Rechercher
Rechercher

Politique

Quatrième conférence de mise en état du TSL dans l’affaire Ayache le 16 décembre

Le juge de la mise en état du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), Daniel Fransen, tiendra une quatrième conférence de mise en état le 16 décembre, afin d’examiner l’état d’avancement de l’affaire Ayache et d’assurer la préparation rapide du procès concernant l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri en 2005, en organisant des échanges entre l’accusation, la défense et les représentants légaux des victimes.

Selon un communiqué publié par le TSL hier, l’audience commencera à 11h (heure de Beyrouth). La conférence sera publique, mais le juge pourrait ordonner le huis clos partiel si des questions confidentielles devaient être abordées au cours de l’audience. La conférence de mise en état se tiendra dans la salle d’audience du TSL, avec participation à distance par vidéoconférence. L’audience, la troisième dans le cadre de cette affaire, pourra être suivie sur le site internet du tribunal en anglais, en arabe et en français avec un différé de 30 minutes.

Jugé par contumace aux côtés de trois autres accusés, Salim Ayache, principal suspect dans l’affaire, a été le seul reconnu coupable pour son rôle dans l’attentat-suicide à Beyrouth qui avait fait 22 morts, dont Rafic Hariri. Le TSL prononcera le 11 décembre la peine de M. Ayache. Ce dernier était à la tête de l’équipe qui a mené l’attaque et a été reconnu coupable notamment d’« homicide intentionnel ». Les trois autres suspects avaient été acquittés.



Le juge de la mise en état du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), Daniel Fransen, tiendra une quatrième conférence de mise en état le 16 décembre, afin d’examiner l’état d’avancement de l’affaire Ayache et d’assurer la préparation rapide du procès concernant l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri en 2005, en organisant des échanges entre l’accusation, la...

commentaires (0)

Commentaires (0)