Rechercher
Rechercher

Infrastructures

Électricité : le prestataire Bus appelle « les décideurs » à lui régler ses arriérés en urgence

Bus, la société appartenant au groupe Butec et qui fait partie des prestataires engagés par Électricité du Liban (EDL) depuis 2012 pour assurer la maintenance et la modernisation du réseau de distribution de courant ainsi que la collecte des factures, a appelé hier dans un communiqué les « décideurs » à œuvrer pour lui régler en urgence environ un an d’arriérés de paiements.

La société a, en outre, demandé à être payée en devises afin de pouvoir importer les pièces de rechange nécessaires pour être en mesure de continuer de réparer les pannes sur le réseau, qui risquent de se faire plus nombreuses pendant la saison hivernale. Selon elle, ces dépenses phagocytent plus des deux tiers de ses coûts totaux. Elle affirme aussi avoir réduit, à travers ses interventions, les pertes de courant sur le réseau dans les régions qu’elle gère, qui sont passées de 50 à 20 %. Bus est responsable du nord du Mont-Liban et du Liban-Nord. National Electricity Utility Company (Debbas) et Mrad for Trading, Industry and Contracting (arrivé en 2018) se partagent le sud du pays, tandis que KVA (Arabian Construction Company et Khatib & Alami) a récupéré Beyrouth et la Békaa.

Faute de solution rapide, la direction de Bus a indiqué que le risque qu’elle ne puisse plus poursuivre ses opérations était réel. Plusieurs prestataires travaillant avec EDL sont dans la même situation, dont Karadeniz, l’opérateur à qui le pays loue deux navires-centrales depuis 2013.


Bus, la société appartenant au groupe Butec et qui fait partie des prestataires engagés par Électricité du Liban (EDL) depuis 2012 pour assurer la maintenance et la modernisation du réseau de distribution de courant ainsi que la collecte des factures, a appelé hier dans un communiqué les « décideurs » à œuvrer pour lui régler en urgence environ un an d’arriérés de...

commentaires (0)

Commentaires (0)