Rechercher
Rechercher

Coronavirus au LIban

Des chiffres toujours inquiétants : 1.405 nouvelles contaminations et huit décès en 24h

Le mohafez de Baalbeck-Hermel annonce le bouclage de la localité de Bednayel, face à la propagation rapide du virus parmi ses habitants.

Des chiffres toujours inquiétants : 1.405 nouvelles contaminations et huit décès en 24h

Un médecin et un membre du personnel soignant de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, le 1er octobre 2020. Photo REUTERS/Issam Abdallah

A la fin d'une deuxième semaine de bouclage localisé au Liban et alors que le virus continue de se propager de manière rapide, 1.405 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures (dont 27 en provenance de l'étranger), selon le bilan du ministère de la Santé publié samedi. Huit décès supplémentaires sont également à déplorer. Le nombre de cas cumulés depuis l'apparition de la pandémie au Liban en février s'élève donc désormais à 61.284, dont 517 décès. Au total, 27.197 patients se sont rétablis, alors que 635 personnes sont encore hospitalisées, dont 206 en soins intensifs.

Face à cette situation sanitaire critique, le président de la commission parlementaire de la Santé, Assem Araji, avait appelé vendredi à décréter l'état d'urgence sanitaire dans le pays, estimant que le pays se dirige vers un scénario "pire que celui de l'Italie" au printemps. 

Dimanche dernier, le ministère de l'Intérieur avait ordonné le bouclage total, à partir du 12 octobre et jusqu'au 19 octobre, de 169 localités, dont environ 80 étaient déjà confinées depuis une semaine en vertu d'une précédente décision ministérielle. Mais le ministère a modifié cette liste, rouvrant sept localités et bouclant deux autres supplémentaires. Les habitants de ces localités sont appelés à rester chez eux, à ne pas circuler ou se mêler à d'autres personnes et à porter le masque lorsqu'ils sont obligés de sortir. Toutes les institutions publiques et sociétés privées de ces villes et villages doivent fermer leurs portes durant cette période. Tous les événements sociaux, fêtes et rassemblements sont interdits. Les autorités civiles coordonneront avec les autorités religieuses afin d'annuler les cérémonies et autres événements religieux. Le ministre sortant de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, a rappelé qu'aucun président de conseil municipal n'est habilité à émettre des décisions contraires à celles du ministère, à la suite de plusieurs critiques lancées contre lui par des élus locaux.

Bednayel bouclée

Dans ce contexte, le mohafez de Baalbeck-Hermel a annoncé le bouclage de la localité de Bednayel, face à la propagation rapide du virus parmi ses habitants. 

Sur le plan national, le couvre-feu quotidien de 1h à 6h est maintenu, hormis pour les voyageurs en déplacement entre leur domicile et l'aéroport. Les bars, boîtes de nuit et parcs d'attraction sont fermés "jusqu'à nouvel ordre" sur l'ensemble du territoire. Quant aux écoles, elles ont rouvert leurs portes le 12 octobre pour le premier jour de la rentrée des classes de troisième, première et terminale. Mais seuls les établissements situés dans les localités non bouclées sont autorisés à ouvrir.

La pandémie de coronavirus est venue accentuer la pire crise économique et financière de l'histoire moderne du Liban. Celle-ci touche aussi bien le secteur de la santé, que l'ensemble des secteurs économiques.


A la fin d'une deuxième semaine de bouclage localisé au Liban et alors que le virus continue de se propager de manière rapide, 1.405 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures (dont 27 en provenance de l'étranger), selon le bilan du ministère de la Santé publié samedi. Huit décès supplémentaires sont également à déplorer. Le...

commentaires (0)

Commentaires (0)