Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Nouveau record de 2.142 cas en 24h

Un éventuel reconfinement "devrait être pris au sérieux par toutes les parties", prévient le ministre sortant de la Santé, à l'issue d'un entretien avec le président Aoun.

Nouveau record de 2.142 cas en 24h

Deux passants portant des masques sanitaires à Hamra, Beyrouth, le 8 octobre 2020. Photo d'archives Hussam Shbaro

Alors que les appels à un reconfinement du pays se font de plus en plus pressants, le Liban a enregistré 2.142 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures (dont cinq en provenance de l'étranger) et 17 décès supplémentaires, selon le bilan officiel publié vendredi par le ministère de la Santé. Ces chiffres font grimper à 91.328 le total de cas enregistrés depuis l’apparition de la pandémie dans le pays le 21 février dernier, au nombre desquels 700 décès et 48.995 guérisons. Parmi les personnes toujours contaminées à ce jour, 777 sont hospitalisées, dont 274 aux soins intensifs.

Face à ce bilan de plus en plus inquiétant, le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a estimé que toute décision éventuelle de reconfiner le Liban pour éviter une situation sanitaire "catastrophique" devrait être "prise au sérieux par toutes les parties". A l'issue d'une réunion à Baabda, il a souligné avoir "étudié toutes les possibilités qui peuvent être envisagées" pour lutter contre la pandémie, avec le chef de l'Etat, Michel Aoun, ajoutant que les bouclages localisés n'avaient donné aucun résultat "encourageant". Concernant le manque de places dans les hôpitaux, le ministre Hassan a indiqué avoir "souligné la nécessité pour les hôpitaux d'être mieux préparés". Il a ajouté que la lutte contre la pandémie devait également faire l'objet d'un suivi "sérieux et constructif" de la part de la Banque du Liban (BDL) afin de soutenir les institutions concernées.

"Hôpitaux saturés"
Plus tôt dans la journée, le président de l'ordre des médecins, Charaf Abou Charaf, avait abondé dans le même sens, plaidant encore une fois pour "un bouclage généralisé de deux à quatre semaines afin que le secteur médical et hospitalier puisse prendre en charge les malades actuels". "Le confinement partiel n'a pas eu les effets escomptés et le nombre de cas de coronavirus augmente quotidiennement", a déploré le médecin. "Les hôpitaux sont saturés, surtout les unités de soins intensifs", a-t-il rappelé. Pour le président de l'ordre, cela est dû à "l'incapacité de l'État à prendre les mesures nécessaires contre les contrevenants et le non-respect des mesures préventives par les citoyens et les administrations publiques".

Lire aussi

Vers une augmentation du nombre des unités Covid-19 dans les hôpitaux au Liban


Pour sa part, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, Firas Abiad, s'est inquiété du nombre de décès des suites du virus. "Le compteur s'accélère, le seuil de 2.000 cas en 24h a été franchi (...) et un malade sur 125 succombe, et ce chiffre atteint le ratio de 1 sur 10 chez les personnes âgées...", a-t-il souligné.

En attendant une éventuelle décision de reconfiner totalement le pays, les autorités poursuivent la stratégie de bouclage localisé, bien que celle-ci n'ait pas permis de faire baisser la moyenne générale des contaminations, selon les experts. Ainsi, le ministère de l’Intérieur avait publié dimanche une nouvelle liste des villes et villages qui seront confinés jusqu’au 9 novembre à 5h, soulignant que les pubs et boîtes de nuit resteront fermés et que tous les rassemblements, fêtes et cérémonies seront interdits sur l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre. Le ministère de l'Intérieur avait également étendu les heures de couvre-feu qui est désormais observé de 21h à 5h.


Alors que les appels à un reconfinement du pays se font de plus en plus pressants, le Liban a enregistré 2.142 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures (dont cinq en provenance de l'étranger) et 17 décès supplémentaires, selon le bilan officiel publié vendredi par le ministère de la Santé. Ces chiffres font grimper à 91.328 le total de cas enregistrés depuis...

commentaires (1)

91.000 cas passe du Covid c'est beaucoup et quand vous dites il y a aussi des personnes qui viennent de l'étranger , d'où par exemple ?

Eleni Caridopoulou

10 h 05, le 07 novembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • 91.000 cas passe du Covid c'est beaucoup et quand vous dites il y a aussi des personnes qui viennent de l'étranger , d'où par exemple ?

    Eleni Caridopoulou

    10 h 05, le 07 novembre 2020

Retour en haut