Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Vendetta et clans lourdement armés dans la région de Baalbeck, l'armée appelée en renfort

"Ce qui se passe est extrêmement dangereux pour la région de Baalbek-Hermel et ses habitants", dénonce le mohafez Bachir Khodr.
Vendetta et clans lourdement armés dans la région de Baalbeck, l'armée appelée en renfort

Des membres d'un clan libanais circulant à bord d'un pick-up, lourdement armés, dans la Békaa, selon des images relayées sur les réseaux sociaux. Capture d'écran d'une vidéo circulant sur les réseaux sociaux

L'armée libanaise a été envoyée en renfort mercredi dans la région de Baalbeck-Hermel, selon le mohafez de la région, après un meurtre par vengeance commis par un clan chiite contre un autre, dimanche, et la circulation sur les réseaux sociaux de vidéos de membres de ces familles lourdement armés, qui ont provoqué un véritable tollé.

Selon des habitants de Baalbeck, des membres du clan Jaafar, arrivés à bord de voitures tout-terrain, ont abattu dimanche, en plein jour, un membre du clan Chamas dans son magasin à Baalbeck, en raison d’une ancienne vendetta qui remonte à plus de deux ans. Après le crime, ces hommes armés sont revenus, sans être inquiétés le moindre du monde, au quartier Charawné, fief de leur clan, où ils ont "célébré" par des tirs d’armes lourdes et moyennes leur vengeance. En 2017, deux membres du clan Chamas avaient en effet tué un membre de la famille Jaafar, et des informations ont circulé selon lesquelles la libération des meurtriers serait proche.

Pour mémoire

Armes, drogue et honneur... à Hay el-Charawné, bastion du clan Jaafar

Depuis le meurtre de dimanche, des vidéos circulent largement sur les réseaux sociaux montrant des hommes nombreux et lourdement armés, certains à côtés de véhicules équipés de mitrailleuses. Ces images montrent a priori des membres des deux clans, Jaafar et Chamas.

Selon des informations circulant sur les réseaux sociaux, des dizaines d'hommes armés ont de plus dressé dans la matinée de mercredi des barrages dans la région de Baalbeck, notamment sur la route de Boudai et ses environs. Ils ont également demandé à voir les cartes d'identité des passants et fouillé certaines voitures. Des internautes s'interrogeaient ainsi sur l'absence notable de l'Etat et de ses services de sécurité.


Dans une autre vidéo, l'on peut voir des hommes encagoulés circuler armés, à pied ou à bord de véhicules. Certains portent des t-shirts noirs et des gilets et sont munis de lances-roquettes et de fusils d'assaut.


Sur une autre photo largement partagée, on peut voir que les individus armés utilisent un pick-up estampillé du logo d'Electricité du Liban, la compagnie qui gère le réseau électrique du pays, ce qui a soulevé de nombreuses questions sur les circonstances dans lesquelles ces miliciens ont pu se procurer ce véhicule.

Un pick-up avec l'insigne d'Electricité du Liban, utilisé par des hommes armés dans la Békaa. Photo circulant sur les réseaux sociaux

"Extrêmement dangereux"
Le mohafez de la région de Baalbeck-Hermel, Bachir Khodr, a tiré la sonnette d'alarme mercredi soir. "Ce qui se passe est extrêmement dangereux pour la région de Baalbek-Hermel et ses habitants", a-t-il dénoncé sur son compte Twitter. "Nous comptons sur l'armée libanaise, qui a envoyé ses renforts aujourd'hui dans la région, et se déploie en ce moment pour faire ce qu'il faut afin d'empêcher la sédition, imposer la sécurité et arrêter les hors-la-loi", a-t-il ajouté. 


En soirée, des véhicules de l’armée circulaient dans la ville, selon des témoins.

Plusieurs clans chiites sévissent dans la région de Baableck. Ils sont connus pour être plus ou moins lourdement armés et font souvent la une des infos dans des affaires de vols de véhicules, de crimes, ou de trafics en tout genre. Parmi ces principaux clans, on retrouve les familles Jaafar, Chamas, ou encore Zeaïter. Le site d'information Al-Modon rappelle que si le clan Jaafar est connu pour ses pratiques violentes, celui de Chamas était jusque-là réputé pour être plus pacifiste, jusqu'à ce que ces images circulent.


