredi par la Commission nationale de suivi des mesures préventives contre le coronavirus. Cette prolongation s'étendra durant une semaine. A partir de la suivante, le secteur touristique pourrait fonctionner 24 heures sur 24. Cette mesure, saluée par le syndicat de la profession, devrait faire dans les prochains jours l'objet d'une circulaire de la part du ministère de l'Intérieur, afin d'être appliquée sur le terrain.

Responsabilité individuelle

A contrario, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, le Dr Firas Abiad, a mis en relief dans une série de tweets samedi "la hausse des nouveaux cas de contamination ces derniers jours", leur "répartition géographique sur tout le territoire", et l'augmentation du taux moyen des tests dépistage positifs. "Le coronavirus se répand encore rapidement au Liban et sur une grande échelle au sein de la société", a regretté le médecin. "Réduire les mesures préventives en période de fêtes veut dire que la responsabilité incombe désormais aux individus", a-t-il rappelé. "Notre comportement personnel et celui de la société déterminera durant cette période le degré de propagation du virus dans les prochaines semaines". Il a également souligné que "les résultats espérés des vaccins prendront du temps", alors que les campagnes de vaccination commencent à peine dans certains pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni. "Les comportements irresponsables auxquels nous pourrons assister en période de fête coûteront des vies chères", a prévenu Firas Abiad.


A moins d'une semaine de Noël, le Liban a enregistré 1.626 cas de Covid-19 et onze décès au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi. Le taux de résultats positifs moyen pour les deux dernières semaines, par rapport au nombre de tests effectués est de 12,7 %. Ces chiffres font grimper à 156.570 le nombre cumulé des contaminations...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut