Rechercher
Rechercher

Initiative

Avec Design Miami, International Architects et Beirut Dear, une belle illustration de solidarité

Choqués, consternés par l’ampleur du drame du 4 août, architectes, artistes et créateurs de bijoux internationaux se mobilisent...

Avec Design Miami, International Architects et Beirut Dear, une belle illustration de solidarité

« Social Topography » de Tatiana Bilbao, en vente pour la collecte de fonds de Miami’s Architects for Beirut. Photo Design Miami

Une vente caritative vient d’être lancée par Design Miami en partenariat avec la communauté architecturale internationale au profit de la reconstruction de Beyrouth. Une collection de plus de 100 dessins originaux d’architecture et œuvres d’art sont offerts par 90 bâtisseurs de renommée internationale, tels Renzo Piano, Steven Holl, Bernard Tschumi, Peter Cook, David Chipperfield, Norman Foster, Zaha Hadid Design, David Adjaye ainsi que des étoiles montantes de l’architecture du monde entier. Des Libanais participent également, parmi lesquels Nabil Gholam, Bernard Khoury et Anastasia el-Rouss. Les œuvres sont disponibles sur shop.designmiami.com jusqu’au 17 novembre à 21 heures. L’ensemble du produit de la vente sera reversé au Beirut Urban Lab, espace de recherche collaborative interdisciplinaire au sein de l’école d’architecture de l’Université américaine de Beyrouth et qui dirige les efforts sur le terrain pour restaurer les bâtiments et les espaces publics dévastés par l’explosion du port de Beyrouth.

L’initiative a été mise en œuvre par un comité regroupant 22 spécialistes libanais et américains, et pas des moindres. Parmi les premiers, citons Lina Ghotmeh et Hiba Bou Akar, professeure assistante à l’Université de Columbia, dont l’ouvrage For the War Yet to Come : Planning Beirut’s Frontiers (Pour la guerre à venir: planifier les frontières de Beyrouth) a remporté le prix Nikki Keddie 2019 de la Middle East Studies Association ; les doyens de l’école d’architecture du MIT, de Columbia University et de Miami University, respectivement Hashim Sarkis, Amale Andraos et Rodolphe el-Khoury ; Makram el-Kadi, ancien collaborateur de Steven Holl et du Japonais Fumihiko Maki (prix Pritzker 1993) et ex-professeur à la Graduate School of Architecture de l’Université Columbia, qui officie aujourd’hui à l’AUB ; et enfin, Ziad Jamaleddine, enseignant à Columbia et lauréat de l’AIA New York State Design Awards. À ce comité organisateur, se sont joints Nader Tehrani, doyen de l’école d’architecture Irwin S. Chanin de l’Union Cooper ; Barry Bergdoll, président du conseil d’administration du Center for Architecture de New York et ancien conservateur du département d’architecture et de design du MoMA ; Andres Lepik, titulaire de la chaire d’histoire de l’architecture et de la pratique curatoriale de l’Université technique de Munich ; ainsi que Giovanna Borasi, directrice du Centre canadien d’architecture, et Nicolai Ouroussoff, critique d’architecture au New York Times de 2004 à juin 2011.

Autres professions, autres compétences…

Peintres, graveurs, sculpteurs, céramistes et créateurs de bijoux de diverses nationalités se sont également mobilisés autour de l’initiative « Dear Beirut » , mettant en vente leurs œuvres sur la plateforme ArtSpace du jeudi 22 au dimanche 25 octobre. Les bénéfices iront à Offre-Joie, qui travaille en particulier dans la reconstruction des zones de Mar Mikhaël et de la Quarantaine, des quartiers habités par « les artistes, la communauté LGBTQI et les travailleurs migrants », précise une des organisatrices, la créatrice de bijoux Karma el-Khalil. La vente aux enchères est l’initiative de cinq jeunes femmes habitant à New York, et liées au Liban par le sang, l’esprit ou la parenté : Dina Bizri, Elda Hadajian, Denise Maroney, Shoham Arad et Karma el-Khalil. Celle-ci raconte que la plupart de ces dames ne se connaissaient pas avant la catastrophe du 4 août. « La tragédie nous a réunies, et l’amour que nous avons mis dans la préparation de cette collecte de fonds nous a liées et apporté un peu de douceur durant cette période dévastatrice. »

En expression de leur solidarité pour la capitale libanaise, plus d’une soixantaine d’artistes participent au projet. Parmi eux, figurent Mandy el-Sayegh, d’origine malaisienne, présélectionnée à la Whitechapel Gallery pour le Max Mara Art Prize for Women ; l’émiratie Farah al-Qasimi, citée dans la liste Forbes des 30 Under 30 – Art & Style 2020 ; Christine Sun Kim, une artiste américaine basée à Berlin, et dont les dessins ont été exposés à la Tate Modern à Londres et au Whitney Museum de New York; le graffeur franco-tunisien el-Seed; la photographe Sue Jaye Johnson, dont les clichés ont été maintes fois publiés dans le New York Times et le Washington Post ; ou encore l’artiste multidisciplinaire américaine Kiki Smith, qui a décroché le Lieftime Achievment Award 2015 remis par l’International Sculpture Center. Côté libanais, Missak Terzian, Flavia Audi, Zeina el-Khalil et Lamia Ziadé ont répondu présent.

Aux côtés de la scène picturale, se retrouvent des créateurs de bijoux, tels la Française Lydia Courteille, dont l’audace et l’anticonformisme dans le domaine de l’ultraprécieux ont fait sa réputation ; le British (très en vogue) Stephen Webster ou encore l’Italienne Mariella Pilato. Participent également Sélim Mouzannar, l’atelier Nawbar, Tarfa Itani, alias Falamank, et Karma el-Khalil dont les bijoux sont portés par des stars de Hollywood, comme Angelina Jolie, Madonna, Nicole Kidman et Miley Cirus. L’énorme soutien de la part d’individuels avec ou sans lien direct avec le Liban est profondément touchant.

M. M.


Une vente caritative vient d’être lancée par Design Miami en partenariat avec la communauté architecturale internationale au profit de la reconstruction de Beyrouth. Une collection de plus de 100 dessins originaux d’architecture et œuvres d’art sont offerts par 90 bâtisseurs de renommée internationale, tels Renzo Piano, Steven Holl, Bernard Tschumi, Peter Cook, David Chipperfield,...

commentaires (0)

Commentaires (0)