L'armée libanaise a été envoyée en renfort mercredi dans la région de Baalbeck-Hermel, selon le mohafez de la région, après un meurtre par vengeance commis par un clan chiite contre un autre, dimanche, et la circulation sur les réseaux sociaux de vidéos de membres de ces familles lourdement armés, qui ont provoqué un véritable tollé.Selon des habitants de Baalbeck, des membres du ...

commentaires (8)

Tout le monde connaît le parti qui non seulement contrôle la région mais dont la région est historiquement la première où il a été implanté (importé depuis Téhéran via Damas). Tout le monde sait que les ressources que ces tribus de voyous volent aux citoyens libanais vont au même endroit que le mazout et les dollars trafiqués: pour soigner l'ennemi assadien homme malade chronique du Moyen Orient en ce début de XXIème siècle. Il est temps de manifester haut et fort contre ce que le parti de l'Imposture et de la dissimulation veut cacher aux Libanais.

Citoyen libanais

08 h 20, le 08 octobre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Tout le monde connaît le parti qui non seulement contrôle la région mais dont la région est historiquement la première où il a été implanté (importé depuis Téhéran via Damas). Tout le monde sait que les ressources que ces tribus de voyous volent aux citoyens libanais vont au même endroit que le mazout et les dollars trafiqués: pour soigner l'ennemi assadien homme malade chronique du Moyen Orient en ce début de XXIème siècle. Il est temps de manifester haut et fort contre ce que le parti de l'Imposture et de la dissimulation veut cacher aux Libanais.

    Citoyen libanais

    08 h 20, le 08 octobre 2020

  • Ou est l’armée ? En train de malmener les manifestants Ce sont des lions contre les thawwar Et des lapins à la Bekaa Ou es tu généralissime joseph Aoun le bien nourri?

    Robert Moumdjian

    02 h 49, le 08 octobre 2020

  • Vive le Liban fort! Merci qui?

    Gros Gnon

    00 h 01, le 08 octobre 2020

  • Le Liban transforme en HAITI.... du bordel et un extreme foutoir.... Mabrouk au clan Orangina!

    IMB a SPO

    22 h 39, le 07 octobre 2020

  • La Soudanisation du pays se concrétise sous les yeux du Aahed viril...

    Wlek Sanferlou

    21 h 06, le 07 octobre 2020

  • Du sud au Nord ils sèment la mort et le chaos, et comme ils ne peuvent pas le faire ouvertement à Beyrouth ils ont préféré une simulation d’accident pour tuer et détruire le plus possible sans être montrés du doigt. Le Aoun continuent à les défendre, consulter comme si de rien été. Et alors qu’ils participent à des négociations avec soit disant leur ennemi juré contre lequel ils existent et détiennent des armes tout en crachant sur les pays qui ont accepté de pacifier leurs frontières et de les fortifier avec des accords de paix plutôt que de guerres factices pour justifier le port et la possession des armes qui ne servent qu’à terroriser les libanais dans toute sa structure et d’imposer une constitution qu’ils viennent d’inventer et de déclarer plus vraie que la vraie. Ils sont tous sur le pont pour la défendre et piétiner la légitime que le Aoun a de la peine à faire appliquer vu son implication dans des affaires louches et traitres qui se retournerons contre lui à la moindre contradiction de leurs projets diaboliques. Ils sont forts puisqu’ils sont les seuls à détenir des armes plus lourdes que celles de l’armée officielle, sans parler des quelques vendus placés soigneusement dans les rangs de cette armée qui ne veut pas que l’expérience de 1975 se répète. Un bordel pas possible dont on ne peut en finir qu’avec des hommes, des vrais patriotiques et filous qui te bazarde tout ça en deux temps trois mouvement et reprendra le contrôle de son armée pour prendre le CONTROLE.

    Sissi zayyat

    20 h 47, le 07 octobre 2020

  • Les nominations dans certaines administrations constitue un sujet qui mérite de faire la une puisque c'est le seul qui intéresse Michel Aoun. Vous êtes surpris sinon de voir des hommes armés dans des zones de non-droit en l'absence d'Etat, d'autorité, de l'armée? Quoi que l'armée ça fait bien un moment qu'elle ne fait plus trop le poids face aux milices...

    Georges Olivier

    20 h 28, le 07 octobre 2020

  • IL NE RESTE PLUS RIEN DE DEBOUT DANS CE PAYS... HELAS !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    20 h 17, le 07 octobre 2020

Retour en haut