Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Bouclage annulé dans dix-huit nouvelles localités

La levée des mesures de restriction se base sur les résultats des tests menés, les statistiques de contamination locales et le respect des mesures de prévention comme la distanciation sociale et le port du masque, rappelle le ministère de l'Intérieur. 

Bouclage annulé dans dix-huit nouvelles localités

Des hommes fumant le narguilé dans une rue de Saïda, au Liban-Sud, en pleine pandémie de coronavirus le 1er octobre 2020. Photo REUTERS/Aziz Taher

Dix-huit nouvelles localités, principalement du Kesrouan, du Metn et du Chouf, ont été retirées vendredi d'une liste de dizaines de villes et villages soumis à un bouclage strict, dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le confinement avait déjà été levé il y a deux jours dans neuf autres localités. Les autorités libanaises utilisent cette méthode de bouclage localisé depuis plusieurs semaines et les listes des municipalités concernées sont publiées chaque semaine.

Dans sa nouvelle circulaire, le ministère de l'Intérieur a levé le bouclage dans les localités suivantes : Ardé (caza de Zghorta), Ajaltoun, Feytroun, Zouk Mosbeh, Ghazir, Ghosta et Reyfoun dans le Kesrouan, Aïn Alak, Broummana, Jal el-Dib et Sin el-Fil dans le Metn, Baabda/Louaïzé dans le caza de Baabda, Batloun, Jdeidet el-Chouf, Kheirié et Mazboud dans le Chouf, Raouda dans la Békaa-Ouest, et Kaakaiyet el-Jisr dans le caza de Nabatiyé. 

Le ministère souligne que la situation continue d'être évaluée dans toutes les localités bouclées, afin de décider d'une éventuelle levée des mesures de restriction, sur base des résultats des tests menés, des statistiques de contamination locales et du respect sur place des mesures de prévention comme la distanciation sociale et le port du masque.

Lire aussi

Un vaccin en novembre : les propos de Hassan interrogent au sein du corps médical


Les habitants des localités qui restent bouclées sont appelés à rester chez eux, à ne pas circuler ou entrer en contact avec d'autres personnes et à porter le masque lorsqu'ils sont obligés de sortir. Toutes les institutions publiques et sociétés privées de ces villes et villages doivent fermer leurs portes durant cette période. Tous les événements sociaux, les fêtes et les rassemblements sont interdits. Les autorités civiles coordonneront avec les autorités religieuses afin d'annuler les cérémonies et autres événements religieux. Sont exemptés de ces mesures de bouclage dans ces villes les hôpitaux, les dispensaires, les centres médicaux, les pharmacies, les opticiens, ainsi que les professionnels de l'audition pour le secteur de la santé. Les épiceries, les boulangeries, les boucheries et les usines de fabrication de denrées alimentaires resteront également ouverts.
Sur le plan national, le couvre-feu quotidien de 1h à 6h est toujours en vigueur, à l'exception des voyageurs allant et venant de l'aéroport de Beyrouth. Les bars, les boîtes de nuit et les parcs d'attraction restent fermés "jusqu'à nouvel ordre".


Dix-huit nouvelles localités, principalement du Kesrouan, du Metn et du Chouf, ont été retirées vendredi d'une liste de dizaines de villes et villages soumis à un bouclage strict, dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le confinement avait déjà été levé il y a deux jours dans neuf autres localités. Les autorités libanaises utilisent...

commentaires (2)

Je pense que le Liban n'a rient compris , regardez la France où elle est arrivée , moi j'habite en Italie au nord la Lombardi la ville de Brescia , la Lombardie est retombée à pic , faites attention

Eleni Caridopoulou

18 h 04, le 23 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Je pense que le Liban n'a rient compris , regardez la France où elle est arrivée , moi j'habite en Italie au nord la Lombardi la ville de Brescia , la Lombardie est retombée à pic , faites attention

    Eleni Caridopoulou

    18 h 04, le 23 octobre 2020

  • QUELLE IDIOTIE ! ATTENDEZ AU MOINS QUE LE NOMBRE DES CAS OU DES INFECTIONS CHUTE RADICALEMENT. BANDE D,INCOMPETENTS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 14, le 23 octobre 2020