Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au LIban

1.388 nouvelles contaminations enregistrées, mise en garde contre un "hiver difficile"

Le directeur de l'hôpital Rafic Hariri de Beyrouth indique que le nombre de patients en soins intensifs nécessitant d'être mis sous respirateur artificiel a augmenté au cours de la semaine écoulée, passant d'un patient sur 5 à un sur trois. 

1.388 nouvelles contaminations enregistrées, mise en garde contre un

Une hôtesse en combinaison pulvérisant du désinfectant sur une travailleuse migrante, avant qu'elle ne passe un test PCR, dans un hôtel de Beyrouth, le 5 octobre 2020. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Le Liban a enregistré 1.388 contaminations au Covid-19 (dont 6 en provenance de l'étranger) et cinq décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan publié samedi par le ministère de la Santé. Le nombre de cas cumulés depuis l'apparition de la pandémie au Liban est désormais de 52.558, dont 455 décès. Au total, 22.719 patients se sont rétablis, alors que 624 personnes sont encore hospitalisées, dont 176 en soins intensifs.

Dans une de ses séries de tweets dans lesquels il passe en revue la situation sanitaire, Firas Abiad, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, établissement aux avant-postes de la lutte contre la pandémie depuis des mois, a appelé les autorités à "allouer plus de ressources" pour les populations défavorisées vivant au Liban, soulignant qu'il s'agit là d'un moyen de lutter contre la propagation de la maladie. Prenant comme exemple le cas des réfugiés palestiniens au Liban, pour qui le taux de mortalité due au Covid-19 est de 2,4 % selon l'Unrwa, ce qui représente plus du double du taux national, le Dr Abiad a estimé que "les populations vulnérables" sont davantage à risque. Il souligne que cela est notamment dû au fait que les personnes défavorisées accordent plus d'importance à assurer leur subsistance, ce qui est d'autant plus prépondérant, alors que les craintes d'une levée des subventions sur les produits de première nécessité se font ressentir. Ce faisant, ces populations, si elles sont contaminées, se présentent tardivement dans les hôpitaux et ont donc plus besoin d'une assistance respiratoire, ce qui augmente les risques de mortalité.

Allouer plus de ressources pour les pauvres
Selon le responsable médical, le nombre de patients en soins intensifs nécessitant d'être mis sous respirateur artificiel a augmenté au cours de la semaine écoulée et il est passé d'un patient sur 5 à un sur trois. "Un hiver difficile nous attend. Le virus préfère le froid et se propage plus rapidement dans les espaces fermés", a-t-il mis en garde. "Si le principal souci des personnes aisées est de limiter la propagation du Covid-19, allouer plus de ressources pour les pauvres doit être la conclusion logique", a conclu Firas Abiad. 

Jeudi, la commission nationale chargée du suivi de la pandémie a publié une nouvelle série de recommandations afin de lutter contre la propagation du virus, notamment la fermeture de toutes les boîtes de nuit et bars, ainsi que la détermination à un rythme hebdomadaire des localités enregistrant des records de contaminations quotidiens, afin de les isoler durant une semaine. Toutefois, aucune décision n'a encore été officiellement prise par les autorités concernant ces recommandations et sur le sort des 111 localités qui avaient été bouclées depuis dimanche dernier.

Dans ce contexte, le ministre sortant de l'Education, Tarek Majzoub, a confirmé samedi soir que la rentrée scolaire officielle aurait bien lieu le lundi 12 octobre, en mêlant cours en présentiel et à distance. Dans le secteur public, chaque classe sera divisée en deux groupes de moins de 18 enfants afin d'alterner les cours en présentiel et à distance. 


Le Liban a enregistré 1.388 contaminations au Covid-19 (dont 6 en provenance de l'étranger) et cinq décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, selon le dernier bilan publié samedi par le ministère de la Santé. Le nombre de cas cumulés depuis l'apparition de la pandémie au Liban est désormais de 52.558, dont 455 décès. Au total, 22.719 patients se sont rétablis, alors...

commentaires (1)

Le Liban va à la dérive même avec le corona virus ?

Eleni Caridopoulou

18 h 41, le 11 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Le Liban va à la dérive même avec le corona virus ?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 41, le 11 octobre 2020

Retour en haut